Tintin, l'aventure continue

série: Tintin, étude
dessinateur / scénariste: Collectif
éditeur: Telerama 2003
genre: Etude
classement: biblio1
date: 2003
format: broché
état: TBE
valeur: 10 €
critère: ***
remarques: Telerama hors série 2003, en collaboration avec Moulinsart,
Tintin l'aventure continue

A) Tintin dans Coeurs Vaillants (1929)
à la demande de l'abbé Courtois qui dirigeait
ce journal en France

B) 22 auteurs commentent les 24 albums de Tintin
1/ le carré noir sur fond blanc dans p. 106
de Tintin chez les soviets,
une ligne sombre qui n'est pas claire, Hergé ne voulait pas
rééditer cette aventure, une erreur de jeunesse

2/ >> p. 12 la couverture de l'album 1931 Tintin au Congo
avec la célèbre Ford T Sahara

3/ Tintin en Amérique p. 57 case 5
apparition involontaire de Rastapopoulos
>> p. 14/15 biographie de Roberto Rastapopoulos
(le méchant par excellence, avec bien sûr Mitsuhirato)

4/ Rastapopoulos débute officiellement
dans les cigares du pharaon, première aventure
exotique de Tintin

5/ une case qui vibre d'un sens profond et angoissant
p. 30 3ème image de l'album lotus bleu

6/ la seule fois où l'on peut voir Tintin pris d'alcool
(oreille cassée)
" vive le général Alcazar et les pommes de terre frites"

7/ Tintin or not Tintin, on boit souvent beaucoup
dans les aventures de Tintin
et dans l'île noire, le whisky s'appelle encore Johnny Walker
où Milou prend sa première cuite

8/ le vent de la grande aventure avec Tintin
élevé chevalier de l'ordre du pélican d'or (sceptre d'Ottokar)
le ZZRK = zyldav zentral revolutzionär komitzät

9/ Tintin est dans l'action pure (crabe aux pinces d'or)
et découvre Haddock dans un premier rôle pitoyable,
en rendant sa dignité au capitaine,
Tintin devient en quelque sorte le père d'Haddock

10/ où l'on est heureux que la fin du monde
n'est que simple tremblement de terre (étoile mystérieuse)

11+12/ le drame de la Licorne au XVIIème siècle,
la tournée des îles, aventures sous-marine
où le trésor de Rackham récupéré par Hadoque
n'est pas où l'on pensait qu'il devait être

13/ premier album teinté d'onirisme et de fantastique
(les sept boules de cristal)

14/ similitude avec la grande pyramide de Jacobs
le masque inca implacable qui fixe Tintin
>> p. 45 case 5 du temple du soleil

15/ l'or noir n'est pas seulement du pétrole
mais aussi de l'encre (pour le trait noir)
concernant Tintin (au pays de l'or noire)


16+17/ les astéroïdes = avortons d'une planète
= cailloux de la grosseur d'une montagne
= géocroiseurs de l'espace (objectif et on a marché sur la lune)

18/ où Hergé met en scène un cauchemar télévisé:
la destruction d'une gigantesque cité d'outre-atlantique
qu'il est inutile de nommer >> p. 51 de l'affaire Tournesol

19/ où les modifications apportées ne jouent pas toujours
en faveur de la réédition (coke en stock et l'île noire)

20/ quand lama (le moine pas l'animal) content (ou concentré),
il lévite (Tintin au Tibet),
grand bazar et compagnie, le merveilleux et la pureté
chez Tintin et pas de méchants dans cette aventure

21/ une histoire d'oiseaux voleurs et de bijoux
(Castafiore) qui volent et s'envolent

22/ dernier vol pour Tintin, la saga touche à son terme

23/ Tapiocapolis contre Alcazarpolis, un cauchemar

24/ la frustration d'une fin escamotée


C) l'oeuvre au clair

1/ le drame de Shanghai (1932), découverte
d'une civilisation par Hergé
2/ décibels en ce miroir, la profession de foi d'Hergé,
contre l'opéra, mais pour la musique, la Castafiore
une venus ex machina qui réapparait dans les
sept boules de cristal, peut'être grâce à Jacobs
3/ ce plat décor qui est le sien
car en matière de décor, Hergé est des plus parcimonieux
4/ quand la casse fait écran, Tintin au cinéma
5/ ligne de vie, petite biographie d'Hergé 1907-1983
avec p. 64 à 68 plusieurs photos inédites d'Hergé
6/ l'ami Jacques, biographie de Jacques van Melkebeke
- né en 1904, mort en juin 1983, 3 mois après Hergé, ce fut
le scénariste fantôme qui travailla au quotidien Le Soir,
journal qui reparait durant l'occupation
sous sequestre allemand et sans l'accord
de ses propriétaires, raisons pour lesquelles
les bruxellois le surnommait "Le Soir volé"
- dans ces pages fortement engagées dans la propagande
collaborationniste, l'ami Melk illustre, non sans talent,
la page jeunesse d'où ses ennuis lors de la libération


D) Georges Rémi, homme d'intérieur
Hergé raconté par Fanny, description d'Hergé
qui entre autre aimait les chats
et avait une passion pour son chat siamois

E) p. 78/79 les deux planches supprimées de
"on a marché sur la lune" = les cases 4 à 17
publiées dans le journal Tintin en février 1953
qui sont manquantes dans l'album

F) une famille ad hoc
- Tintin, selon Michel Serres un rond dans l'eau
c'est un visage quelque peu inexpressif,
à l'inverse des autres personnages
- Milou, un fox terrier blanc pourvu d'émotions humaines,
qui commente l'action et les attitudes de Tintin
tout en cherchant à le protéger
- Haddock, un homme de la mer qui montre une loyauté,
un courage et un sens de l'honneur énormes tout en étant
d'une certaine grossièreté et d'une grande irascibilité
- les Dupond(t), on ne connait pas leurs prénoms,
ni frère, ni jumeaux, ce sont des personnages drôles et ambigus
- Tournesol, il est devenu un mythe, mais il n'est
pourtant pas la copie carbone de son modèle Piccard
- Nestor, c'est l'ange gardien de Moulinsart
où il est un facteur d'équilibre
- la Castafiore, une diva vaniteuse qui n'a peur
que de ne pas être à la hauteur,
avec une cervelle d'oiseau mais qui n'a pas son pareil
pour remettre les choses en ordre
- Alcazar, général d'opérette, il est le seul personnage
qui évolue physiquement et humainement au fil des albums
- Lampion, quintessence de fâcheux belge,
un belgicain = le belge dans tous ses excès
- Tchang, dans l'esprit d'Hergé, un deuxième Tintin
- Rastapopoulos, l'infâme Roberto,
caricature du méchant de service


G) bibliographie (bien complète en 2003)

à noter:
>> p. 20 une bonne description des aventures de Tintin:
complexes et bien construites, le fil narratif
(du moins dès le lotus bleu) est toujours solide
avec en permanence une bonne dose d'humour
et des albums admirablement faits
>> p. 56 bon exemple de ligne claire au trait noir

>> un fascicule également bien imaginé et bien construit
avec d'intéressantes illustrations
et des photos parfois inédites

annexes
- couverture du fascicule
- le parfait exemple de ligne claire au trait noir
(l'oreille cassée)
- couverture de l'album N&B Tintin au Congo 1931
- première apparition de Rastapopoulos
dans Tintin en Amérique
- hors-texte (lotus bleu)
- l'insigne lumineuse de Tintin et Milou en 1958
sur le toit des éditions Lombard (Journal de Tintin)
- l'équilibriste Nestor (7 boules de cristal)

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf