Marie-Gabrielle de Saint-Eutrope

série: Erotisme Pichard
dessinateur / scénariste: Pichard Georges
éditeur: Glénat EO 1977
genre: Erotisme
classement: biblio311
date: 1977
format: cartonné
état: TBE
valeur: 100 €
critère: ***
remarques: album édition originale, cartonné plein toile, couverture grise,
143 pages avec portfolio de la librairie l'Hérésiarque
comprenant les planches et dessins (8 tirages en noir&blanc)
non retenus dans l'album Marie-Gabrielle de Saint-Eutrope,
livret au tirage limité à 1000 exemplaires tous numerotés
(pour celui-ci no 862) faisant ensemble avec l'album


1/ préface by Numa Sadoul
- entretiens avec Pichard, reprend principalement l'interview
de Pichard mentionné dans le CBD 27 où le démon
fait la nique au Bondieu


2/ scènes de la vie de province
- l'histoire d'Héloïse (la vieille femme laide) et de Josepha
(belle-soeur et belle jeune femme lascive) qui charme
et entraîne son neveu Germain aux plaisirs de la chair
>> p. 12 Josépha la tentatrice
Josépha sera châtiée par Héloïse et jetée hors de la maison
>> p. 16/17 les châtiments de Josépha


3/ récit des tourments et supplices subis par Marie-Gabrielle
de Saint-Eutrope et de nombreuses autres femmes dans le couvent
de Sainte-Madeleine de la Rédemption (histoire racontée par
Josépha dont Marie-Gabrielle était une ancienne amie)
>> visite du couvent par Marie-Gabrielle et par son mari le comte
de Saint-Eutrope sur le conseil de l'abbé Farinoux
>> p. 22 les numéros portés par les pensionnaires sont peints
sur la peau et pas encore marqués au fer rouge
>> p. 28 que nous veulent ces imbéciles? dixit le comte
en parlant des gendarmes
>> p. 29 le portail d'entrée du couvent (une belle illustration)

- l'histoire de la jeune délinquante Cunégonde qui subira
l'infibulation après que son clitoris ait été brûlé (>> p. 36)
>> p. 44 l'histoire du couvent de la Rédemption
où se déroule la mortification pour expier les péchés de chair,
les supplices infligés à la dame Deloiseau
>> p. 45 où même le bord de la case bd participe au supplice!
>> p. 54 la pensionnaire Zulma est donnée comme servante-esclave
à Marie-Gabrielle
- l'histoire de Zulma et de sa soeur Gisèle livrées à la ferme
aux infâmes traitements de Matthieu, mari de Gisèle
>> p. 62 une partie de folle lubricité
>> p. 64/65 les leçons de dressage
>> p. 71 le calvaire de soeur Monique qui a voulu montrer
de la tendresse envers une suppliciée du couvent

- quand Marie-Gabrielle entend le récit de Zulma,
elle est saisie d'un trouble sentiment d'envie
pour ces supplices et elle tombe dans le piège que lui
prépare son confesseur, l'abbé Farinoux,
- elle se livre à la luxure avec son cavalier servant,
Octave de Paulnay; dénoncée par son mari, elle sera livrée
aux bons soins des soeurs de Sainte-Madeleine de la Rédemption
et bien qu'elle soit quelque peu effrayée par le destin
qui l'attend, elle ne peut malgré tout s'empêcher de prendre
plaisir aux tourments qui l'attendent
>> p. 95 et 97 début de chemin de croix pour Marie-Gabrielle
>> p. 98 la plus érotique planche érotique de l'album
et peut'être même la plus érotique de toute l'oeuvre de Pichard
- un aperçu des tourments infligés à Marie-Gabrielle
>> p. 99 la fourmilière (ce qui fit louer la sagesse
du seigneur qui permettait que d'aussi infimes bestioles
puissent apporter leur concours afin de punir Marie-Gabrielle)
>> p. 111 la leçon d'humiliation
>> p. 113/114 le lavement
>> p. 116 la pose de l'anneau nasal
>> p. p. 121 l'épinglement
>> p. 129 l'empalement
>> p. 134 la crucifixion

>> p. 135 la citation de l'apologète Tertullien
"tu enfantes dans la douleur et les angoisses, femme,
tu subis l'attirance de ton mari et il est ton maître,
Eve c'est toi avec la sentence de Dieu contre ton sexe,
c'est toi la porte du diable, c'est toi qui a brisé le sceau
de l'arbre, qui la première a déserté la loi divine,
c'est toi qui a circonvenu l'homme, l'image de dieu,
auquel le diable n'a pas osé s'attaquer"

- Marie-Gabrielle fnira par prendre conscience de sa situation
et l'injustice qui la frappe,
elle cherchera à s'évader mais n'y réussira pas, finalement
elle sera vendue comme esclave et embarquée pour les Amériques
où elle retrouvera son ancien amant, Octave de Poulnay
qui lui fait aussi amende honorable dans les colonies


>> l'oeuvre maîtresse de Pichard, son chef-d'oeuvre,
peut'être quelque peu troublant et pervers,
absolument anti-cléricalisme, un texte assez recherché
mais surtout un superbe graphisme érotique
avec un très bon coloriage qui ne sera jamais plus
égalé dans les prochains albums
- les illustrations sont très osées (l'album sera interdit
dans plusieurs endroits), mais jamais de mauvais goût,
sauf peut'être pour la planche page 39
(une affaire de scatologie qui ne sera jamais plus
reprise par Pichard)

- le livret aux 8 aquarelles et essais inédits
annexé à l'album n'est pas non plus à négliger

Annexes
- couverture de l'album
- couverture du portfolio
- la planche la plus érotique de Pichard
- le supplice de soeur Monique
- le dressage de Zulma et Gisèle
- supplices raffinés

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf