tome 2 le songe de Médine

série: Légataire (le)
dessinateur / scénariste: Giroud+Behe
éditeur: Glénat EO 2007
genre: Mysticisme
classement: biblio1
date: 2007
format: cartonné
état: TBE
valeur: 15 €
critère: ***
remarques: 2ème volet du Légataire:
le songe de Médine ou sur la piste de Halid Riza

résumé:
où l'on apprend que les écritures sur l'omoplate ne sont pas de Mahomet,
mais que par contre le prophète a écrit lui-même
ses derniers commandements (la dernière sourate) sur un parchemin
et les a fait aussi graver sur deux petits scarabées en pierre

Mervan à Zurich se heurte maintenant aux intégristes et aux hommes
du Vatican qui l'enlèvent et l'amènent au Vatican,
Mervan devient alors vraiment le légataire de Halid Riza

n.b. petite anecdote page 57: l'avion avec la croix rouge
n'est certainement pas Swiss Air (mais plutôt Air Croix Rouge!)

récit:
Mervan arrive juste à temps pour sauver Gwen des griffes
du tueur de la Clyde; après cette échaffourée, Mervan se rend compte
que Halid Riza en écrivant son livre "la dernière sourate"
ne s'est pas seulement inspiré du "Nahik", mais qu'il avait découvert
autre chose et parmi les affaires de Riza que Mervan avait conservées
se trouve une carte commandant un coffre dans une banque suisse à Zurich
>> p. 16 bonne description de la Suisse bancaire

alors que Mervan se dirige vers Zurich, Gwen se fait questionner
par les intégristes qui découvrent l'existence de la carte bancaire,
à Zurich Mervan ramasse les affaires dans le coffre de Riza,
mais maintenant il est pisté aussi par un service du Vatican

les affaires trouvés de Riza sont apparemment sans importance
à part un testament de Yaküb et une lettre de Riza adressée à sa soeur
après la mort de Riza dont le contenu révèle
une nouvelle source stupéfiante d'informations
>> p. 25 le fameux Yaküb, adversaire de Tayeb
dans le tome X du Décalogue

les études de Riza sur "les transcriptions coraniques
antérieures à la vulgate d'Uthman" amènent Riza à découvrir
dans les archives du "fond Yaküb" au musée national égyptien du Caire,
deux scarabées de pierre et un papyrus
sur lequel étaient rédigées les mémoires de Yaküb;
à la lecture de ces mémoires, Mervan se rend compte de la véracité
des 10 commandements de Mahomet, ceux-ci auraient été interprétés
par le poète Dhib sur une omoplate de dromadaire et soumis au prophète
qui aurait rédigé lui-même sur cette base 10 nouveaux commandements
sur un papyrus et chargé un fidèle, le graveur Hachim,
de graver ces 10 commandements sur le socle des deux sacrabées

Yaküb essaie alors de retrouver la cité des vrais croyants,
mais sans succès, c'est alors qu'il dépose le coffret avec le papyrus
et les deux sacrabées dans les archives d'état,
tandis que l'omoplate chez les vrais croyants continue son propre destin;
toutefois pour essayer de découvrir Kôm-Ombo, la cité cachée des vrais croyants,
Yaküb, devenu moins sévère à ce sujet, confie le manuscrit de Mahomet
(en fait son testament) à deux croyants comme marque de confiance,
mais Yaküb qui a pisté les deux croyants ne pourra toujours pas
pénétrer dans le sanctuaire à cause du labyrinthe
et le papyrus de Mahomet restera à Kôm Ombo avec l'omoplate
(c'est ce que mentionnait Smina à Benjamin Nadal dans le tome XI du décalogue)

P.S. Eugène Nadal dans le tome IX n'aurait donc emporté que l'omoplate,
le manuscrit et une traduction par Denouettes sur l'histoire des vrais croyants
ainsi que les aquarelles de Denouettes mais pas le manuscrit
avec le testament du prophète qui lui est resté à Kôm-Ombo
(ouf, un peu compliqué mais il fallait éclaircir ce point)

après avoir lu la lettre de Riza, Mervan est agressé
par un groupe d'intégristes mais un nouveau commando
au service du Vatican lui sauve la vie et l'emmène à Rome
>> p. 57 le fameux avion de la Croix Rouge >> voir plus haut

>> un graphisme pas trop poussé mais à nouveau un bon scénario de Giroud
avec flash back développant une nouvelle possibilité
concernant la véracité des commandements rédigés par le prophète,
de plus Giroud nous fait miroiter un nouveau mystère mettant en cause le Vatican


Information
l'Union des Républiques arabes était une fédération créée en 1971
qui devait regrouper la République arabe libyenne,
la République arabe d'Égypte et la République arabe syrienne,
malgré la signature d'un accord prévoyant la fusion des trois pays,
le projet a subi un coup d'arrêt dès 1973 et n'a plus existé
que sur le papier jusqu'à sa dissolution officielle en 1984

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf