monde d'Hergé (le)

série: Tintin, étude
dessinateur / scénariste: Peeters Benoit
éditeur: Casterman EO 1983
genre: Etude
classement: biblio1
date: 1983
format: cartonné,
état: TBE/N
valeur: 40 €
critère: ****
remarques: le monde d'Hergé = une bible sur Hergé/Tintin
de 320 pages grandement illustrées

A) un certain George Remi, esquisse biographique

- le scoutisme sera la grande affaire de la jeunesse d'Hergé
- le centre du vieux Bruxelles, le quartier des Marolles,
dont sa grand-mère était originaire,
jouera un rôle important dans les langages créés par Hergé
- 1925 entrée de Georges Remi au journal le Vingtième Siècle,
un périodique de ligne cléricale et nationaliste,
dirigé par l'abbé Norbert Wallez
- peu enclin pour le dessin, la formation graphique
d'Hergé fut parfaitement autodidacte

quelques dates importantes:
- 1925 entrée au journal le Vingtième Siècle
- 1.11.1928 parution du Petit Vingtième
- 10.1.1929 création de Tintin et 1930 de Quick et Flupke
- 1931 début des albums Casterman
- 1932 mariage avec Germaine Kieckens
- 10.5.1940 fin du Petit XXème
et 17.10.1940 début de Soir Jeunesse
- 26.9.1946 lancement du journal Tintin belge
et 1948 celle de Tintin France
- 1950 fondation des studios Hergé
- 1960 séparation avec Germaine Kieckens
- 1977 mariage avec Fanny Vlamynck
- 1979 cinquantième anniversaire de Tintin
- 3.3.1983 mort d'Hergé

B) conversation avec Hergé (1982) par B.P. (inconnu)
- la ligne claire, c'est la ligne la plus explicite
tant pour le scénario que pour le graphisme,
mais la ligne claire n'est pas une ligne droite
- Hergé ne pratique pas trop les récitatifs
(au contraire de Jacobs)
- Hergé est un adepte de l'understatement,
c'est à dire d'une forme de réserve ou de retenue
- il s'intéresse aux lectures sur la philosophie
de la vie et de la mort ainsi que sur la psychologie
orientale (bouddhisme, Zen et taoïsme)
- Hergé et la recherche de la perfection
>> p. 27 le travail de création est fourni par Hergé,
ce qui justifie donc sa seule signature sur ses oeuvres


C) le créateur de 40 albums

1) prépublication 2) 1ère parution N&B,
3) 1ère parution couleur
aa) les prépublications ont été éditées dans les journeaux
Petit XXème, Le Soir et journal de Tintin
bb) dans les premières parutions albums N&B,
il faut distinguer entre les albums avec petite image collée
et les albums grande image (les grandes images
seront reprises dans les parutions couleur)
cc) deux albums auront des rééditions N&B
avec des grandes images différentes de celles
des premières parutions couleur:
les cigares du pharaon (1942) et le sceptre d'Ottokar (1942)
dd) dernier album en N&B = le crabe aux pinces d'or
ee) il y a 8 albums N&B avec petite image collée:
Tintin au Congo, Tintin en Amérique, les cigares du pharaon,
le lotus bleu, l'oreille cassée, l'île noire,
le sceptre d'Ottokar et le crabe aux pinces d'or
ff) généralement les albums N&B comprennent
quatre hors-textes couleur
>> pour plus de détails
>> voir la section chronologie d'une oeuvre
n.b. le détail des albums peut être consulté
sur le site Tintin.com/côte des anciens albums

- toute première aventure: Totor CP des hannetons
dès juillet 1926 dans le Boy-Scout belge
= gags avec texte sous image


1) Tintin au pays des soviets 1) 1929 2) 1930 édition
du Petit XXème, pas d'édition couleur

- l'obsession de l'anti-communisme (peut'être d'époque)
- début de la technique du dialogue intégré au dessin
- le seul album longtemps non ré-édité par Casterman
- suite à de nombreuses parutions pirates,
l'album est réédité en 1969 (mais seulement à 500 exemplaires),
puis en 1973 dans Archives Hergé volume 1
et enfin 1981 en fac-similé de 1930
>> p. 37 à l'occasion du numéro de Noël 1929,
une planche de Tintin se trouva mise en couleur
pour la première fois dans le Petit XXème


2) Tintin au Congo 1) 1930, 2) 1931 Petit XXème,
1937 Casterman 3) 1946 Casterman B1

- apologie de la colonie belge et forts clichés colonialistes
- et Hergé n'était pas très enthousiaste à produire
cet épisode, sa préférence allant à l'Amérique
- l'album fut un certain temps difficile à obtenir,
l'édition de 1946 ne sera rééditée qu'en 1970
>> p. 46 les 4 pages hors-texte de Tintin au Congo
(les hors-textes pleine page couleur furent principalement
intégrés dans les albums N&B)
et nombreuses couvertures du Petit XXème
à noter: le 1er album N&B de Tintin au Congo
est encore imprimé par le Petit Vingtième, mais à partir
de là ce seront les éditions Casterman qui s'en chargeront,
leur assurant dès lors une véritable diffusion

2a) description de Tintin
- un visage rond, simple, irréel, sans véritable âge,
le nom de Tintin signifiant "rien du tout",
- la neutralité du personnage est peut'être la vraie attraction,
car parfait support à l'identification du lecteur
- c'est la figure centrale d'où se développe
les autres personnages de la famille
à noter: Tintin est dessiné ne portant pas de montre-bracelet


3) Tintin en Amérique 1) 1931 2) 1932 Petit XXème
(dernier album publié par le Petit XXème),
1934 Casterman (avec même couverture que Petit XXème)
1937 Casterman (avec couverture différente)
3) 1946 Casterman B1

- inspiré d'un numéro spécial du Crapouillot
- l'action se passe à Chicago, puis chez les peaux-rouges
auxquels Hergé tenait beaucoup
- documentation touristique sur les Etats-Unis
- première aventure à mouvement à la place de saynètes
(n.b. une saynète est une petite comédie bouffonne,
à mi-chemin entre l’opérette et la chanson comique)
- Hergé acquiert une meilleure maîtrise du récit visuel
>> p. 53 les 4 hors-textes de Tintin en Amérique
avec plusieurs couvertures du Petit XXème


4) les cigares du pharaon 1) 1932 2) 1934 petite image,
1942 grande image 3) 1955 B14

- aventures en Orient avec un nouveau élément:
le mystère (policier et fantastique)
le tout basé sur l'affaire de Toutankhamon
avec trafic de drogue et d'armes
(mention du trafiquant anonyme représentant Henri de Monfreid)
- apparition de nouveaux personnages (X33 et X33 bis,
Rastapopoulos, Oliveira da Figueira, Philémon Siclone)
>> p. 53 l'épisode aux serpents est supprimé
dans la version couleur
>> p. 62 les 4 hors-textes des cigares du pharaon
et nombreuses couvertures du Petit XXème
à noter: jusqu'à maintenant, les albums N&B ont eu des parutions
avec deux premiers plats différents (voir annexe),
désormais il n'y aura plus qu'un même premier
plat de couverture pour les prochains albums N&B,
à l'exception du sceptre d'Ottokar qui aura aussi
deux premiers plats pour l'album N&B,
dernier album N&B = le crabe aux pinces d'or

>> selon Benoit, dans l'album couleur des cigares du pharaon,
le sheik en page 15 montre à Tintin l'album objectif lune,
mais dans les premières versions couleurs,
la page 15 ne montre que l'album Tintin au Congo

4a) description de Milou
- fox-terrier à poil dur avec pelage éclatant de blanc,
- confident et contradicteur de Tintin, parfois philosophe,
il sauvera souvent la vie de son maître
- amateur de whisky (tout comme Haddock)
- diminution du rôle de Milou avec l'apparition d'Haddock


5) le lotus bleu 1) 1934, 2) 1936, 3) 1946 B1
- début de la recherche de documentation détaillée,
- le premier chef-d'oeuvre d'Hergé
- Tchang, le seul ami réel de Tintin
- l'album, politiquement, le plus engagé avec une
forte coloration politique et d'une authencité rigoureuse
- Hergé y dénonce aussi le colonialisme (blanc)
et il n'est pas tendre pour les japonais
dont Mitsuhirato, un sujet japonais peu sympathique
- ce n'est plus de la BD pour enfants, mais pour adultes
(comme le mentionnera même Hergé)
>> p. 68 les 4 hors-textes de l'album


6) l'oreille cassée 1)1935, 2)1937, 3) 1943 A20

- basé sur l'actualité, notamment la guerre du Gran Chapo
(en réalité guerre du Gran Chaco entre la Bolivie et le Paraguay,
une guerre plutôt meurtrière pour peu de choses)
- très bon album où la politique toutefois ne joue
un rôle que d'arrière plan
- premier album avec une aventure motivée
et un fil conducteur avec l'objet-fétiche, un récit bouclé
>> p. 78 les 4 pages hors-textes de l'album
>> à noter: l'original de la statuette qui servit de modèle
pour le fétiche urumbaya
n'a pas l'oreille cassée = oreille droite


7) l'île noire 1) 1937, 2) 1938, 3) 1943 A20
4) 1965 = édition couleur redessinée

- aventure purement policière
- confrontation des techniques (apparition de la TV
en Angleterre dès 1936) et des mythes (le gorille,
allusion à King Kong et au monstre du Loch Ness
- apparition du dr. Müller, gangster d'un nouveau genre
- les albums ont fait l'objet de 3 versions différentes
>> p. 86 les 4 hors-texte de l'album
>> p. 92/93 8 esquisses de couverture pour l'album

7a description des Dupond((t)
- première brève apparition au début de Tintin au Congo (couleur)
mais début dans les cigares du pharaon comme X33 et X33bis
- parfaite incarnation de l'imbécilité et de la suffisance
= deux vrais abrutis
- tautologie du langage (je dirais même plus!)
- les Dupont(d) agissent toutefois comme effet de contraste
sur les autres personnages
- Dupond et Dupont (différence des moustaches,
l'une étant débordante, l'autre étant tombante))


8) le sceptre d'Ottokar 1) 1938, 2) 1939 petite image,
1942 grande image 3) 1947 B1
dernière prépublication dans le Petit XXème

- le pays imaginaire de la Syldavie ( = Belgique en pays slave?)
où Tintin se trouvera au centre d'un complot politique
- Hergé introduit la Syldavie au lecteur
par le biais d'une brochure touristique
- apparition de la Castafiore
>> p. 99 les 4 pages hors-texte de l'album


9) le crabe aux pinces d'or 1) 1940, 2) 1941,
3) 1943 A22 = dernier album édité en N&B

- début dans le journal Le Soir, d'abord Le Soir Jeunesse
- tournant pour le style d'Hergé: il est obligé de produire
des strips quotidiens et développe plus profondément
le suspense à la fin de chaque strip
- introduction du capitaine Haddock qui n'est encore qu'un ivrogne,
désintoxication d'Haddock par le désert (le pays de la soif)
>> les dernières 4 pages hors-texte sont transformées
et intégrées dans l'album couleur, dernier album en noir&blanc
>> p. 106 pleine page hors-texte pour l'hydravion,
planche qui sera modifiée par la suite
n.b. le crabe aux pinces d'or a été sur plus d'un point
victime de la censure, chaque fois à l'occasion
de sa parution en édition américaine
(les personnages de noirs et la fameuse bouteille)


10) l'étoile mystérieuse 1) 1941, 2) nil 3) 1942 et 1954
1942 = premier album en couleur avec la norme
de 62 pages par album
1954 = réédition couleur avec quelques modifications

- incursion dans le fantastique et l'onirisme,
- expédition polaire (Islande, Groenland)
à noter: aucun russe, ni américain, ni anglais ni même français
dans les membres de l'expédition FERS

10a) description d'Haddock
- personnage hors-commun dans les aventures de Tintin qui se
développe principalement dans le récit de l'étoile mystérieuse
- personnage plus complexe que Tintin,
célèbre pour sa verve et ses jurons (325 répertoriés)
- les ancêtres d'Haddock autres que François de Hadoque:
a) Richard Haddock, amiral anglais de Leigh-on-Sea (1629-1715)
b) un certain capitaine Haddock, un marin (1674)
- W.A. Haddock, contemporain du capitaine,
jouera un rôle dans la deuxième guerre mondiale
n.b. traduction de Haddock de l'anglais
= nom donné à la chair de l'aiglefin = haddock qui se
consomme le plus souvent fumée (poisson voisin de la morue)


11) le secret de la licorne 1) 1942, 3) 1943 A20
12) le trésor de Rackham le Rouge 1) 1943, 3) 1945 A24

- épisode qualifié de littérature d'évasion
- trois récits superposés:
a) recherche des bateaux-modèles avec leurs parchemins (trois)
b) enquête sur les vols de porte-feuilles
c) narration des exploits du chevalier
François de Hadoque sous Louis XIV
(Haddock sera le seul personnage crédité d'un ancêtre)
- introduction du monde des personnages
qui gravite autour de Tintin
- Hergé démontre ici d'une grande diversité narrative
et cet album est l'un de ses préférés
- travail de documentation considérable
pour le navire la "Licorne"
- l'album Rackham le Rouge restera
le best-seller de la série Tintin
- apparition de Tournesol avec l'achat du château de Moulinsart
(copié sur celui de Cheverny dans la Loire au style Louis XIII)


13) les 7 boules de cristal 1) 1943+1946, 3) 1948 B2
dernière prépublication dans Le Soir cessant en septembre 1944
date de la libération de Bruxelles par les alliés
14) le temple du soleil 1) 1946, 2) 1949 B3
fin des 7 boules prépubliée avec le temple du soleil
dans le journal de Tintin dès septembre 1946

- expédition "solaire" de Tintin
- un récit plein de suspense avec le thème
de la malédiction fantastique (Toutankhamon)
- le récit interrompu en 1944, continuera dans le
journal Tintin de 1946 en couleur quadrichromie
- le récit du temple du soleil sera agrémenté
de documentation en bas de page sur la culture inca
avec le titre "qui étaient les incas?",
documentation inspirée des sites incas du lac Titicaca,
de Tiahuanaco (ville) et Sacsahuaman (temple)
- ce récit fut le thème du premier dessin animé long métrage
>> p. 122/123 deux planches publiées dans le journal Tintin,
mais non reprises dans l'album temple du soleil

14a) description de Tournesol
- les personnages de savants distraits semblèrent intéresser Hergé
- Tournesol, savant distrait, un peu sourd, qui deviendra
par la suite un physicien nucléaire avec un penchant poétique,
mais Tryphon Tournesol peut tromper son monde
- personnage curieux de tout: botanique,
radiesthésie, inventeur de tout (il aurait donné un peu
de sa passion pour l'occultisme à Hergé!)


15) Tintin au pays de l'or noir 1) 1939+1948, 3) 1950 B4
version couleur redessinée en 1971
début prépublication dans le Petit XXème arrêté le 8.5.1940,
la suite sera prépubliée dans le Journal Tintin en octobre 1948

- influençé par le climat précédent la deuxième guerre mondiale
- la fin du récit s'effectuera 8 ans plus tard
avec 3 versions différentes (tout comme l'île noire),
début du récit 25.9.1939 dans le Petit XXème,
interrompu le 8.5.1940, le récit ne sera pas repris
dans Le Soir et la suite reparaîtra modifié après le
temple du soleil dans le journal Tintin du 28.10.1948
- Haddock est glissé inopportunément
dans cette aventure d'une façon bizarre
- introduction d'Abdallah et rôle important
des deux Dupond(t)
- retour du dr. Müller sous l'identité du prof Smith
- traductions arabes: dans la première édition,
les textes sont décoratifs et de fantaisie
alors que dans l'édition remaniée les textes arabes
sont authentiques et traduits correctement, toutefois
certains noms arabes sont des dérivés
du patois marollien tel que
- Emir Ben Kalish Ezab = jus de réglisse
- Wadesdah = qu'est ce que c'est que ça (was ist das)

15a) les métamorphoses des albums
- 8 albums N&B sont ramenés en album
couleur de 62 pages dès 1942
- remaniement en éliminant des détails erronés
ou qui ne sont plus d'actualité
(île noire, sceptre d'Ottokar, au pays de l'or noir)
- suppression d'éléments narratifs considérés comme trop datés
(Tintin au Congo, étoile mystérieuse, au pays de l'or noir)
par contre, des albums comme le lotus bleu et l'oreille cassée
n'ont subi pratiquement aucun changement
- deux ordres différents dans les albums Tintin:
a) succession chronologique normale
b) microcosme des aventures de Tintin
(non-vieillissement des personnages)


16) objectif lune 1) 1950, 2) 1953 B8
17) on a marché sur la lune 1) 1952, 2) 1954 B11

- mythe du voyage vers la lune
- les deux albums les plus réalistes d'Hergé
- beaucoup de précision dans la documentation
(maquette de la fusée, articles scientifiques dont celui d'Ananoff)
- récit technique mais agrémenté d'humour
dont surtout avec Haddock et les Dupond(t)
(exemple: l'explication sur les neutrons)
- récit d'intrigue et d'aventure avec Wolff, l'ingénieur et Boris,
l'espion l'ingénieur Wolff restant la figure
la plus tourmentée des aventures de Tintin
>> p. 146 la lettre d'adieu de Wolff


18) l'affaire Tournesol 1) 1954, 2) 1956 B20

- un des albums les plus divertissants de Tintin,
humour et grande intrigue
- découverte de la Suisse qui fit l'objet d'une visite personnelle
par Hergé pour y fixer un repérage parfait
- découverte de la Bordurie et référence à la guerre froide
avec les moustaches de Pleksy-Gladz (= Staline)
- apparition de Séraphin Lampion

18a) description de Séraphin Lampion
- le prototype parfait de la vulgarité bonhomme,
le casse-pied dans tout sa splendeur
- le type même du Bruxellois satisfait de lui-même, le belgicain


19) coke en stock 1) 1956, 2) 1958 B24

- en quelque sorte, la continuation du pays de l'or noir
- début de la période autoparodique d'Hergé
qui joue avec ses personnages (sa famille de papier)
- dans les rééditions, les noirs ne parlent plus petit nègre,
mais plutôt un dialecte américain
alors qu'Haddock lui continue de répondre en petit nègre!
(ainsi que la lettre de l'émir Ben Kalish Ezeb
adressée à ami grand et très cher)
>> p. 157 travail de documentation détaillée pour le cargo Ramona


20) Tintin au Tibet 1) 1958, 2) 1960 B29

- l'album coincide avec un conflit intérieur d'Hergé (les rêves en blanc)
- peu de personnages, le récit se déroulant uniquement
avec Tintin, Haddock, Tchang et le sherpa Tharkey
(brève apparition de Tournesol au début du récit)
- fascination à nouveau de l'Orient et des phénomènes paranormaux,
graphisme pur et blanc
- le yéti = gigantopithèque vivant il y a 400'000 ans
dans le Kwam-Si (Chine actuelle),
étude et description par le prof. Heuvelmans dans son livre
de cryptozoologie (= étude des animaux mystérieux)
- n.b. Hergé rencontrera même Maurice Herzog à ce sujet
>> p. 162/163 cases supprimées dans l'album


21) les bijoux de la Castafiore 1) 1961, 2) 1963 B34

- album qui a produit le plus d'analyse sur les aventures de Tintin
- album élaboré en "farce", adaptation théâtrale des aventures
de Tintin sans recours à l'exotisme
- l'idée du reporter est ici ridiculisée (Paris Flash, Tempo di Roma)
- caricature de la Castafiore,
- nombreux gags (téléphone, marche d'escalier, lapsus des Dupont(d)
- le but était de tenir en haleine le lecteur
avec une intrigue policière (fausse-pistes, etc)
le tout basé sur une histoire d'oiseaux (la pie voleuse)
n.b. monadologie contemporaine = théorie des monades =
substance indivisible qui constitue l'élément dernier des choses

21a) description de la Castafiore
- seule personnage féminin dans la famille de Tintin
(avec Peggy, la colombe d'Alcazar dans les picaros)
- allergiques à sa voix, Tintin et ses amis bénéficient toutefois
de son soutien fidèle (affaire Tournesol)
- mais dans les bijoux, c'est quand même la terreur d'Haddock
tout en écorchant son nom


22) vol 714 pour Sydney 1) 1966, 2) 1968 B37

- retour de l'aventure avec un grand A
- démystification des personnages et surtout des méchants
qui font les frais de la parodie
- problèmes parapsychologiques et extra-terrestres avec Mik Ezdanitoff
- Carreidas = le bon "mauvais"
- à noter à la fin du récit, les commentaires de Séraphin Lampion
lors de l'émission de télévision
>> p. 170/171 projets de couvertures pour vol 714


23) Tintin et les picaros 1) 1975, 2) 1976 C1

- critique sévère pour ce dernier album
(n.b. Tintin et l'Alph-Art n'est pas encore mentionné dans cet album)
- passivité des personnages et en vieillissant,
Hergé et ses héros ont perdu leur enthousiasme
- Tintin porte des jeans et pour une fois se sent
moins aventureux qu'Haddock
(mais c'est pour mieux réagir plus tard dans l'aventure)
- apparition de Peggy et on connait enfin le général Tapioca,
trahison curieuse de Pablo
- l'album est plutôt pessimiste et la fin du récit est même assez amère

>> p. 178 nom des personnages d'Hergé en différentes langues
n.b. Tintin reste Tintin sauf en hollandais = Kuifje et en allemand = Tim
Milou reste Milou ou Milu sauf en hollandais = bobbie,
en allemand struppi, en anglais snowy
Haddock reste Haddock et Tournesol est traduit
Trifonius Zonnebloem en hollandais,
Balduin Bienlein en allemand, Cuthbert Calculus en anglais,
Trifone Girasole en italien et Kalkyl en suédois
quant aux Dupont(d), ils deviennent Jansen en Janssen en hollandais,
Schultze und Schulze en allemand,
Thomson and Thompson en anglais,
Hernandez y Fernandez en espagnol,

remarque
- resté inachevé à la mort d’Hergé, en 1983, Tintin et l'Alph-Art (1986)
devait décrire les milieux des sectes, et amener Tintin à s'immiscer
dans un monde qu’affectionnait Georges Remi, dit Hergé:
celui de l’art contemporain, celui de l’avant-garde



D) Jo, Zette, Quick, Flupke et les autres

1) Quick et Flupke, les ketjes = gamins insolents
en patois bruxellois, ancêtres de Gaston Lagaffe?
- de 1930 à 1940 = environ 300 épisodes parus dans le Petit XXème,
généralement sur deux planches,
seront continués dans le journal Tintin mais avec moins de charme
- gags de vie bruxelloise, des enfants qui jouent en partie aux adultes,
et contrairement à Tintin, Quick et Flupke sèment plutôt le désordre,
description de l'enfance par l'intérieur
- avec Flupke = petit Philippe de Flup (Philippe) et Ke (petit en flamand),
Quick sans traduction précise et leur garde-chiourme, l'agent no 15

2) Popol et Virginie
- parution dans le Petit XXème en 1934, puis en 1948
dans le journal de Tintin, album en 1952
- expérience non-renouvelée avec les animaux
et mentionnant en outre un situation économique complexe
= guerre économique entre Popol le chapelier
et le sachem des lapinos qui founit les coiffures de plumes

3) Jo, Zette et Jocko
- histoire de la famille Legrand, un peu produit
sans enthousiasme par Hergé
sur demande des responsables de Coeurs Vaillants
et bien qu'assez intéressante, cette série fut vite abandonnée
a) 1936/1937, rayon du mystère, thème de SF
avec une science négative (le savant fou)
b) 1937/1939, le stratonef H22, thème de l'aéronautique
(rallye Paris-New York) avec une science positive
c) 1954, la vallée des cobras, thème de l'aventure pure
avec le personnage puéril du souverain du Gopal

>> p. 189 à 196 couvertures du Petit XXème et du journal Tintin,
notamment avec Jo et Zette dont l'une des couvertures
est d'une facture étonnamment jacobsienne

E) et d'innombrables illustrations

Hergé, illustrateur de publicité d'une ampleur considérable
(début à 16 ans!)
1) de 1923 à 1930
- divers travaux d'illustration dans le Boy-Scout belge,
le périodique Vingtième siècle et le Petit XXème
dont les aventures de Flup, Nénesse, Poussette et Cochonnet
>> p. 202 premières couvertures du Petit XXème
a) sans illustration 1.11.1928 et
b) avec illustration décembre 1929
à noter: les aventures de Tintin paraissent dans le Petit XXème
dès janvier 1929, mais les couvertures
avec Tintin n'apparaissent que fin 1929
>> p. 208 à 217 nombreuses couvertures du Petit XXème
(dont celles de l'île au trésor)
et plusieurs couvertures à but publicitaire
(quelqu'unes furent d'ailleurs reprises dans le journal de Tintin)

2) de 1930 à 1945
- illustrations et couvertures dans le XXème siècle,
dans votre XXème madame (=supplément féminin du XXème siècle)
et dans le Petit XXème (ce sera la période d'or du Petit XXème)
- également couvertures et illustrations de livres
(dont la légende d'Albert Ier, roi des belges
et du livre "la guerre scolaire" de Léon Degrelle,
alors correspondant au USA du XXème siècle)
à noter: les liseuses = jaquettes destinées à recouvrir les livres
- cartes postales, cartes de voeux, papiers à lettres
- illustrations publicitaires: cet aimable M. Mops, les briquettes Union,
les bonbons au miel Dropsy, les conserves Habi et la série
"la boule de cristal" pour les confiseries Antoine (1932)
- 1930 création de l'atelier Hergé, publicité
>> Hergé, un graphiste de tout premier ordre

3) de 1945 à nos jours
- Hergé se concentre sur ses albums et le journal Tintin avec
les chromos "voir et savoir" sur la marine et l'aviation
édité en 5 volumes par Lombard (1953-1963),
puis par les éditions Septimus (1978)
- les rubriques "mon courrier", les entretiens
avec le capitaine Haddock, les propos du major Wings,
le coin des livres, Tintin sports, Tintin timbres, etc
n.b. Wings était le pilote de l'hydravion dans l'étoile mystérieuse
- cartes, jeux, figurines,
>> p. cartes de voeux dont p. 249 inédites
et p. 252 un remarquable trompe-l'oeil

F) aux multiples prolongements

1) Tintin au cinéma
- d'abord dès 1946, des film fixes (à partir des vignettes)
- 2 films réels: le mystère de la toison d'or ainsi que Tintin
et les oranges bleues avec Jean-Pierre Talbot
a) le mystère de la toison d'or (1960)
- tourné en Grèce et en Turquie avec Georges Wilson
comme Haddock, Dario Moreno et Charles Vanel,
le meilleur film de la série (chasse au trésor)
b) Tintin et les oranges bleues (1964)
- tourné en Espagne avec Jean Bouise comme Haddock,
- problème de la faim dans le monde
(les oranges bleues poussant comme aliment principal
partout même dans le désert)
>> p. 281 les couvertures des deux albums tirés des films

- dès 1956, création de courts métrages sur Tintin
principalement pour la télévision
- 2 films animés par Belvision en long métrage
a) le temple du soleil (1969)
b) Tintin et le lac aux requins (1972, en Syldavie)

les films de Tintin furent plutôt des échecs, les raisons:
a) les films animés n'arrivent pas à conserver le graphisme subtil d'Hergé
b) les films avec comédiens ne peuvent reproduire les caractères d'Hergé

2) Hergé en trois dimensions (livres-jeux, puzzles, etc)
- les albums PoP-Hop, 6 albums assez originaux
mais quoique de réalisation soignée, sans grand succès
(toutefois bien recherché avec une côte élevée!)
- jouons à Moulinsart et en Syldavie
- puzzles et albums à colorier
- merchandising (badges, autocollants, figurines, etc)

parc d'attraction
- aucun centre récréatif entièrement inspiré de l'univers d'Hergé
(genre Walt Disney) n'a vu le jour sauf dans le parc Walibi
à Bruxelles où se trouve une maquette de la licorne
avec reconstitution de l'atmosphère historique
- statue de Tintin dans le parc de Wolvendael à Uccle,
commune de Bruxelles, inaugurée en 1976

3) pastiches, plagiats et contrefaçons
- l'album le plus touché: Tintin au pays des soviets
(pour les raisons mentionnées au titre de l'album)
- nombreuses éditions pirates (plus de 100 titres ou essais)
toutefois, il n'existe pas à ce jour de véritable pastiche
de bonne qualité sauf peut'être le 3ème message
les principales éditions pirates:
- la route du soleil (1968)
- Tintin contre le Guépéou (1971)
- le capital aux pinces d'or (1973)
- Tintin en Suisse (1976)
- Tintin chez les rastas (1981), mouvement culturel et religieux
- Tintin au Salvador (1983)
- le jumeau maléfique (1984), les aventures de Dindin
- Tintin en Bordélie (1984)
- Zinzin, maître du monde (1985)
- l'énigme du 3ème message (1986)
- les harpes de Greenmore (1986), tendance pro IRA
- Tintin au Liban (1988), les mémoires du capitaine Haddock
- l'affaire Roswell (2003)
- Tintin en Irak (2006)
>> p. 300 une planche d'une aventure de Tintin réalisée
par Jean-Claude Mézières, âgée de 15 ans (1954)
intitulée "la grande poursuite"

+ différents dessins d'hommage à l'occasion
du 50ème anniversaire de Tintin
par les noms les plus prestigieux de la bande dessinée
confrontant leur propre style à celui d'Hergé
>> p. 306 un exemple réalisé par Cabannes

- l'album 50 ans de travaux fort gais où Hergé explique
le processus de création d'une aventure de Tintin
(ensemble repris dans l'album "le musée imaginaire de Tintin")


G) heureusement, il n'était pas seul

1) les studios Hergé (1950)
- dès 1942, première collaboration avec Alice Devos
puis en 1944 avec E.-P. Jacobs pour le remaniement des récits Tintin
(le lotus bleu, le sceptre d'Ottokar, les 7 boules de cristal)
n.b. et Hergé reconnaissait volontiers sa dette
à l'égard du créateur de Blake et Mortimer,
mais ne voulait pas co-signer avec lui
- puis avec Jacques Martin (1954-1972)
pour coke en stock et la vallée des cobras
- avec Roger Leloup (1969) pour vol 714,
dessins techniques dont l'avion de Carreidas
- et bien sûr le grand collaborateur d'Hergé dès 1949,
Bob de Moor, directeur artistique des studios
- autres collaborateurs d'Hergé:
Baudoin van den Branden (1950-1974) son secrétaire,
Alain Baran directeur administratif,
Nicole Thenen et France Ferrari coloristes
>> p. 311 photo de l'équipe du studio en 1958

2) l'organisation du travail et la méthode de travail d'Hergé

3) Hergé en chiffres
- chaque album Tintin a été vendu à plus de 3 millions d'exemplaires
en tout 76 millions pour l'année 1981
- les best-sellers sont Rackham le Rouge et on a marché sur la lune
- traduction des albums en 30 langues étrangères
(surtout pour l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne, le Danemark et la Suède)

4) un courrier des quatre coins du monde
- dix classeurs consacrés aux lettres les plus originales

>>> un album exceptionnel, description chronologique des oeuvres d'Hergé,
avec surtout de superbes illustrations dont de nombreuses comparaisons
entre les versions originales et les versions modifiées lors des albums couleur
la bible du tintinisme

annexes
- 1er et 4ème plat de l'album
- présentation des deux premières éditions album N&B
(Tintin au Congo, Tintin en Amérique,
les cigares du pharaon et le sceptre d'Ottokar)
- portrait du chevalier François de Hadoque
- gouache de Quick et Flupke
couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf