t.15/ soldats de la guerre 1939-1945, part 3

série: Armes et Costumes
dessinateur / scénariste: Funcken Fred et Liliane
éditeur: Casterman EO 1974
genre: 2ème guerre
classement: biblio515
date: 1974
format: cartonné
état: TBE/N
valeur: 20 €
critère: ***
remarques: tome 3, titre complet: Etats-Unis, Japon, Chine, évolution des grandes armées,
1943-1945, France libre, Milice, volontaires en Grande-Bretagne,
Danemark, Pays-Bas, Etats balkaniques et danubiens,
parachutistes, commandos, artillerie, engins balistiques, sous-marins

première partie: les Etats-Unis

1/ - l'armée américaine
en 1937, les USA avaient préparé un plan de mobilisation
avec la jonction de la Garde Nationale et de l'armée,
en 1939 plan "rainbow" = programme d'expansion "selective service and training"
avec un effectif de 1,5 mio d'hommes

en 1941, malgré la menace japonaise, c'est vers l'Allemagne
que se dirigèrent les plus grands efforts, ceci pour soutenir l'URSS,
en 1942, transfert de troupes américaines en Irlande pour les entraîner,
puis en Angleterre et débarquement octobre 42 en Afrique du Nord;
l'Afrique libérée, ce fut l'invasion de l'Italie
et la préparation du grand débarquement en 1944
n.b. G.I. = initiales de "Government issue"
(fourniture du gouvernement) ou "general issue (mobilisé)
l'effectif des forces américaines (sans la marine) atteignit 11,3 mio d'hommes
et les pertes (sans la marine) furent d'env. 300'000 morts

2/ - uniformes et armement
- l'équipement
le casque de type anglais porté au début de la guerre fut vite remplacé
par le casque standard M1 et un département spécial fut chargé
de mettre au point la "garde-robe" du G.I. qui devint le soldat le mieux habillé du monde
>> p. 14 liste des principales unités d'infanterie engagées en Normandie et au Pacifique
et la décoration la plus haute était celle de la "medal of honour"
>> p. 7 le G.I.

- l'armement léger
l'appareil guerrier américain devint au cours de la guerre de plus en plus élaboré
- le fusil modèle standard était le Garand M1 et la Winchester calibre 30 M1,
tous les deux semi-automatiques et d'une portée de 3000 m
- la mitraillette fut la fameuse Thompson, puis un peu plus légère et plus sûre: le US M3
- la mitrailleuse la plus utilisée fut le Browning M2
(450 coups à la minute, portée jusqu'à 6000 m!)
et les mortiers 60 mm M2, 81 mm M1 et mortier lourd de 105 mm
- une arme nouvelle: le bazooka
= la plus célèbre application de l'artillerie américaine = le lance-fusées portatif
>> p. 15/17 l'armement léger dont le bazooka

3/ - les blindés
la première force blindée américaine fut mise sur pied en 1940
par le colonel Chaffee devenu après coup général
et les premiers chars nommés M3 livrés à l'Angleterre connurent leur baptême du feu en Libye
en 1942, un nouveau char apparut: le fameux M4 Sherman
qui fut construit à 42'000 exemplaires sur les 80'000 chars produits par les USA durant la guerre,
il était robuste, rapide, avec une tourelle très mobile et muni de chenilles
qui résistaient à 4800 km de route
>> p. 21/23 types de chars US tel le "Grant", le char léger M5 "Stuart"
et le Sherman perfectionné de 1944

4/ - l'aviation américaine
c'est dans le domaine de l'aviation que les USA allaient donner
la plus spectaculaire démonstration de sa puissance,
l'industrie américaine produisit plus de 120'000 appareils de tous types
dont la moitié engagés sur le front du Pacifique
les USA possédaient alors 15 armées de l'air et un Bomber Command de super-forteresses

l'attaque sur Pearl Harbour causa de très lourdes pertes à l'armée américaine
mais celle-ci avait les moyens de les remplacer très vite
et dès 1943, l'Air Force disposait déjà de l'avantage du nombre
et des avions techniquement supérieurs à l'ennemi

les chasseurs
les meilleurs chasseurs contre la Luftwaffe furent sans conteste
le Lockheed P38 Lightning, le Republic P47 Thunderbolt et le North American P51 Mustang
= peut'être le meilleur chasseur de toute la guerre
n.b. le titre d'as (Ace) était accordé à tout aviateur
ayant à son actif 5 victoires aériennes homologuées
>> p. 25 types de chasseurs dont le "Grumman" Wildcat = le meilleur chasseur de la Navy

les bombardiers
un exploit unique fut effectué le 18.4.1942 par 16 B25 Mitchell
commandés par le lieutenant-colonel Doolittle
qui avaient décollé du porte-avions Hornet pour un raid sur Tokyo
>> p. 27/29 les bombardiers de l'US Air Force dont les B17 et B29 super-forteresses
qui forcèrent l'Allemagne à capituler en détruisant son industrie du carburant
et son réseau de communication

deuxième partie: le Japon

1/ - la sphère de coprospérité
en 1910, la victoire du Japon sur les russes lui avait fait acquérir
les îles Kouriles, Formose et toute la péninsule de Corée,
à la fin de la guerre de 14-18, ayant rejoint les alliés,
le Japon reçut sous mandat les îles Marshall, Carolines et Mariannes (ex-allemandes)

pour se procurer les matières premières afin de mettre sur pied une industrie métallurgique,
le Japon occupe en 1931 la Mandchourie et en 1937 une partie de la Chine
et les victoires allemandes en Europe ne firent que faciliter l'expansion impérialiste du Japon
qui occupa en quelques semaines d'immenses territoires dans l'Asie du Sud-Est,
mais il se heurta alors à la nation américaine,
ce qui bouleversa tous les plans stratégiques si soigneusement mis au point

2/ - le soldat japonais
d'une obédience totale, combattant au mépris de la mort avec l'esprit de sacrifice
inspiré par le vieux culte martial du bushido,
il bénéficiait aussi d'une formation militaire très dure
avec la pratique très poussée du camouflage

l'armement
l'armée japonaise fut dotée d'une grande variété d'armes légères mais le mortier,
arme maniable et redoutable, fut une des meilleurs réussites de l'arsenal japonais

3/ - les blindés
le premier blindé typiquement japonais apparut en 1927,
puis vinrent des chars légers (kei sensha) et des chars lourds (chu sensha)
en 1939, les japonais disposaient d'env. 2000 chars mais dans les combats du Pacifique,
les chars ne jouèrent aucun rôle décisif
>> p. 37/39 blindés japonais

4/ - l'aviation nippone
- en 1920 première école d'aviation avec des instructeurs français
- en 1940 le Japon disposait de 8 "régiments de l'air"
- la principale qualité du chasseur japonais était son extrême maniabilité
au détriment de la vitesse, du blindage et de l'armement,
le plus fameux d'entre eux fut le Mitsubishi Zero
n.b. pour mieux distinguer les types d'avions,
les américains dénommèrent les chasseurs d'un nom masculin (Zeke, etc)
et les bombardiers de noms féminins (Betty, etc)
- les pertes catastrophiques de 1944
(7800 appareils et 12'000 pilotes à la seule bataille d'Okinawa)
amèneront les japonais à la solution désespérée des avions-suicides
(les bombes volantes Ohkas) pilotés par les "kamikazes"
appartenant au corps spécial "Jinrai Butai"
50% des pertes subies par l'US Navy le furent
par les kamikazes (2600 volontaires sacrifiés)
>> p. 42/43 l'aviation nippone dont le Mitsubishi Zero (Zeke)
et le fameux bombardier Mitsubishi G4M (Betty)
n.b. le drapeau japonais = un soleil avec 13 rayons

troisième partie: la Chine

un attentat à la frontière sino-mandchourienne en 1937
fournit prétexte au Japon pour entrer en guerre contre la Chine,
l'armée japonaise moderne et forte de 300'000 hommes
occupa rapidement Pékin, Tien-Tsin et la région de Shanghaï
avec comme but de s'emparer de Nankin, capitale nationaliste chinoise
Nankin tomba en décembre 1937 et fut le théâtre d'atrocités
encore jamais égalées dans l'histoire du monde civilisé
mais les armées chinoises de Tchang Kaï-chek, aidé par les USA,
et du général communiste Chou Teh, aidé par l'URSS,
continuèrent la lutte et la guerre en Chine retint 1 mio de soldats japonais
loin des îles du Pacifique où se préparait la contre-offensive américaine

quatrième partie: métamorphoses des grandes armées

1/ France
- l'armée de l'armistice fut formée à l'armistice pour la zone libre
ou France non-occupée de Vichy sous la présidence du maréchal Pétain
avec des forces terrestres, maritimes et aériennes
qui se répartissaient sur l'Afrique, l'Indochine et la Syrie,
l'armée de l'armistice en Métropole fut désarmée lors de l'invasion de la zone libre en 1942
- la Milice = force de répression armée, appuyée par les allemands (env. 5000 unités),
elle termina sa carrière sur le sol allemand
- les FFL (forces françaises libres) créées après l'appel du général de Gaulle le 18.6.1940
avec l'adhésion immédiate des territoires du Pacifique et l'Afrique Equatoriale
le 18.11.1940 création de l'ordre de la Libération

2/ - Grande-Bretagne
- les volontaires étrangers = 6 nations fournirent des volontaires
qui furent équipés et entraînés en Angleterre
(France, Belgique, Hollande, Tchécoslovaquie, Pologne et Norvège)
en gardant leurs insignes particuliers (les français portaient la croix de Lorraine),
des contingents furent aussi assimilés dans la RAF et la Royal Navy
ainsi que dans les paras, les S.A.S. (special air service)
et dans les commandos (combined operation command)
- l'armée britannique
les uniformes (battle dress) ne subirent que peu de changements,
un des plus caractéristiques fut le pantalon beige ou brun en velours à côtes (corduroy)
comme porté par Montgomery
créés en 1940, les paras furent utilisés pour la première fois
en Sicile en 1943 puis le 6.6.1944 en Normandie
n.b. la région d'Inverlochy en Ecosse servait de terrain d'entraînement
pour les unités d'élite (paras, S.A.S, commandos)

3/ - les blindés spéciaux
en vue du débarquement et suite aux lourdes pertes subies
lors du raid sur Dieppe le 19.8.1942, des chars spéciaux d'une grande variété
furent mis sur pied pour la campagne de Normandie, 1500 chars spéciaux dont:
- chars C.D.L. (canal defence light) = chars-projecteurs lumineux
- chars lance-flammes "crocodile"
- chars DD (duplex drive surnommés donald duck) amphibies à double traction
- L.V.T. (landing vehicles tracked) tanks amphibies "Buffalo"
- chars poseurs de ponts et autres engins de franchissement (carpet layer)
- chars cisaille contre les haies du bocage normand
- chars détecteurs de mines (lulu detector)
>> p. 61 les chars spéciaux

4/ - la Royal Air Force
- le Spitfire fut constamment amélioré dont le dernier-né
le Mark IX qui réussit à abattre un Me-262
- le Hawker "typhoon" contribua largement
à la campagne de France comme destructeur de chars
- le Hawker "tempest" mis en service en janvier 1944
devint le meilleur chasseur de la RAF
(le fameux pilote Pierre Clostermann remporta ses dernières victoires sur un tempest)
- en juin 44, apparition du Gloster Meteor
qui fut le premier et unique avion à réaction des forces alliées
mais arrivé sur le continent seulement en avril 1945,
il n'eut pas l'occasion de se mesurer à son homologue allemand
>> p. 63 l'aviation britannique dont le célèbre De Havilland "mosquito"

cinquième partie: l'Union Soviétique

1/ - l'Armée Rouge
à la veille de l'invasion allemande, l'URSS s'était déjà préparée
à un affrontement avec le Reich en dépit
du pacte de non-agression signé entre les deux puissances
un nouveau système de recrutement et d'entraînement était entré en action
et sans ce système, l'URSS aurait été rayée de la carte du monde (??)

depuis la Révolution, un organisme chargé de lutter
contre l'opposition politique à l'intérieur du pays fut créé,
d'abord appelé la Tcheka, puis dès 1922 sous le nouveau nom de G.P.U. (Guépéou)
qui fut enfin transformé en 1934 sous le nom de N.K.V.D.
= Narodnyi Komissariat Vnoutrennikh Diel = commissariat du peuple aux affaires intérieures

il y eut aussi les bataillons disciplinaires (réfractaires et insoumis),
les troupes sibiriennnes (Mongols, Kazakhs et Bouriates), les tireurs d'élite et les sapeurs

2/ - l'armement léger
- les fusils de 1891/1930 furent progressivement remplacés en 1943
par le semi-automatique Tokarev d'un emploi toutefois un peu compliqué
- les mitraillettes, l'infanterie soviétique fut la première
à doter abondamment son infanterie de pistolets-mitrailleurs
ce qui procura au soldat soviétique une puissance de feu très accrue,
le modèle standard devint le Chpagouine avec chargeur rond
- la vieille mitrailleuse Maxim modèle 1910 fut remplacée
par la D.Sh.K 1938 lourde de 12,7 mm mise au point par l'ingénieur Goryounov
- le mortier lourd 160 mm avec son tir courbe de plus en raccourci
était particulièrement efficace contre les assauts de l'infanterie ennemie
n.b. l'efficacité des armes légères soviétiques contre les méfaits du froid
résultait en l'emploi d'une graisse spéciale
>> p. 75 les armes légères soviétiques

3/ - les blindés
l'URSS réussit le tour de force de créer 2 ans après l'entrée en guerre
l'une des plus puissantes forces blindées au monde
le premier blindé de qualité fut le T34/76, puis un nouveau modèle
rendit le T34 encore plus performant et supérieur aux blindés allemands,
enfin le T34/85 (canon de 85 mm) arriva juste à temps
pour contrer les fameux "Tiger" allemands
et le T34/85 garda sa supériorité jusqu'à l'arrivée du "Centurion" britannique

en 1944 entrée en scène du fameux blindé JS1 (Joseph Staline) avec un canon de 122 mm,
puis début 1945 le JS3 avec ses lignes ultra-modernes

les canons autoportés
le SU85 et SU100 furent les premiers "tueurs de chars" soviétiques en 1943 et 1944
n.b. la différence essentielle entre blindés et autocanons
est que le chasseur de chars possédait une coupole fixe
avec une pièce d'artillerie de gros calibre
qui n'aurait pas pu être placée dans une tourelle mobile de char classique;
le chasseur de char devenait un précieux auxiliaire
en ouvrant le feu sur l'ennemi à une plus grande distance,
mais lors de duels classiques il perdait beaucoup de son efficacité,
perdant sa mobilité et son ajustement au tir
>> p. 77/79 blindés soviétiques dont le T34/85 et le JS3
ainsi que les autocanons SU85 et SU152 avec canon de 152 mm
qui eut à son actif la destruction de nombreux "Tiger" et "Panther"

4/ - l'aviation soviétique
durant 1942, l'aviation soviétique fut développée avec des appareils à long rayon d'action
pour améliorer la défense de fronts s'étendant sur d'énormes distances
les premiers appareils furent les Stormoviks = avions d'assaut et soutien de l'infanterie
qui étaient construits en biplace, ils furent les premiers avions à utiliser des roquettes
et qui attaquaient selon la tactique du "cercle de la mort" = attaque en file indienne

avec l'apparition des nouveaux chasseurs Mig3 et Yak9,
les pilotes soviétiques pouvaient tenir tête aux chasseurs de la Luftwaffe,
ils furent aussi utilisés par l'escadrille française "Normandie-Niémen",
comme bombardier, le Pe2 Petliakov était le plus répandu

en vertu de la loi prêt-bail, l'URSS reçut des USA près de 15'000 avions
dont 2/3 de chasseurs et 7000 avions de la Grande-Bretagne,
en mai 1945 l'URSS disposait de 17'500 appareils de première ligne
(= avions de combat par opposition aux avions de soutien)

sixième partie: l'Allemagne

1/ - l'agonie du IIIème Reich
création du Volkssturm (de 16 à 60 ans) en octobre 1944,
efforts ultimes pour rassembler les dernières forces allemandes dans la bataille
et ce furent les jeunes qui suivirent avec le plus d'efficacité
mais les jours du IIIème Reich étaient comptés

2/ - l'armement léger
- Volkssturmgewehr modèle 43 et Volkssturmkarabine 98
ainsi qu'une mitraillette improvisée: l'EM 44 Erma
- la véritable révolution dans l'armement léger fut le lance-roquettes,
surnommé Panzerschreck ou Panzerfaust, à charge creuse, inspiré du bazooka,
cette arme correctement maniée causa une véritable hécatombe de chars
>> p. 85/87 l'armement léger dont le Panzerfaust
et le fusil avec le dispositif pour tirer dans les angles morts
= Krümmerlauf = canon coudé avec périscope

3/ - les blindés
au cours de l'été 1943 avec le spectre de la défaite,
la Wehrmacht voulut donner un coup d'arrêt à l'offensive soviétique
et l'OKW décida de réduire le saillant de Koursk
(375 km entre Orel au nord et Kharkov au sud)
= opération Zitadelle faite en toute logique mais les russes en avaient eu connaissance
et s'étaient retranchés en conséquence
>> p. 90 la bataille de Koursk 5.7.1943 et le 12.7.
où eut lieu la plus grande bataille de chars de l'histoire
la supériorité technique des chars allemands était incontestable
mais ne pouvait compenser la supériorité numérique des chars soviétiques
et la bataille avec des pertes énormes des deux côtés
fut la première victoire d'été de l'armée rouge

apparition en 1944 du Tiger II (Königstiger)
qui fut le char le plus puissant de son époque
et du chasseur de chars (Jagdpanzer) Elefant
il y eut aussi les "Jagdpanzer" miniatures
= les petits engins de démolition "Goliath" contrôlés à distance par radio
>> p. 89/91/93 les nouveaux blindés allemands dont le Panther G, le Tiger II
et l'autocanon Sturmtiger avec son canon-mortier de 380 mm
ainsi que le Jagdpanzer IV, le Jagdpanther et le Jagdtiger avec canon de 128 mm
= le plus lourd véhicule blindé allemand (72 tonnes)

4/ - l'aviation allemande
la chasse allemande subissait maintenant des pertes énormes
(elle combattait à 1 contre 7)
et 15% seulement des pilotes allemands étaient encore des "as",
les 80% restants étaient de jeunes pilotes courageux mais inexpérimentés

l'arrivée du Me262 fut fortement ressentie par les alliés
mais il arrivait trop tard et son nombre limité
ne pouvait plus influencer le cours de la guerre
ceci fut également valable pour les engins balistiques
nouvellement créés par la technologie allemande,
premiers résultats dès 1925 par Hermann Oberth,
puis centres d'essais à Kummersdorf (1935) et à Peenemünde,
1941 apparition de la bombe volante V1 (= Fieseler 103)
qui entra en action le 13.6.1944
autrement plus redoutable fut la V2 (Aggregat 4) mise au point par Wernher von Braun
dont la première tomba sur Londres le 8.9.1944

tout un arsenal de fusées beaucoup plus redoutables
était à l'étude dans divers centres d'essais
quand la victoire alliée survint fort à propos
>> p. 95 aviation allemande dont le fameux chasseur à réaction Me262
et l'Arado = premier bombardier à réaction
>> p. 97 les engins balistiques dont le V1 (vitesse 650 km/h, portée 300 km)
et le V2 (vitesse 4000 km/h, portée 400 km)
qui atteignait une altitude de 100 km dans l'ionosphère
et touchait son but sans pouvoir être détecté
ainsi que "Fritz" = premier missile téléguidé (vitesse 1000 km/h)

septième partie: Italie et autres pays

1/ - les troupes fascistes (1943-1945)
12.9.1943 enlèvement de Mussolini par les troupes de Skorzeny au Gran Sasso
alors que le maréchal Badoglio entamait des négotiations avec les alliés
et à l'annonce de l'armistice, les allemands désarmèrent 30 divisions italiennes en métropole
et 25 dans les Balkans, laissant 700'000 soldats italiens en captivité et dirigés vers l'Allemagne!

ramené en Italie, Mussolini prit la tête
de la nouvelle république fasciste "Repubblica Soziale Italiana"
avec Salo (lac de Garde) comme capitale et sa tâche principale
fut de combattre la "Guardia Nazionale Repubblicana" = l'armée des partisans
qui était surtout constituée de rescapés de l'armée italienne (= env. 100'000 hommes)

2/ - le Danemark
occupé le 9.4.1940, les danois opposèrent aux allemands
une résistance passive et active et fut libéré le 5.5.1945

3/ - les Pays-Bas
le 10.5.1940, le groupe B du général von Bock envahissait la Hollande
qui capitulait le 15.5. façe à un bombardement massif de villes ouvertes
et où les paras allemands jouèrent un rôle important
en s'emparant de ponts et autres points stratégiques vitaux
la flotte néerlandaise résista héroïquement
aux coups de la flotte japonaise près de Java le 27.2.1942
>> p. 106/107 l'armée hollandaise

4/ - la Bulgarie
vaincue en 1918, la Bulgarie s'allia à l'Allemagne
qui obtint le droit de stationner des troupes sur son territoire
et en échange, la Bulgarie reçut des territoires de la Grèce et de la Yougoslavie

5/ - la Hongrie
celle-ci alliée à l'Allemagne participera à la campagne de Yougoslavie
et enverra un contingent lors de la campagne de Russie (200'000 hommes),
ce seront les hongrois avec des troupes italiennes et roumaines
qui cèderont à l'assaut de l'armée rouge pour encercler Stalingrad

6/ - la Roumanie
un paradoxe de la 2ème guerre mondiale fut l'adhésion de la Roumanie aux plans hitlériens
alors qu'elle avait combattu avec les alliés lors de la 1ère guerre mondiale,
mais isolée dans les Balkans, elle ne pouvait toutefois guère résister à la pression allemande,
ceci dû aussi aux allemands de Transylvanie
groupés en milices nazies surnommées "la Garde de Fer"
la campagne de Russie coûta à l'armée roumaine 600'000 pertes sur 1 mio de mobilisés
mais plusieurs soldats désertèrent pour rejoindre les troupes soviétiques
qui entrèrent à Bucarest le 31.8.1944

7/ - la Yougoslavie
le prince-régent Paul adhéra au pacte tripartite Rome-Berlin
mais le 27.3.1941, il était renversé par le général Simonovic,
ce qui déclancha la riposte immédiate d'Hitler le 6.4.1941 qui anéantit l'armée yougoslave
presque assitôt la résistance à l'Axe fit son apparition
d'une part d'inspiration royaliste par Mihajlovic et ses tchetniks,
d'autre part d'inspiration communiste par Josip Broz surnommé Tito
et finalement seul le groupe de Tito bien discipliné et entraîné,
aidé par la Grande-Bretagne et fort de 500'000 hommes donna du fil à retordre à l'occupant
et resta maître du terrain à la fin de la guerre

8/ - la Grèce
le 28.10.1940 Mussolini attaquait la Grèce mais 3 semaines plus tard,
les contre-attaques grecques avaient repoussé les italiens de l'autre côté de la frontière
et Hitler décida d'intervenir le 6.4.1941,
les britanniques venus au secours de la Grèce
ne purent endiguer les puissantes forces allemandes et durent battre en retraite

huitième partie: la technique au service de la guerre

A) l'artillerie
1/ - les canons classiques
des canons de toutes sortes furent utilisés durant la guerre,
depuis les obusiers allemands de 800 mm au canon "long Tom" des américains
qui se livrèrent à des pilonnages effrénés: 300'000 coups sur Aix-la-Chapelle,
la seule armée de Patton utilisa 6 mio de projectiles,
il est vrai que de 9000 pièces d'artillerie en 1940, les USA en disposaient de 600'000 en 1945!!
>> p. 119/121 l'artillerie classique dont le mortier allemande de 210 mm
et le canon américain "long Tom" de 155 mm

2/ - l'artillerie antiaérienne
en 1939, les meilleures pièces étaient le fameux 88 mm allemand
et son grand frère de 128 mm
n.b. selon les statistiques, il fallait env. 20'000 obus pour abattre un avion,
puis 4000 avec des armes plus perfectionnées
>> p. 122/123 canons antiaériens dont le fameux 88 mm

n.b. le fonctionnement d'une station radar = "Radio Detection And Ranging"
pour la défense de l'Angleterre

3/ - la fusée de proximité
en 1941, les USA mirent au point un système de fusées VT (vacuum tube)
dont la mise à feu était réglée par émetteur-récepteur radio;
sur mer, son utilisation augmenta les coups au but de la DCA de 400%,
en Europe elle fit d'affreux ravages dans les rangs de l'infanterie allemande
> p. 125 à noter aussi les fameuses "Katiouchas"
(surnommés "orgues de Staline" par les allemands)
montées sur camions et le "Nebelwerfer" allemand

4/ - l'artillerie antichar
négligée quelque peu au début de la guerre,
elle se développa durant la guerre, particulièrement
avec la PAK allemande (Panzerabwehrkanonen),
les fusils antichars eurent aussi quelque succès
>> p. 127 artillerie antichar avec le 88 mm utilisé comme antichar en position de tir

5/ - la nouvelle génération
et la course entre le calibre (canon antichar) et le blindage (char)
se poursuivit en réduisant le calibre mais en augmentant la vitesse du projectile
pour accentuer sa puissance de pénétration tel le PAK 38 et le PAK 43 = 88 mm
et la supériorité du PAK allemand allait s'affirmer non seulement sur le calibre
mais de part la qualité des obus, leurs capacités de pénétration
et leurs vertus balistiques n'avaient pas d'égales chez les alliés

6/ - la charge creuse
inventée par le physicien américain Munroe en 1890
(le nom de Munroe gravé en creux sur un explosif
fut gravé en creux sur son objectif après l'explosion)
et plus tard la découverte de Munroe fut reprise à des fins militaires
>> les projectiles à charge creuse furent nantis dès leur apparition
d'une espèce de chapeau conique (voir annexe)
couvrant la cavité en forme de cratère de la matière explosive,
la charge creuse jouait alors le rôle d'un projectile perforant
donnant une vitesse de l'ordre de 9000 mètres/seconde = 32'000 km/heure
>> voir aussi les explications en pages 129 et 130
>> p. 131 artillerie à charge creuse et canons sans recul

neuvième partie: les véhicules utilitaires

une fantastique armada fut produite par les USA
et le véhicule le plus célèbre fut sans doute la Jeep
inventée en 1940 par l'ingénieur Karl Probst
et construite par la compagnie Willys (par la suite aussi par Ford),
le modèle adopté fut le GPW = general purpose Willys, surnommé Jeep
(= abréviation de general purpose), la production totale fut de 640'000 exemplaires
dans le domaine des camions, l'industrie (Ford, GMC, Chevrolet, Dodge)
en produisit env. 2,4 mio sur un total de 3,2 mio de véhicules de transport!
par la loi prêt-bail, l'URSS reçut 52'000 jeeps et 375'000 camions
mais selon l'armée rouge, l'aide alliée ne joua qu'un rôle insignifiant
dans la libération de leur territoire!

par comparaison, le parc automobile du Japon était chichement fourni
avec une production de 30'000 véhicules en 1941 et 7000 en 1945,
l'effort de guerre s'axant sur l'aviation en priorité
>> p. 133 les véhicules de transport dont la jeep,
le camion GMC avec l'étoile blanche américaine a
insi que les avions de transport:
- Junkers 52 qui fut brillamment de toutes les campagnes de 1941 à 1945
- le Douglas C53 skytrooper, transporteur de troupes,
et le fameux Douglas C53 skytrain, transporteur de matériel, surnommé "Dakota"

dixième partie: les sous-marins

le sous-marin entra véritablement en action lors de la 1ère guerre mondiale
avec l'adoption du moteur Diesel, du périscope et du gyrocompas
sous l'eau le rayon d'action était extrêmement réduit
du fait que le sous-marin devait utiliser des moteurs électriques
et ne pouvait se servir de son oxygène que durant 1 heure à grande vitesse
et 12 heures à vitesse réduite, il devait alors refaire surface
pour recharger les batteries à l'aide de ses moteurs de surface

l'avion devint vite un gêne redoutable, contré toutefois par le radar et le schnorchel
qui permettait de faire fonctionner les moteurs diesel sous l'eau
en les approvisionnant d'air frais aspiré à la surface des flots
le vrai sous-marin apparut grâce au révolutionnaire moteur à peroxyde d'hydrogène Walter
mais il vint trop tard pour redresser la situation devenue catastrophique

les alliés détruisirent 782 sous-marins allemands
et 32'000 marins disparurent sur les 39'000 engagés
après avoir coulé env. 24 mio de tonnes de navires transporteurs,
l'année cruciale pour les alliés avait été 1942
>> p. 136/137 navires de surface et submersibles
dont le sous-marin français "Surcouf", le plus grand du monde à l'époque,
le U-Boot allemand du type XXIC = le plus moderne, l
es sous-marins de poche et les torpilles humaines italiennes
n.b. les meilleurs petits sous-marins furent développés par les italiens
et avec leurs torpilles humaines du type S.L.C. "siluro a lenta corsa",
ils réussirent de remarquables exploits en Crète, à Gibraltar et surtout à Alexandrie

onzième partie: la marine et l'aéronavale

1/ - la marine américaine
celle-ci prit son expansion en 1910 sous l'impulsion de Theodore Roosevelt
et à la veille de la 1ère guerre mondiale,
elle se plaçait déjà au 3ème rang après la Royal Navy et l'Allemagne
en 1939, elle disposait de 15 cuirassés, 35 croiseurs et 5 porte-avions
l'achèvement du canal de Panama en 1914 libéra les USA
d'entretenir deux flottes distinctes dans le Pacifique et dans l'Atlantique
en faisant gagner 15'000 km sur le trajet naturel passant par le détroit de Magellan
la marine américaine comptait la Battle Force, la Scout Force,
l'Atlantic et la Pacific Force avec 5 porte-avions dont 3 au Pacifique
à la fin de la guerre 39-45, elle était devenue la marine la plus puissante du monde
Pearl Harbour fut vengé le 5, 6 et 7.6.1942 à Midway
et à la bataille des Philippines en 1944 où la flotte japonaise fut anéantie

le célèbre US Marine Corps avait un effectif de 669'000 hommes en 1945
et avait subi des pertes de 25'000 hommes,
les plus importantes pertes étaient intervenues le 19.2. et le 26.3.1945
dans les combats les plus sanglants pour la prise de l'île d'Iwo Jima

formation aussi des "Coast Guards" qui en plus de la surveillance des côtes
s'occupaient de la chasse aux sous-marins et de la protection des convois
il y eut aussi les navires spéciaux pour les débarquements,
80 types différents dont les principaux:
- L.C.T. landing craft tank
- L.C.I. landing craft infantry
- L.C.A. landing craft assault
- L.V.T. landing vehicle tracked (surnommé water buffalo)
- L.C.S. landing craft support
- L.S.T. landing ship tank
>> p. 147 divers types de navires de débarquement

2/ - l'aéronavale
la bataille de Midway fut le tournant de la guerre au Pacifique
et pourtant la bataille avait mal commencé pour les américains,
presque la moitié de leurs avions embarqués sur 3 porte-avions
(Hornet, Enterprise et Yorktown)
avaient été détruits par la chasse japonaise
mais une escadre de 33 Douglas 5BD Dauntless commandés par le capitaine Mac Clusky
venant de l'Enterprise avec un petit groupe venant du Yorktown
surgirent inopinément sur la flotte ennemie
alors que les chasseurs japonais étaient en train de se réapprovisionner
et détruisirent 3 porte-avions sur 4 (Akagi, Kaga et Soryu,
celui-ci étant achevé peu après par le sous-marin Nautilus)
et un peu plus tard, le chanceux Mac Clusky réussit encore
à retrouver le 4ème porte-avion le Hiryu et à le détruire,
du côté américain seul le Yorktown avait été sévèrement endommagé

les américains en dépit d'une infériorité numérique furent servis par la chance
(mais aussi par leur service de renseignement qui réussit
à déchiffrer les communications japonaises passées en code)
et aussi par l'audace de leur amiral William Nimitz avec la volonté sans défaillance
de porter le plus grand nombre de coups possibles à un formidable ennemi,
les japonais péchèrent eux certainement par un excès de confiance
et par un mépris envers un adversaire inexpérimenté peut'être
mais bien décidé à se battre

et à la bataille de Leyte (le tir aux pigeons) du 23 au 28.10.1944,
les américains donnèrent un coup mortel à la flotte japonaise

dès 1941, l'aéronavale américaine avait développé ses avions
pour des assauts en piqué au lieu de torpilles à l'horizontal
comme pratiqués par les swordfish anglais
et le chasseur-bombardier en piqué Dauntless fut le plus célèbre
avec le chasseur Grumman de l'US Navy
>> p. 149/151 les avions de l'aéronavale:
le Douglas Dauntless, le Curtiss "Cleveland", le Grumman F4F-3 Wildcat
et le Chance Vought F4U-1 "Corsair" = le plus puissant
avec les porte-avions Saratoga (US) et Ark Royal (UK)

3/ - la marine japonaise
le premier succès de la flotte japonaise moderne
fut contre la flotte de la Russie Impériale à Tsushima (1905),
combat victorieux mené par le chef de la flotte japonaise:
Heihachiro Togo = le Nelson japonais
dès 1914, les chantiers japonais produisirent leurs propres navires
et en 1940 la flotte japonaise alignait 18 cuirassés, 40 croiseurs et 9 porte-avions
>> p. 153 la marine japonaise

4/ - la marine soviétique
l'URSS avait su développer sa flotte, surtout avec des vedettes lance-torpilles
pour la surveillance des côtes et avec des sous-marins
au début de 1940 elle ne disposait que d'un seul porte-avions,
le "Staline" avec seulement une trentaine d'appareils à bord

limitée de par sa situation géographique,
l'URSS avait été obligée de répartir ses bases
entre les différentes mers qui la bordent
et avait structuré ses forces navales en 4 flottes:
la Baltique, la Mer Noire, l'Océan Arctique et le Pacifique

>> p. 156 les principaux ouvrages consultés dont
- das Reichsheer und seine Tradition
(album de chromos tirés de paquets de cigarettes)
- great weapons of world war II (Young)

>>> un volume très copieux pour ce troisième tome de la série
mais avec des thèmes particulièrement intéressants
(les blindés, l'aviation, engins balistiques, marine dont la bataille de Midway)
avec parfois des détails insolites
n.b. les 3 volumes totalisent 450 pages et l'Allemagne en occupe environ une centaine

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf