tome 3a Corentin chez les peaux-rouges

série: Corentin Feldoë
dessinateur / scénariste: Cuvelier Paul
éditeur: Lombard EO 1956
genre: Western
classement: biblio1
date: 1956
format: cartonné, 50% couleur
état: TBE
valeur: 180 €
critère: ***
remarques: édition Van Cortenbergh 1956,
50% couleur 50% lavis, 66 pages
dernier titre au 4ème plat: le puit 32
l'album ne contient plus de HT couleur
n.b. dans le journal Tintin, le récit parut 100% couleur

- interruption des aventures de Corentin I, il s'agit maintenant
des aventures de Corentin III, petit-fils de Corentin I
(explications voir CBD 8 et biographie Cuvelier)

>> p. 3 superbe 1ère planche avec l'entrée en scènes des peaux-rouges
- les Sioux-Dakotas de Bison Noir déclarent la guerre aux blancs
qui massacrent sans raison les bisons dans la prairie
- Geneviève, mère de Corentin, qui font partie d'une caravane,
soigne le sachem Bison Noir, blessé lors d'une dispute avec les blancs

- Corentin et Geneviève, sa mère, sont sauvés par Bison Noir
lors des combats et mis sous la protection de Bison Noir
- Wakita (genre de princesse Sa-Skya), fille de Bison Noir,
est présentée à Geneviève (appelée hirondelle guérisseuse)
et à Corentin appelé cheveux de lune de part sa chevelure blonde

- Bison Noir accepte d'accompagner Geneviève et Corentin
à la recherche de William, mari de Geneviève
qui sert comme officier dans un fort
- entretemps Wakita donne à Corentin des leçons d'équitation
et de comportement à l'indienne
>> p. 11 les chevaux "Noir" et "Flèche Blanche"

- mais bientôt l'adresse de Corentin surpasse celle de Wakita
>> p. 16 Corentin est devenu un parfait peau-rouge
- étude des moeurs des peaux-rouges et critique des blancs
qui ne respectent pas la nature
>> p. 19 le travail des femmes restent le même partout

- arrivés au fort de B..., Geneviève et Corentin apprennent
que le colonel William serait mort lors d'une attaque apache du fort
- Jack, ex-capitaine et ordonnance du colonel William
s'intéresse à Geneviève qui devrait hériter d'une bonne fortune
- entretemps Bison Noir et ses guerriers accompagnent Geneviève
et Corentin qui ont décidé de retourner à Washington

- sur leur trajet, Bison Noir et ses guerriers tendent un piège
aux occupants d'un train qui massacrent les bisons
- le conducteur du train est particulièrement puni
par les guerriers de Bison Noir
>> p. 22/23 l'attaque du train et p. 24 la punition du mécanicien

- incendie de la prairie, disparition de Corentin qui est
retrouvé par Wakita
- Jack qui cherche à s'emparer de Geneviève est capturé,
mais libéré, il s'allie avec le sioux Long-Serpent,
jaloux de l'autorité de Bison Noir, Geneviève est enlevée
>> p. 31 une belle planche sur les sioux
- Long Serpent est chassé de la tribu et Corentin avec Bison Noir
partent à la recherche de Geneviève, mais Jack par fourberie
provoque une guerre entre sioux et pawnees
- capturés Corentin et Bison Noir sont sauvés
par John, un vieux trappeur
- après une dispute avec des blancs suite à la livraison d'alcool
aux indiens, Bison Noir et Corentin sont poursuivis,
mais réussissent à attirer leurs poursuivants dans un piège
>> p. 49/50 le piège du ravin

- Bison Noir sauve la vie d'un des poursuivants et retrouve
l'estime des blancs, puis ils sont à nouveau confrontés
avec les pawnees qui découvrent toutefois la traîtrise de Jack
- ils accompagnent alors Bison Noir et Corentin
à la recherche de Jack et Geneviève
>> p. 53 les chevaux sont souvent piqués par des insectes
dans ce récit

- Geneviève sera retrouvée et délivrée tandis que Jack, capturé,
révèle que William est prisonnier des apaches,
Jack accepte de les guider jusqu'au campement apache,
où il est échangé contre le colonel William
- mais Jack n'accepte pas son sort, il essaie de s'échapper
et sera abattu par les apaches
>> p. 66 alors que dans le clair matin ensoleillé, nos trois amis
se mettent en route vers Washington, la ville du grand-père blanc

- pour Corentin, une nouvelle existence va commencer
n.b. la suite de la série continuera en 1963
avec Corentin I dans le "poignard magique"

>> un scénario quelque peu meilleur que les précédents,
mais qui reste encore un peu faible, toutefois un bon récit
pour cet album où Cuvelier commence un épisode western
avec une bonne description des moeurs des peaux-rouges
et avec bien sûr un graphisme toujours de première qualité
(qui n'atteint toutefois pas le graphisme et le coloriage
100% couleur parus dans le journal de Tintin)

annexes
- 1er et 4ème plat de l'album EO
- couvertures du journal Tintin (1949 et 1950)
- deux pages extraites de l'album

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf