tome17 on a marché sur la lune

série: Tintin, albums EO
dessinateur / scénariste: Hergé
éditeur: Casterman EO 1954
genre: Aventure
classement: biblio1
date: 1954
format: cartonné
état: TBE
valeur: 400 €
critère: ***
remarques: première édition couleur, B11 1954, dos rouge
page de titre, titre en noir
pages de garde bleu foncé
4ème plat, on a marché sur la lune
édition belge

>> p. 2 la fusée répond à nouveau, elle se trouve
à 4000 km de la terre, vole à 11 km/s
et a encore 372'000 km à parcourir jusqu'à la lune,
mais Haddock reste toujours encore sceptique
>> p. 3 les deux Dupond(t) embarqués par erreur
(à 1.34 au lieu de 13.34 heures)
>> p. 4/5 vues de la terre et de la lune (jolies vignettes)
Haddock s'instruit en littérature de whisky
>> p. 6 les Dupond(t) causent l'arrêt de la pesanteur artificielle
les souliers à semelle magnétique pour marcher en apesanteur,
l'astroïde Adonis entre terre et lune
>> p. 8 à 11 sous l'emprise de l'alcool, Haddock quitte la fusée
pour retourner à Moulinsart et devient le satellite Haddock
de l'astroïde Adonis (jolies vignettes)
le sauvetage d'Haddock par Tintin, genre rodeo spatial
et où Tintin pique une grande colère
>> p. 12 les Dupond(t) sont frappés à nouveau
par leur maladie capillaire avec
des chenilles de cheveux rouges et jaunes
>> p. 13 en vue de la lune à 45 km/s = 162'000 km/h
la manoeuvre de retournement et la rencontre avec un météorite
>> p. 15 Haddock devient coiffeur spatial
>> p. 16 l'alunissage selon Haddock: c'est la même chose
que pour le départ sauf que c'est exactement le contraire!
>> p. 18 le cirque Hipparque choisi comme lieu d'alunissage
explications scientifiques sur la surface lunaire
>> p. 20 un juron d'Haddock (aux Dupond(t):
espèce de Vercingétorix de carnaval
>> p. 22/23 l'alunissage (jolies vignettes)
>> p. 25 Tintin foule le premier le sol de la lune
>>p. 28 le déchargement du matériel
>> p 29 la promenade des Dupond(t) sur la lune
où jamais la main de l'homme n'a mis le pied
>> p. 30 le ballet des Dupont(d)
et des traces de pas sur la lune (d'après les Dupond(t)

>> p. 32 montage du char lunaire (= un sacré exploit)
essais du char durant lesquels on évite une catastrophe
>> p. 34 exploration sur la lune et découverte d'une grotte,
chute de Milou
>> p. 36 Tintin tombe sur de la glace et le sauvetage
devient périlleux
>> p. 39 Tintin et Wolff restent seuls dans la fusée
Wolff est soupçonné par Tintin qui est agressé
par un passager clandestin:
un ancien ennemi de Tintin, le colonel Jorgen du sceptre d'Ottokar
>> p. 41 Wolff et Jorgen préparent la fusée pour un départ immédiat
abandonnant les passagers du char sur la lune
(Tournesol, Haddock et les deux Dupond(t)
>> p. 42 la trahison de Wolff, départ de la fusée
qui heureusement retombe immédiatement
grâce à l'intervention de Tintin qui a réussit à se libérer de ses liens
>> p. 43 mauvais calcul de Jorgen qui à son tour est capturé par Tintin
>> p. 45 Milou a la patte cassée
les explications de Wolff et la question capitale des deux Dupond(t)
>> p. 47 l'expédition est maintenant menacée
par manque d'oxygène pour le retour
l'humour d'Hergé: "faites de moi ce que vous voulez mais de grâce,
cessez de m'envoyer des postillons à la figure" dixit Jorgen à Haddock
>> p. 48 le retard est de quatre jours, il faut partir plus vite que prévu
la durée du voyage terre-lune est de quatre heures
>> p. 49 un magnifique clair de terre, départ à 16.52 heures,
un message est laissé sur la lune pour les prochains visiteurs
>> p. 50 départ de la fusée, les passagers
perdent à nouveau connaissance
>> p. 51 la fusée dérive, Jorgen réussit à se libérer,
mais Wolff prend la défense de Tintin et de ses amis, mort de Jorgen
>> p. 53 le manque d'oxygène se fait gravement sentir
>> p. 55 le sacrifice de Wolff
>> p. 58 les derniers efforts de Tintin
pour effectuer le pilotage automatique,
suspense jusqu'à la dernière case de fin de page
(méthode du journal pour garder l'intérêt du lecteur
pour le prochain numéro)
>> p. 59 arrivée de la fusée sur terre,
le véhicule de Baxter pris dans le sillage de la fusée
>> p. 61 tout le monde est sain et sauf sauf Haddock qui est
ranimé en mentionnant le mot whisky
>> p. 62 Tournesol boit pour la première fois un verre de whisky
et annonce qu'il retournera sur la lune
mais Haddock déclare en trébuchant que l'on est bien
que sur notre bonne vieille terre!

>> à nouveau un épisode plutôt scientifique, mais le récit d'Hergé
ce n'est pas de la science-fiction, l'assise est vraiment scientifique
et l'aventure plausible avec de superbes dessins
(sauf peut'être pour le char lunaire un peu trop gros)
sur la majesté du voyage lunaire, en plus une action plus soutenue
que dans le premier album et qui ne manque pas non plus d'humour

n.b. par rapport à la prépublication quelques changements sont
intervenus (agrandissement de certaines cases, suppression
de quelques planches et modification des couleurs),
suite au tout nouveau studio Hergé modernisé

>> album en très bon état, 1er plat et coins légèrement frottés,
dos rouge bien complet, 4ème plat et intérieur parfait
côte BDM en BE Euros 450.-

annexes
- Ier et 2ème plat de l'album B11
- 4 cases mémorables
- deux superbes illustrations
- les couvertures du journal Tintin du 4.5. et 11.5. 1950
annonçant la publication de l'odyssée lunaire
- couverture du journal 22.6.1952 annonçant la reprise
des aventures de Tintin dans la lune
après une interruption de 18 mois


information
on a marché sur la lune est le dix-septième album
de bande dessinée des aventures de Tintin,
prépublié du 30 mars 1950 au 30 décembre 1953
dans les pages du journal Tintin, cette prépublication
se confondant avec celle de l’album précédente,
cet album est paru en 1954

comme souvent dans les albums d’Hergé,
de nombreux changements ont été opérés sur les planches
entre la parution de l’histoire dans le journal de Tintin
(étalée entre 1950 et 1953) et leurs parutions
en albums en 1953 et 1954, ces modifications, qui ont été
réalisées avec l’aide du tout nouveau Studio Hergé,
ont consisté en l’ajout de nouvelles planches inédites,
l’agrandissement des cases (donnant un souffle nouveau à l’album),
la modification des couleurs (par exemple celles du char lunaire
qui était orange et devient bleu)
ainsi que la suppression de certaines planches, en particulier
l'épisode où le capitaine jette par inadvertance Milou
au vide-ordure avec les cheveux des Dupondt
et celui où Tintin et le Capitaine vont, armés,
au secours des Dupondt perdus sur la lune

à noter le personnage atypique et tragique de Wolff
et sa lettre d'adieu qui sera corrigée par la suite dans l'album
avec la remarque "peut'être un miracle me permettra-t-il
d'en réchapper" (ce qui est bien sûr totalement impossible)
à noter aussi la couleur jaune du char dans le journal
et corrigée en bleu dans l'album


la fusée V2, source d'inspiration de la XFLR-6 et de la fusée lunaire
- les carreaux rouges et blancs de la fusée changent régulièrement
de place à travers les cases (comme dans l’album précédent)
- lorsque Tintin, Wolff et Haddock sont dans le char lunaire,
on peut voir une pioche attachée sur le côté du véhicule,
la pioche disparaît par la suite, puis réapparaît
- dans les vieilles éditions, Tintin parle du complot
contre le roi de Syldavie Muskar IV, or le complot a eu lieu
contre Muskar XII, l’erreur sera corrigée par la suite
- à la suite de pressions des milieux catholiques et de l’éditeur,
Hergé se voit contraint de modifier la lettre d’adieu de Wolff
en une version plus édulcorée de son suicide
- Wolff est, avec Mitsuhirato dans Le Lotus bleu,
le seul personnage de la série qui se suicide

cet album fut adapté dans la série animée de 1962,
l’intrigue d’objectif Lune
(qui donne d’ailleurs son nom à cette adaptation)
étant brièvement traitée au début de l’épisode
on peut relever de nombreuses différences avec l’œuvre originale:
- Tintin et les autres se rendent sur la lune principalement
pour aller sauver Milou emporté par une petite fusée expérimentale
- le whisky du capitaine est remplacé par du café.
- Haddock s’envole dans l’espace non pas par ivresse,
mais parce qu’il ôte ses chaussures qui lui font mal,
alors que le manque de pression devrait gravement
affecter ses pieds, malgré ses chaussettes
- les personnages doivent faire face à une pluie de météorites
sur la lune qui se montre très bruyante alors que
l’on ne peut y entendre de son, du fait de l’absence d’air,
de plus, ironiquement, dans l’album original,
il y a une séquence entière entre Tintin et
le capitaine Haddock où ces deux subissant la chute d’une
météorite, Tintin explique au capitaine l’absence de son
- après la pluie de météorites, Haddock, Tournesol et les Dupondt
se retrouvent emprisonnés dans une grotte dont ils s’échappent
en utilisant de la dynamite dont la mèche brûle, enflammée
malgré l’absence d’oxygène (la mèche brûle sans oxygène
car la poudre contient un comburant)
n.b.se dit d'un corps qui, en se combinant avec un combustible,
opère la combustion de ce dernier

- au lieu d’un char, Tournesol dispose d'une sorte
de mini-vaisseau volant à toit transparent très "science-fiction"
(encore une fois, l’absence d’air empêcherait toute portance)
- la fusée, en revenant sur terre, s’échauffe jusqu’à devenir
toute blanche, se fracasse contre des rochers et tombe
sur le côté, provoquant un incendie
- Jorgen et Wolff survivent et sont ramenés sur terre ligotés
- la fusée lunaire est baptisée "XM2", alors que dans les albums,
elle n'a pas de nom

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf