secrets d'une oeuvre (les)

série: Tintin, étude
dessinateur / scénariste: Collectif
éditeur: Lire 2004
genre: Etude
classement: biblio1
date: 2004
format: broché
état: TBE/N
valeur: 10 €
critère: ***
remarques: périodique Lire hors série no 4,
Tintin les secrets d'une oeuvre

1/ curiosités concernant Tinitn et Hergé
- le sexe de Milou (probablement masculin)
- quelques erreurs dans les aventures de Tintin
dont celle dans objectif lune
(voiture où Haddock est derrière le chauffeur,
dans l'autre vignette c'est Tintin)
- les drôles de langue de Monsieur Hergé
(marolle, syldave, arumbaya)
- les relations entre Bécassine et Tintin (même tête)
- les insultes d'Haddock (231 jurons recensés)
- Paul, le frère d'Hergé, qui aurait été le modèle pour Tintin

2/ les derniers secrets d'Hergé
by Philippe Goddin, hergéologue,
ancien secrétaire de la fondation Hergé,
auteur de "chronologie d'une oeuvre" (7 volumes)

- Tintin inspiré quelque peu de Tintin-lutin
by Benjamin Rabier en 1898 de part la houppe
- Hergé, homme de droite, imprégné de catholicisme
et de scoutisme, mais un peu anti-conformiste
- Hergé ne fut pas du tout un ami de Léon Degrelle,
lui aussi un protégé de l'abbé Wallez
- crise morale et professionnelle dans les années 50
dont Hergé ne sortira qu'à la publication de Tintin au Tibet (1960)
- réponse négative à une offre de collaboration
avec Walt Disney (pour des films animés)
- Hergé avait une aversion viscérale de l'opéra
d'où la caricature de la Castafiore
- bien que généreusement rémunérés, les collaborateurs
ne purent pas co-signer les oeuvres d'Hergé,
celui-ci voulait que seul son nom soit mentionné
en couverture de tous ses albums, car Hergé
reste malgré tout l'architecte des aventures de Tintin
- Hergé craignait de devenir fou (comme sa mère) d'où peut'être
le contre-poison pour le poison-qui-rend fou (lotus)
- sa deuxième épouse, Fanny Vlamynck, une collaboratrice au studio,
qui épousa Nick Rodwell après la mort d'Hergé
- les différences entre les couvertures de Tintin au Tibet:
celle du journal Tintin (1959) et de l'album (1960)

3/ l'invention de la ligne claire
analyse de la révolution graphique d'Hergé par Floc'h et Rivière,
première rencontre avec Hergé en 1970
l'expression de la ligne claire inventée
par le dessinateur hollandais Joost Swarte, en 1977
>> p. 33 principe de la ligne claire:
la recherche de l'épure, privilégier la lisibilité, ne garder
que l'essentiel, supprimer toute hachure ou tout dégradé de couleur,
le trait noir qui surpositionne le graphisme
>> p. 30/31 un bel exemple du trait noir

4/ Tintin, the making of by Jerôme Dupuis
- les modifications intervenues dans les aventures de Tintin
du Petit Vingtième via les albums N&B, le journal Tintin
et le remodelage pour les albums couleur
>> p. 39 la vignette modifiée à la fin de l'oreille cassée
- diverses comparaisons des dessins N&B et couleur
n.b. les culs-de-lampe sur les pages de titre des albums
(cul-de-lampe = petite vignette)

5/ à la recherche du 25ème album by Jerôme Dupuis
- les nombreux projets d'Hergé dont Tintin au pôle nord
et surtout Tintin et le themozero proposé par Greg
- un autre univers fascinait Hergé: les indiens
dont il reçut une documentation important du père Gall,
un étrange religieux de l'abbaye cistercienne
de Scourmont, initié aux rites indiens
>> p. 54/55 crayonnés de Tintin et le thermozero

6/ la véritable histoire de Tchang
- par Fifi, fille de Tchang, actuellement responsable
de la boutique Tintin à Bruxelles
- l'histoire de Tchang pour la documentation et la traduction
du lotus bleu qui marqua un tournant chez Hergé
- retrouvé par Hergé en 1977 et rencontré en 1981,
Tchang est mort en 1998 après avoir été reconnu
comme artiste par son pays
- retrouvailles près de 10 ans après la publication
de Tintin au Tibet (1960)

7/ le monde onirique de Tintin by Tristan Savin
- le rêve et les cauchemars sont omniprésents
dans les aventures de Tintin
- l'importance de la prémonition dans le temple du soleil
et l'étoile mystérieuse ainsi que Tintin au Tibet, mais aussi
les rêves-cauchemars de Tintin dans les cigares du pharaon
et particulièrement violentes ceux d'Haddock
dans le pays de la soif (crabe aux pinces d'or)
- les rêves psychédéliques (par absorption d'hallucinogènes)
surtout par Haddock dans Tintin au Tibet
et dans les bijoux de la Castafiore
- Hergé angoissé par l'idée de la folie
- l'importance du rêve dans les récits de Tintin

8/ entretiens avec Fanny Rodwell
(qui accorde généralement peu d'entretiens)
- légataire universelle de l'oeuvre d'Hergé
et qui n'a pas voulu, de son propre chef, continuer
à publier les aventures de Tintin après la mort d'Hergé
(Hergé n'aurait pas laissé de testament
ou de dernières volontés)

9/ sur les traces de Tintin/Hergé à Bruxelles
- le musée royal d'Afrique Centrale
- la maison natale d'Hergé à Etterbeek
- l'observatoire d'Uccle
- la villa du prof. Bergamotte
- la statue de Tintin et Milou
- la fresque de Tintin près du Manneken-Pis
- la boutique des tintinophiles

10/ les lectures d'Hergé
Hergé marqué par la littérature anglo-saxonne, mais aussi
par les ouvrages du psychanaliste Cart Gustave Jung
et par la pensée orientale


11/ p. 94 à 100 entretiens avec Tintin
ce que pense Tintin d'Hergé, une exclusivité
pour le périodique Lire, entre autre:
- les aventures de Tintin ont vraiment commencé à avoir du succès
à partir de 1948/1949 grâce à la parution du journal Tintin
- l'âge de Tintin: 17 ans?
- Tintin est un personnage neutre alors que
ses comparses sont des caricatures
- Hergé n'a pas voulu faire des caricatures sympathiques féminines,
il craignait que la présence de telles femmes
créerait des ambiguités auxquelles il ne tenait pas
- peu de calembours dans les aventures de Tintin
(contrairement à Axtérix)
ceci pour éviter des problèmes lors des traductions
- Hergé a créé Tintin à l'âge de 22 ans

>> un cahier de haute qualité bien étudié et bien documenté

annexes
- couverture du périodique
- les deux vignettes différentes de l'oreille cassée
- exemple de ligne claire, le trait noir
- la Ford des 7 boules de cristal

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf