Tintin dans l'histoire, tome 2

série: Tintin, étude
dessinateur / scénariste: Collectif
éditeur: Historia EO 2012
genre: Etude
classement: biblio1
date: 2012
format: cartonné
état: TBE/N
valeur: 10 €
critère: ***
remarques: les personnages de Tintin dans l'histoire,
les évènements qui ont inspiré l'oeuvre d'Hergé,
tome 2, 11 personnages (Al Capone, Philippulus,
Bergamotte, Abdallah, Wolff, Lampion, Da Figueira,
le Yéti, de la Batellerie, Carreidas et Peggy)


1/ Al Capone en personne, 1932
thèmes de la prohibition et du gangsterisme

- Al Capone n'apparait qu'au début de Tintin en Amérique,
la suite de la lutte de Tintin contre les gangsters
continuera contre Bobby Smiles
et le Gangsters' Syndicate of Chicago
- Tintin finira en beauté après avoir fait connaissance
avec les peaux-rouges pieds-noirs et leur chef:
la taupe au regard perçant; dans ce récit,
Hergé prend vraiment la défense des peaux-rouges

- la prohibition fut légalisée par le 18ème amendement
de la constitution américaine le 29.1.1919
- Al Capone devient l'ennemi no 1, c'est le parrain des parrains
et il est surnommé scarface à cause de sa balafre
- description d'Al Capone, fils d'un immigrant sicilien
- les "speak-easies" = bars clandestins
où l'on consommait des boissons alcooliques
>> p. 17/18 les séries de règlements de compte
dont la fameuse Saint-Valentin en février 1929
à la suite de laquelle fut créée une agence fédérale (FBI)
dirigée par le célèbre Eliot Ness
- le 18ème sera supprimé par le 21ème amendement
le 5.12.1933 après la victoire de Franklin D. Roosevelt

n.b. c'est en 1932 que Hergé commence la publication
de ses albums et négocie les publications de ses histoires
dans Coeurs Vaillants et dans l'Echo illustré de Genève


2/ Philippulus le dingue du gong, 1942
- le prophète de malheur, celui-ci n'apparait toutefois
qu'au début de l'étoile mystérieuse,
mais il conservera une place de choix pour les lecteurs,
sans doute parce qu'il est le plus typé des fous d'Hergé
- inspiré peut'être d'un ami d'Hergé,
un certain Philippe Gérard qui était un prophète de bonheur
- cette aventure semble être la plus complaisante
pour l'occupant en 1942

- Pôle Nord, magique arctique, un des derniers endroits
au monde à explorer à la fin du XIXème siècle
avec son lot d'aventures et d'héroïsme
- d'abord le Groenland dont la première traversée
fut effectuée par le norvégien Nansen en 1888
- par la suite, Amundsen effectuera le premier hivernage
en Antarctique et trouvera un passage à travers
les îles du Canada de l'Atlantique au Pacifique
- la conquête de l'Arctique sera disputée en 1908
par les américains Cook et Peary tandis qu'Amundsen
avec le Fram atteint en premier le pôle sud en 1911
(contre Scott, son concurrent malheureux)
- par la suite, le pôle nord deviendra avec l'aviation moderne
la voie la plus directe entre l'Europe et l'Asie
- et en 1937 une base soviétique scientifique sera installée
pour la première fois sur la banquise
- durant la 2ème guerre mondiale, le Groenland se détache
du Danemark et offre des bases militaires aux USA
qui ne tarderont d'ailleurs plus à l'occuper avec l'Islande
tandis que les convois arctiques ravitaillent l'URSS

n.b.
- le passage du nord-ouest est un espace maritime
de l'océan Arctique compris entre la baie de Baffin
via la mer de Beaufort et le detroit de Bering
ouvrant le passage vers le Pacifique (env. 8000 km)
- le passage du nord-est est une voie maritime qui permet
de relier l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en longeant
la côte nord de la Russie, empruntant le cap Nord, le détroit de Kara,
le cap Tcheliouskine et aboutissant au détroit de Béring


3/ Bergamotte le dernier des sept, 1948
thème des Incas

- la malédiction des Incas semblable à celle des pharaons
- Bergamotte, un brillant américaniste subira en dernier
la vengeance de Rascar Capac
à noter: la charmante mais mystérieuse épouse
de l'explorateur Clairmont (p. 8/9 des 7 boules de cristal)
- apparition de Zorrino (temple du soleil) que l'on ne reverra plus
- 26.9.1946 parution du Journal Tintin
(le journal des jeunes de 7 à 77 ans),
en une journée les 60'000 exemplaires imprimés sont épuisés,
lancement du journal Tintin France en 1948
- le 1.1.1944 Jacobs rejoint Hergé qui sera éclipsé
professionnellement durant deux ans (d'une éclipse à l'autre)
- et avec les Dupond(t), la saga passe pour la première
et dernière fois à Paris (temple du soleil)

- les Incas, un empire légendaire
- en 1500, les Incas, qui ne connaissaient ni la roue
ni les outils en fer, mais forment un immense empire
de 16 mio d'habitants avec Cuzco comme capitale
- et 30 plus tard, Pizarro avec 180 espagnols et 27 chevaux
viendront anéantir cette civilisation
- description de la société inca, une théocratie,
avec le culte du soleil
- histoire des conquistadores
- la cité de Machu Picchu, découverte à 3500 m d'altitude
en 1911 seulement par l'archéologue américain Bingham,
cité que les espagnols n'atteignirent jamais
à noter: pour le récit du temple du soleil,
Hergé s'est beaucoup inspiré du peintre-dessinateur,
oeuvrant au National Geographic Magazine,
et qui s'appelait Herget


4/ Abdallah l'autre petit prince, 1950
thème du pétrole au Moyen Orient

Abdallah, ange et démon, l'enfant-roi originaire du Khemed,
état imaginaire créé par Hergé avec sa capitale Wadesdah
(en dialecte marollien = qu'est-ce que c'est que ça?)
au palais de Hasch el Hemm
>> p. 41 la panoplie de farces et attrapes d'Abdallah
- si Tintin et Haddock (qui est appelé Milsabor par Abdallah)
réussissent encore à le contrôler, on ne peut pas
en dire autant de Tournesol et de Nestor
- les variations de l'album "au pays de l'or noir":
a) 1939 Tintin est Finkelstein
b) 1948 Tintin est Goldstein
c) 1971 Tintin est un jeune roumi
(avec les calligraphies fantaisistes du titre en arabe authentique)
>> p. 55 et 62 de l'album: les explications d'Haddock
"c'est à la fois simple et compliqué"

- le pétrole (de petra, terre et d'oleum, huile) en Perse
qui devient l'Iran après le coup d'état de Reza Shah en 1935
- alors qu'en Arabie, c'est Ibn Saoud qui avait pris
le pouvoir en 1902
- histoire du pétrole dont le baril (= 42 gallons à 3,78 litres/gallon)
devient une unité de mesure célèbre
- premier puit exploité aux USA par Edwin Drake en 1859,
en 1886 construction du premier pétrolier à vapeur
(steam-tanker) par les anglais
- en 1897, Rockefeller créé la Standard Oil
- durant la première guerre mondiale, le pétrole n'est pas
seulement synonyme d'argent, mais aussi de puissance
>> p. 48/49 développement des mouvements de tension
au Proche et Moyen Orient
- en 1920, Faycal roi de Syrie est dépossédé de son trône et
reçoit en compensation 1921 la couronne de Mésopotamie (Irak)
et en 1934 création de l'Aramco (Arabian-American Oil)
- début des "pétrole dollars"
>> p. 48 John Davison Rockefeller, l'homme le plus riche
du monde avec 200 milliards de dollars actuels
>> p. 48 moteur à explosion (benzine)
et moteur à combustion (mazout)


5/ Wolff le complexe de Sbrodj, 1953
thème de la conquête spatiale

- premier personnage ambivalent, à la suite
de son vice caché (l'addiction au jeu),
Wolff, devenu l'assistant de Tournesol,
tombe sous le contrôle d'agents secrets bordures
- Wolff a plusieurs fois, avec l'aide d'un passager clandestin
(le colonel Boris du sceptre d'Ottokar),
menacé la vie de Tintin et Haddock sur la lune
- pris de remord, Wolff se rachètera moralement en sacrifiant sa vie
le message de Wolff contreversé et adouçit par Hergé:
"quant à moi, peut'être un miracle me permettra-t-il
d'en réchapper aussi"
>> p. 52 description de Baxter, directeur du centre atomique
de Sbrodj, sévère incarnation du devoir et de la rigueur
n.b. Hergé pour son voyage vers la lune s'est inspiré du livre
d'Alexandre Ananoff (1910-1992) "astronautique (1950),
Bob de Moor et Albert Weinberg ont aussi participé
à la réalisation de l'histoire
- la fusée lunaire est devenue l'un des plus populaires
objets dérivés de Tintin

- conquête spatiale, l'Allemagne dominante
- l'aventure spatiale commence en 1930 avec Wernher von Braun
qui s'est inspiré de la théorie du russe Tsiolkovski (1883)
- les essais se poursuivront à Peenemünde et aboutissent
en octobre 1942 à la réalisation d'une fusée expérimentale
V2 (5000 km/h) et en septembre 1944, le premier V2
s'abattra sur Londres
- à la fin de la guerre, l'équipe de Von Braun
se met au service des USA et la course aux missiles
se déclanche en 1947 quand l'URSS active un programme
de fusées à longue portée
- en 1956 - 2 ans après objectif lune - la fusée Jupiter C
est lancée à une hauteur de 960 km à la vitesse de 26'500 km/h
- mais en 1957, les russes devancent les américains
en lançant le premier satellite artificiel spoutnik "bip bip"
- la conquête de l'espace a commencé: 1966 premier alunissage
et en 1969, ce sont trois hommes sur la lune
avec Neil Armstrong qui foule le premier le sol de la lune


6/ - Lampion pire que Sponsz?, 1956
thème de la guerre froide

- l'universel casse-pied, Séraphin désigne un ange
de la tradition hébraïque incarnant le feu du Très Haut
mais Lampion n'est qu'une petite lanterne
- dans les aventures de Tintin,
il y a plusieurs personnages qui font preuve de bêtise:
(les Dupond(t), la Castafiore et Sponsz),
mais Lampion les surpasse tous, c'est un véritable parasite
- Tournesol est le héros dans son affaire où apparait Lampion
à noter aussi: le gag du sparadrap collant

- guerre froide, le choc des blocs de 1947 à 1991
en 1945 a lieu sur l'atoll de Bikini l'opération Castle
= l'essai d'une bombe H
= 1000 fois supérieure à la bombe A d'Hiroshima
- 1953 mort de Staline et fin de la guerre de Corée
- deux doctrines s'affrontent et se diabolisent mutuellement:
l'impérialisme capitaliste et le totalitarisme communiste
- la course aux armements aboutit à "l'équilibre de la terreur",
appelée la dissuasion nucléaire
- c'est aussi la course aux abris anti-atomiques
>> flash-back sur la fin de la deuxième guerre mondiale:
Truman succède à Roosevelt et il n'est pas
dans le même état d'esprit que son prédécesseur,
il énonce très vite sa doctrine de containment (endiguement)
de la poussée soviétique en Europe
et emploiera à cet effet l'arme absolue américaine:
l'arsenal économique
- l'Europe se retrouve coupée en deux par un rideau de fer,
expression utilisée la première fois par Churchill
à noter: les moustaches du maréchal-dictateur Plekszy-Gladz,
emblème du régime (bordure-stalinien), présent partout
même sur les pare-chocs de voitures (affaire Tournesol)
- la BD dans la guerre froide opposera entre autre
le très catholique Coeurs Vaillants
au très communiste Vaillant tout court


7/ Oliveira da Figueira un cher bonimenteur, 1958
thème de l'esclavage

- d'abord marchand ambulant, le blanc-qui-vend-tout
(cigares du pharaon),
il s'est maintenant fixé au Khemed (coke en stock)
après avoir joué un rôle important dans Tintin au pays de l'or noir
- une autre figure réapparait dans coke en stock:
Allan Thompson tout comme Rastapopoulos
- entre 1957 et 1960, les intellectuels s'emparent de Tintin
et le jeune Vandromme publie le premier livre
consacré à Hergé et à son oeuvre "le monde Tintin" (1959)
n.b. l'édition de l'album coke en stock bénéficie en 1958
pour la première fois d'un luxueux tirage de tête
et le Journal Tintin s'installe dans un nouveau bâtiment,
surmonté par les effigies lumineuses de Tintin et Milou

- l'esclavage est d'abord absent dans les aventures de Tintin
(les noirs apparaissant comme de grands enfant
dans Tintin au Congo en 1930)
et Hergé ne le mentionnera que dans coke en stock (1958)
- mais avant la colonisation fin du XIXème siècle,
l'esclavage se pratiquait ouvertement parmi les peuples
indigènes (trafic de noirs par les arabes, puis plus tard
par les blancs vers les Amériques)
- mais en 1900, la seule Afrique comptait plus d'esclaves
que l'ensemble des Amériques fin du XVIIIème siècle,
l'esclavage étant pratiquée principalement
par les élites locales et dans les sociétés islamistes
- vers 1800, Zanzibar est la plaque tournante de la traite
des noirs avec le fameux négrier musulman
connu sous le surnom de Tippo-Tip
- du 28.10.1924 au 26.6.1925, Citroën organisera
sa fameuse croisière noire


8/ le yéti la bête humaine, 1960
thème de l'Himalaya

- le yéti un peu cousin de Ranko le gorille dans l'île noire
et comme Haddock, le yéti aime l'alcool
- il est surnommé "l'abominable homme des neiges"
- c'est Bernard Heuvelsman, un spécialiste en cryptozoologie
= étude des animaux cachés,
qui a branché Tintin sur le yéti ou migou
- par la suite, Hergé a accommodé l'histoire à sa façon
et à la fin de Tintin au Tibet, il évoquera "l'adorable homme
des neiges" lui allouant même un certain comportement humain
(voir la dernière vignette)
- Tintin au Tibet, c'est aussi l'histoire de Tchang
(la seule histoire où les Dupondt ne sont pas présents)
et Haddock aurait été plus à l'aise au milieu d'une tempête
que suspendu dans le vide
- en 1960, Hergé finit Tintin au Tibet et par la même occasion
se libère de ses rêves en blanc en quittant son épouse Germaine
et en commençant à s'intéresser aux oeuvres d'art (plutôt abstraits)

- l'Everest (maison des neiges en sanscrit
= langue hindoue/bouddhiste)
avec ses 8848 mètres est le sommet le plus élevé du monde
- la montagne doit son nom à Sir George Everest,
fondateur du service "surveyor general of India"
- l'Everest sera conquise le 29.5.1953
par le néo-zélandais Edmund Hillary et le guide népalais Tenzing
- dans la chaîne de l'Himalaya, l'Everest fait partie des 14 sommets
dépassant les 8000 m et s'étendant sur 2400 km,
ils sont depuis le Pakistan jusqu'au Népal/Chine/Tibet:
Nanga Parbat (8126 m), K2 (8611 m), Broad Peak (8047 m),
Gasherbrum II (8035 m), Gasherbrum I (8068 m),
Dhaulagiri I (8167 m), Annapurna I (8091 m), Manaslu (8163 m),
Shishapangma (8027 m), Cho Oyu ((8188 m), Everest (8848 m),
Lhotse (8501 m), Makalu (8463 m) et Kangchenjunga (8586 m)
- au pied de l'Everest se dresse la lamaserie
de Tongbuck à 5300 m d'altitude
>> p. 86 histoire du Tibet et description des sherpas
(= synonyme de porteur de part leur réputation de robustesse),
le Tibet occupé d'abord par les anglais en 1905,
puis par les chinois dès 1950, jusqu'alors 7 tentatives d'ascension
avaient eu lieu mais toutes avaient échoué
- à la même date, le Népal s'ouvre et c'est à partir de là
que les prochaines expéditions se succèdent
n.b. l'Everest est située au nord en Chine et au sud au Népal
- le premier sommet au-dessus de 8000 m, l'Annapurna,
est conquis le 3.6.1950 par le tandem Herzog/Lachenal,
mais avec grandes difficultés comme mentionné
dans le livre de Maurice Herzog "Annapurna premier 8000"


9/ de la Batellerie et sa confrérie, 1963
thème des rubriques mondaines

- les journalistes n'ont pas toujours la bonne presse
dans les aventures de Tintin, au contraire de la presse
d'actualité qui a souvent inspiré les oeuvres d'Hergé
- les journalises (paparazzi) sont particulièrement pris
en grippe dans les bijoux de la Castafiore:
Jean-Loup de la Batellerie et Walter Rizotto de Paris-Flash,
les cocos du Tempo di Roma, le journal la Dépêche
et les équipes de télévision

- un des premiers magazines sur les rubriques mondaines
fut Point de vue, images du monde lancé le 23.3.1945,
c'est l'ancêtre de la presse à scandale et à sensation
- après coup, il y aura entre autres:
Ici Paris, France-Dimanche, Radar, Détective, Marie-France
et bien sûr Paris-Match que Hergé parodie avec Paris-Flash
- suivra le fameux "salut les copains" avec les scoops
sur les chanteurs et chanteuses, idôles des jeunes
- la diffusion médiatique deviendra plus accélérée et plus directe
avec l'invention de la télévision par John Baird dès 1935,
la télévision en couleur se développe aux USA dès 1954,
et les systèmes PAL et SECAM en Europe dès 1967
- un des premiers évènements très médiatisés
fut le couronnement d'Elisabeth II en 1953

et en 1963, Hergé s'octroie un peu de bon temps
et après les bijoux de la Castafiore, il faudra attendre 5 ans
pour vol 714 en 1968 et encore 8 ans
pour Tintin et les picaros en 1976,
l'histoire de Tintin et l'Alph-Art est commencée
en 1979 et ne se terminera pas


10/ Carreidas à double façe, 1968
thème de la piraterie aérienne

- Carreidas, un milliardaire sous les apparences
d'un pauvre diable par qui Haddock se laissera prendre
- l'homme d'un seul chapeau, celui qui-ne-rit-jamais,
sauf avec Tournesol, un genre de génie du mal
- inspiré en tout cas de Marcel Dassault qui s'est lui-même
reconnu en la personne de Carreidas
- Carreidas est aussi méprisant, tricheur, avaricieux
et régale son entourage de sa boisson dégueulasse
(du moins pour Haddock): le Sani Cola
- il possède un avion privé de luxe, le Carreidas 160,
piloté par l'estonien borgne Szut qui était déjà
indirectement au service de Rastapopoulos dans coke en stock
- Hergé en 1964 a sympathisé avec Jacques Bergier, représenté
sous les traits d'Ezdanitoff dans vol 714,
album qui sera l'excellent avant-dernier récit d'Hergé
(contrairement au dernier avec Tintin et les picaros qui est
de faible qualité tant pour le texte que pour les illustrations)

- les premiers cas de piraterie aérienne datent de la fin
des années 20, mais ce ne sera vraiment que 40 ans plus tard
que les détournements von...décoller
- 2 cas spéciaux dans les années 60 car détournés politiquement
a) celui des 5 chef FLN dont Ben Bella en 1956
sur le vol d'une compagnie marocaine à destination de Tunis
via les Baléares, intercepté par des avions de chasse français
b) celui de Moïse Tshombé détourné sur Alger en 1967
- et tout comme les apparitions OVNI,
l'histoire des détournements ne fait que commencer


11/ Peggy drôle de colombe, 1976
thème de la révolution cubaine

- l'apparition de cette virago dans Tintin et les picaros
(originellement bigotudos) n'est pas une bonne idée d'Hergé
qui se fait à nouveau accuser de misogynie, tout comme
la Castafiore qui n'est pas à son avantage dans ce dernier récit
- Peggy aurait été la fille du marchand d'armes Bazaroff
ce qui expliquerait sa liaison avec Alcazar
- par contre, réapparition du sympathique explorateur Ridgewell
avec qui Tintin avait fait connaissance dans l'oreille cassée
- à l'actif de l'histoire mentionnons encore:
la découverte du prénom Archibald du capitaine Haddock
et l'invention de la pilule anti-alcoolisme par Tournesol,
mais pourquoi donc faire porter des jeans à Tintin?
- Hergé est en mal d'imagination et sa maladie
se fait peut'être déjà remarquer;
il s'intéresse aussi à d'autres affaires que Tintin
et surtout il veut absolument épouser Fanny en 1977
grâce à une nouvelle loi sur le divorce en Belgique

- en 1952, Batista prend le pouvoir à Cuba et Castro commence
son activité de révolutionnaire sous de mauvaises auspices
- libérés lors d'une amnistie générale, les frères Castro
s'exilent à Mexico d'où avec Che Guevara ils préparent
une guerre de guérilla à Cuba où ils débarquent
le 2.12.1956 comme barbudos (barbus)
- la presse étangère leur fait beaucoup de publicité
et l'opinion américaine bascule du côté des insurgés,
ce qui conduit le gouvernement Eisenhower à ne plus soutenir
le régime Batista qui est renversé par Castro
le 8.1.1959 dans un bain de sang
- Eisenhower s'émeut de cette "boucherie" et ne reconnait pas
le régime castriste, ce qui conduit Castro
à se tourner vers les pays frères de l'est
- Cuba aura eu sa révolution communiste, mais aucun autre
pays sud-américain (avec le soutien des Etats-Unis)
ne suivra l'exemple de Castro
- il en résultera une crise internationale sous
la nouvelle présidence de Kennedy et le Che mourra misérablement
dans une embuscade de l'armée bolivienne le 9.10.1967
- malgré la publicité fait à son nom qui deviendra
un symbole de la liberté, le Che n'était au fond
qu'une machine à tuer comme il le disait lui-même
- Hergé parodie les régimes "banane" d'Amérique du Sud
dans la dernière page de son album:
"viva Tapioca, viva Alcazar, même combat"


12/ l'art chez Hergé, 1986
thème des faussaires en art

- à partie de 1960, l'art contemporain passionne Hergé,
principalement le Pop art et le minimal art américain
dont Warhol et Lichtenstein
- dans ce nouveau récit, Haddock rapporte
une sculpture d'un H majuscule à Moulinsart
prétendant qu'il s'agit d'une oeuvre d'art
- cela ne mène pas loin Hergé dans son récit qui continue
avec une affaire de gourou et de trafic de faux tableaux,
histoire qui ne sera jamais terminée

- le commerce avec escroquerie d'oeuvres d'art
dont l'affaire Legros et ses faux tableaux
qui étaient plus vrais que nature
>> p. 124 le procès-spectacle du showman Legros
qui aurait vendu pour des millions de faux tableaux à des
millionnaires qui ne connaissaient pas grand chose à l'art

- et en mars 1983, Hergé quitte son monde de Tintin
suite à une anémie persistante, sa veuve Fanny,
peut'être fidèle au désir exprimé par Hergé
(cette affirmation n'est pas toujours acceptée
par les amis d'Hergé),
ne continuera plus les aventures de Tintin


13/ bibliographie sur les évènements qui ont
en partie inspiré les oeuvres d'Hergé
(tel les femmes de dictateurs, l'histoire du pétrole,
les incorruptibles, etc)


14/ bibliographie sur les nouveaux ouvrages
parus sur Tintin/Hergé depuis 1985 (ils abondent)
avec des titres tel que:
- Tintin est-il de droite ou de gauche?
ou bien encore Tintin schizo?
ainsi que des ouvrages sur Tintin et le cinéma


>> tome 2 des personnages de Tintin, un bon début,
un peu moins intéressant vers la fin, d'ailleurs depuis 2012
peu d'autres albums de ce genre n'ont paru, la source est tarie

annexes
- Ier et 4ème plat de l'album
- portraits de personnages
- le musée imaginaire
- le Machu Picchu dans toute sa splendeur


Information, petit résumé
sur les personnages cités dans cet album:

- portrait d'Hippolyte Bergamotte, savant américaniste,
contemporain de Tournesol, explorateur mêlé
à la découverte de Rascar Capac, apparaît uniquement
dans les 7 boules de cristal


- portrait de Seraphin Lampion qui se réfère
continuellement à son oncle Anatole, l'universel casse-pieds
et super bavard bruxellois, un parasite qui envahit souvent
Moulinsart avec sa famille au désespoir de Nestor

- portrait de Lazlo Carreidas, homme d'affaires,
producteur du Sani-Cola,
l'homme qui-ne-rit-jamais ou l'homme au seul chapeau,
son avion baptisé Carreidas 160, inspiré de Marcel Dassault,
n'apparaîtra que dans l'avant-dernier album:
vol 714 pour Sydney


- portrait d'Abdallah, enfant gâté, petit diablotin,
auteur de nombreuses farces, notamment vis à vis
du capitaine Haddock, fils de l'émir Ben Kalish Ezab
qui l'appelle son petit oiseau en sucre,
il est inspiré de Faycal II d'Irak, enfant

- portrait de Frank Wolff, l'ingénieur au centre atomique de Sbrodj,
assistant du prof. Tournesol mais personnage controversé
qui trahira l'équipe lunaire mais qui se sacrifiera
pour garantir leur retour vers la terre

- portrait de Oliveira da Figueira, marchand ambulant,
surnommé le blanc-qui-vend-tout avec son inépuisable bagout
qui apparait dans les cigares du pharaon,
puis dans de nombreuses aventures de Tintin


- portrait du prophète Philippulus, le dingue du dong
qui annonce tout azimut son avertissement sur le châtiment,
apparait uniquement dans l'album l'étoile mystérieuse

- portrait d'Al Capone (1899-1947), le roi des bandits
de Chicago, la seule personne réelle avec Tchang
à avoir participé dans les aventures de Tintin

- le yéti ou appelé aussi migou, un bigfoot,
l'abominable homme des neiges, une bête humaine qui aime bien
le whisky, mais qui montre de l'affection
- quelque ressemblance avec le Ranko de l'île noire

- Peggy la colombe, la palomita d'Alcazar, fille de Bazaroff,
le marchand d'armes, aux traits vulgaires, dernière-née
de la saga Tintin et pas la meilleure,
une blague de mauvais goût de la part d'Hergé


couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf