Futuropolis

série: Futuropolis
dessinateur / scénariste: Pellos René
éditeur: Glénat EO 1977
genre: ScienceFiction
classement: biblio1
date: 1977
format: Cartonné
état: TBE
valeur: 30 €
critère: ***
remarques: album EO cartonné à l'italienne, couleur,
en quadrichromie, 56 planches


1/ préface de Jacques Glénat
qui est fier de présenter son album "Futuropolis" constitué
à partir de la superbe collection de Pierre Pascal de Bordeaux,
un album de 56 pages en couleur au dimension de 26 x 42 cm,
Futuropolis a paru dans Junior du no 54 (1937) au no 110 (1938)
>> voir aussi l'article consacré à Futuropolis dans Circus no 9


2/ avant-propos de Pierre Pascal
- l'histoire de Futuropolis et du périodique Junior
avec une copie du no 1 première années du 2.4.1936,
- biographie de René Pellos, élevé en Suisse,
collabore en premier à Gugusse, magazine suisse, puis départ
pour Paris ou Pellos dessine pour Match et l'Intransigeant (1930)
travaille ensuite pour Offenstadt (l'Epatant, le Petit Illustré,
l'Intrépide, Fillette, Cri Cri), mais pour concurrencer
la BD américaine, Pellos et Offenstadt publient Junior
avec toutefois quelques bandes de Tarzan et de Terry
et les pirates mais aussi avec des bandes de dessinateurs
français dont surtout Futuropolis par Pellos,
texte de Thévenin alias Martial Cendres
>> p. 6 et 7 copie d'une planche chaque de J.-J. Ardent,
le bûcheron athlétique et de Compagnon Michel, l'alpiniste

- dans Futuropolis, Pellos supprima les vignettes traditionnelles
pour des figures géométriques et pressé par son travail,
on constatera des planches plus travaillées que d'autres
>> p. 8 et 9 copie de planche de Kid Pêche le boxeur
ainsi que des Pieds Nickelés,

- à l'aurore des jours humains, la guerre du feu et Durga Rani,
Futuropolis est une oeuvre unique avec le thème
du premier couple humain Rao et Iaona semblable à Adam et Eve


3/ Futuropolis
- la cité des temps futurs, centrale automatisée et artificielle,
cité du bien-être matériel, enfouie dans la terre dont
les travaux manuels sont effectués par des machines intelligentes,
cité peuplée par une race fragile (= descendants d'anciens hindous),
délicate, sans volonté et soumise à la loi des Grands Maîtres
= savants dégénérés et maniaques dotés d'une loi rigide et cruelle,
les faibles étant éliminés par euthanasie
(sacrifice à la mode carthaginoise >> p. 5)

- le monde dans lequel se trouve Futuropolis semble
ne plus être habitable sur sa surface car l'air ne serait plus respirable
mais récemment il y a eu des changements et la vie renait sur la planète
>> p. 1 une autre race vit dans les profondeurs de la planète,
c'est le peuple des abîmes = genre de larves à forme humaine,

- la force principale des savants de Futuropolis
est constituée d'ondes ou fluides magnétiques qui contrôlent
une armée de robots hétérogènes appelée l'armée de fer,
ces robots détectent maintenant une nouvelle vie sur la planète
dont une nouvelle race: les Nouveaux-Hommes qui ont survécu
dans un environnement hostile et qui commencent à se développer

- deux champions de la race des Maîtres: Rao l'homme fort,
mais sentimental et Maia, la femme fière et implacable,
sont envoyés en exploration, ils deviendront peu après
des adversaires impitoyables, Rao va se révolter contre
la domination cruelle et inhumaine des Maîtres alors que
Maia reste inéluctablement loyale à la loi des Maîtres,

- c'est la nature qui se révolte contre la science, machines,
robots et scientifistes qui contrôlent la terre et le feu
contre les hommes libres, les animaux et les éléments naturels
de l'air et de l'eau
- Rao et Maia, amis d'enfance, von s'affronter en une lutte
acharnée alors que Rao aimera la belle sauvage Iaona
qui finalement tuera Maia pour l'amour de Rao,
mais celui-ci malgré la haine que lui livre Maia,
ne voudra pas lui-même éliminer Maia, à la fin
Rao et Iaona recommenceront l'histoire d'Adam et d'Eve

l'action se déroule en trois épisodes:

a) la recherche des Nouveaux-Hommes
- sur leur trajet, Rao et Maia sont agressés par le peuple
des abîmes (descendants dégénérés d'une race blanche,
en fait des mutants) qui s'emparent de Maia, Rao essayera
de la délivrer, il y réussira, mais sera ensuite pris à parti
par un ours géant et sera abandonné par Maia qui a reçu
l'ordre des Maîtres à continuer sa mission sans plus
s'occuper de Rao qui a désobéi
>> p. 7 à 11 le combat contre le peuple des abîmes
>> p. 14 le combat contre l'ours géant

- après avoir échappé à l'ours, Rao devra encore se battre
contre des hordes de loups affamés et ne devra sa vie qu'à
l'intervention de la belle sauvage Iaona et de ses amis,
les Nouveaux-Hommes
>> p. 20 Rao étendu sur le dos?

- Rao renie sa race et se révolte alors définitivement
contre les Grands Maîtres de Futuropolis après avoir lutté
lui-même pour sa survie sans l'aide des savants de Futuropolis


b) alliance avec les Nouveaux-Hommes, combat contre Maia
et ses machines de fer; Rao devient lui aussi un Nouvel-Homme
et prend le commandement de la tribu, car c'est lui qui sait
le mieux comment combattre Maia et l'armée de fer qui a comme
mission maintenant d'asservir les Nouveaux-Hommes
n.b. les machines sont dirigés par fluide magnétique
contenu dans une espèce de torche
que Maia utilise comme bâton de commandement,
cette torche a aussi le pouvoir d'influençer les êtres vivants,
- Rao a pu en fabriquer une copie rudimentaire qui n'a toutefois
pas la puissance de celle de Maia
- malgré tout la torche de Rao peut domestiquer les animaux
sauvages et quand les Nouveaux-Hommes sont sur le point de
succomber aux robots de Maia, Rao fait appel aux êtres
de la forêt dont les gorilles géants
et des éléphants encore plus grands que des mammouths
>> p. 29 le combat entre robots et gorilles

- la victoire de Rao est complète et Maia est faite prisonnière,
mais Rao est trahi par Aigle Rouge, le sorcier de la tribu,
jaloux de l'autorité de Rao, celui-ci fait alliance avec Maia
et la laisse s'échapper pour chercher des renforts
>> p. 34 la vie est toujours supérieure à la mécanique!

- Rao part à la poursuite de Maia qui est aussi pourchassée
par les fauves de Rao, Maia est sur le point d'être rattrapée
lorsque grâce au sorcier qui lui remet sa torche,
elle réussit à rameuter son armée de fer
- les gorilles et les éléphants étant épuisés par le dernier
combat, Rao fait appel aux gigantesques serpents de la forêt,
mais ceux-ci ne peuvent pas venir à bout des robots de Maia
et Rao va être vaincu lorsqu'il parvient à s'emparer
du bâton de commandement de Maia et à retourner la situation,
toutefois Maia réussira à s'enfuir
>> p. 39 la lutte des robots contre les fauves et les serpents

c) le combat final
profitant du désarroi dans l'armée de fer,
Rao lance son armée à l'assaut de Futuropolis
>> p. 44 l'armée de Rao en ordre de marche, mais
les Grands Maîtres répliquent en lançant des boules de feu
qui forçe Rao et son armée à faire retraite
- Rao se retranche alors dans une forteresse qui émerge
de l'océan tandis que les Maîtres lancent contre Rao
une nouvelle armée de robots et de machines de guerre marines

- la guerre est totale et c'est aussi le combat des machines
alliés avec le feu et le fer contre les humains alliés
avec l'air et l'eau dont de gigantesques monstres sous-marins
qui détruisent complètement la flotte ennemie
- et cette fois les Grands Maîtres de Futuropolis sont
engloutis dans un grand cataclysme
- la victoire de Rao et de la vie contre la science
et la mécanique est complète, mais comme lui-même ne peut
se résoudre à éliminer Maia, ce sera Iaona qui s'en chargera
>> p. 51 la forteresse de Rao contre les formidables
machines de Futuropolis
>> p. 53 le combat entre les monstres de fer
et les monstres sous-marins dont des requins
capables d'engloutir 20 boeufs à la fois!

>>> à noter:
- dans ce récit, la femme est quelque peu supérieure
à l'homme et même plus cruelle
- l'orgueil de la science: il n'y a pas d'inconnu pour
notre infaillible savoir (>> p. 3 dixit les Grands Maîtres),
toutefois les machines sont fidèles tandis que les hommes
peuvent être sournois (>> p. 34 la trahison du sorcier)

>> une fresque magistrale et mémorable de science-fiction,
peut'être un peu retro (on est en 1937), mais superbement
imaginée, les illustrations sont magnifiques et riches en couleur
(à noter surtout la force d'expression sur les visages
des protagonistes), mais si le graphisme est souple et dynamique,
le texte sous image lui est plutôt redondant et peut'être
trop romancé, de courtes citations auraient été mieux indiquées,
toutefois l'éditeur n'aimait probablement pas trop
les phylactères (ou ballons) qui allaient bientôt changer
complètement le sens de la bande dessinée
(bien qu'ils existent déjà, par exemple Alain de Saint-Ogan)

à noter en dernière page: le couple Rao-Iaona
(semblable à Adam et Eve), tenant en laisse une panthère,
se promenant dans leur nouveau monde,
peut'être même le paradis terrestre

n.b. si les illustrations sont assez bien reproduites,
il n'en est pas de même pour le texte qui souvent est
difficilement lisible, mais il est vrai que dans cet album,
ce ne sont que les illustrations qui sont de grand intérêt
et il fut particulièrement pénible de reproduire l'ensemble
de l'album, les planches originales ayant été perdues


annexes
- couverture de l'album 1977
- page extraite de l'album
- couverture de la réédition 1999
- essai de couverture pour un prochain
album "le retour de Futuropolis",
épisode qui n'a jamais vu le jour
- Futuropolis par Alain Saint-Ogan

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf