tome 3 la meilleure des mères

série: Murena
dessinateur / scénariste: Delaby+Dufaux
éditeur: Dargaud EO 2001
genre: Antiquité
classement: biblio1
date: 2001
format: cartonné
état: TBE
valeur: 30 €
critère: ***
remarques: toujours très intéressant de par le côté historique
mais aussi par les intrigues et les manipulations dramatiques
ainsi que la sournoiserie de Neron, belle couverture d'album

Balba, le serviteur nubien de Britannicus veut venger la mémoire
de son maître décédé et continue son entraînement à l'école des gladiateurs
mais il reste en proie à la haine de son adversaire Massam
>> p. 6/7 la tête du gladiateur sacrifié fixée sur une pique
pour rappeler à Balba son entraînement qui doit rester féroce

entretemps, Neron chasse Pallas, éloigne sa mère Agrippine,
s'entoure d'hommes fidèles dont Burrhus le chef des prétoriens
et prend à son service Locuste l'empoisonneuse,
chez Pétrone, Lucius Murena fait connaissance avec Arsilia,
l'esclave de Poppée, épouse du préfet
des cohortes prétoriennes, Rufus Crispinus,
mais Lucius Murena n'en continue pas moins ses recherches
sur les meurtriers de sa mère Lollia Paulina

Lucius Murena rend à nouveau visite à l'empereur Néron
qu'il soupçonne maintenant d'être mêlé à l'assassinat de sa mère
mais Néron se méfie de lui et l'aiguille sur une fausse piste
en lui déclarant que Pallas serait le meurtrier de sa mère

dans l'arène, Balba le nubien se mesure à Massam qu'il réussit à vaincre,
il doit lui accorder la vie sauve mais le laisse mutilé
en transperçant sa main gauche avec son trident
Lucius Murena qui assiste au combat engage Balba comme garde du corps
et part à la recherche de Pallas
qui - avant de mourir - lui révèle qu'il a été assassiné sur l'ordre de l'empereur
et qu'il n'est pas l'assassin de la mère de Murena
>> p. 28 à 33 le duel entre Balba et Massam

Agrippine réussit à convaincre Néron que sa tante Domitia Lepida
est à la tête d'un complot contre l'état
et fait signer à Néron son ordre d'exécution
n.b. cet épisode est un peu difficile à imaginer,
comment Néron peut-il laisser exécuter sa tante bien-aimée,
même pour raison d'état, sans avoir procédé à son jugement ?

par la suite Agrippine se débarrasse de Locuste
mais s'attire sa malédiction alors que Massam prépare sa vengeance
et que Poppée, la femme fatale, aidée par Agrippine,
jette son dévolu sur l'empereur Néron
>> p. 45 la main artificielle de Massam

>> la saga se poursuit en mêlant histoire, intrigues
(notamment de Néron voir p. 24/25 la sournoiserie de Néron)
et enquête policière, récit et graphisme toujours très intéressant
mais un peu moins élaboré que pour les volumes précédents,
toutefois une très belle couverture d'album

citation au 4ème plat:
" lorsque Néron fait le mal, il le fait parce
qu'il est lui-même malheureux, qu'il se sent ou se croit méprisé,
alors il se venge et plus encore, éprouve le besoin de s'affirmer..
et c'est pour cela qu'il se déguise et commet toutes ces vilénies dans la ville...
il aspire à être aimé, ou craint, pour lui-même,
il veut exister sous les vêtements du prince,
et ne pas simplement incarner une idée, un fantôme, celui de l'imperator"
lettre de Julia Agrippina à l'Annaeus Seneca
n.b. annaeus = nom d'une famille romaine
couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf