tome13 le secret de Félicien

série: Philémon
dessinateur / scénariste: Fred
éditeur: Dargaud EO 1981
genre: Humour/Fantasy
classement: biblio129
date: 1981
format: cartonné
état: TBE/N
valeur: 25 €
critère: ***
remarques: la fameuse feuille qui va passer l'hiver pour raconter
l'hiver aux jeunes feuilles du printemps et le secret de Félicien:
comment il a découvert le monde des lettres

l'histoire de la feuille dans un hiver-fou qui a déclaré la guerre à l'hiver
et la seule façon d'arrêter l'hiver est de lui apporter
sur une lettre de l'océan atlantique la feuille qui doit passer l'hiver,
car les lettres s'inscrivent sur des feuilles

les feuilles emportent Félicien le jeune
(l'histoire est racontée par Félicien le vieux)
et franchissent d'abord la porte du printemps, mais dans le printemps,
Félicien est arrêté comme espion de l'hiver
par les soldats du printemps qui font éclater les bourgeons
>> p. 16 survol des lettres de l'Atlantique

combat avec les soldatbrouillards de l'hiver
qui transforment les branches vertes en bois mort,
mais sauvés par les antibrouillards du phare-hibou,
puis on arrive dans l'arbre-palais du grand timonier du printemps
>> p. 25 suite à un court-circuit quelque part
entre le monde des lettres et le monde réel,
Philémon apparaît dans l'histoire de Félicien le jeune
>> p. 26 interlude: Hector est mêlé à l'histoire

Philémon et Félicien se retrouvent ensuite catapultés dans l'été
>> p. 29/30 les soleils de l'été (de jolies planches)
interlude: Philémon retourne dans le monde réel chez Félicien le vieux
par une cheminée de l'été alors que Félicien le jeune continue son voyage
en discutant avec les rois-soleils qui rentrent par le bus du ramassage solaire
pour laisser la place aux reines-lunes de l'automne
>> p. 36 les rois-soleils = les etéchtones = les aborigènes de l'été?
>> p. 40 critique de la politique avec les politicomerdiscussions

toutefois, l'hiver réussit à infiltrer l'automne,
le blanc devient l'unique couleur avec l'apparition du bras droit
et du bras gauche de l'hiver: la froidure et le givre,
mais l'entrée en scène au palais de glace de la petite feuille
qui devait passer l'hiver (qui avait été emportée par Félicien le jeune)
réussit à neutraliser l'hiver et ramener le printemps

>> Félicien est bien Fred dans ce récit super abracadabrant,
mais bien dans la lignée des histoires de Fred,
un scénario bien conçu et très intéressant avec une imagination sans pareil
et à nouveau un superbe graphisme, une vraie ode aux saisons
n.b. il y a quand même encore des saisons
(par rapport à l'album de Fred: y'a plus d'saisons (1ère série)

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf