histoires dessinées

série: Toepffer Rodolphe
dessinateur / scénariste: Töpffer Rodolphe
éditeur: Horay EO 1977
genre: Humour
classement: biblio1
date: 1975
format: cartonné, grand format
état: TBE
valeur: 40 €
critère: ***
remarques: titre complet histoires en images par Pierre Horay,
album cartonné, grand format, 285 pages, N&B
dessins avec texte écrit à la main sous les images


1/ la littérature en estampes by François Caradec
- Rodolphe Töppfer né à Genève en 1799 et mort en 1846,
essai de physiognomie (1845) par Töppfer
où il explique qu'il a trouvé ses maîtres en Angleterre
d'où son père lui rapporte des estampes de William Hogarth
dont en outre "mariage à la mode" et "Rake's progress"

- admirateur de Jean-Jacques Rousseau, Töpffer dessine
en 1825 "voyages en zig zag à travers la Suise et l'Italie",
Goethe deviendra par la suite un admirateur de Töppfer
avec "docteur Festus" (ressemblance avec le dr Faust?)

- première histoire en 1827 "monsieur Vieux-Bois", puis
en 1829 "dr Festus", suivis de monsieur Cryptogame en 1830,
monsieur Jabot en 1831, monsieur Pencil la même année,
monsieur Crépin en 1837 et histoire de Jacques en 1844
autres oeuvres inachevées: histoire de monsieur Boissec,
histoire de monsieur Vertpré et histoire de monsieur Trictrac

- étude de phrénologie (= étude du caractère
et des fonctions intellectuelles de l'homme d'après
la conformation externe du crâne) et étude de physiognomie

- l'un des charmes des histoires de Töppfer,
ce sont les légendes qu'il inscrit sous ses dessins


2) Monsieur Jabot (26 planches)
- histoire d'un monsieur dans la haute société
(essais sur la physiognomie)
- monsieur Jabot et ses nombreuses poses
(il se met souvent en position)
- discussions, danse et débours de monsieur Jabot
- case 17: une première dynamique de l'image
- les duels de monsieur Jabot

>> aventures amoureuses de monsieur Jabot,
un peu simplistes mais pas dénuées d'intérêt


3) Monsieur Crépin (43 planches)
- histoire d'un bourgeois et de sa famille
(son épouse et ses onze fils),
problèmes d'éducation et prélude aux Katzenjammer kids
- les mésaventures de monsieur Crépin, de son épouse,
des deux instituteurs et du phrénologue, monsieur Craniose
- satires et critiques contre la société
(l'éducation, la peine de mort, la science),
le système de procéder du général au particulier

>> probablement l'une des meilleures histoires,
déjà bien élaborée techniquement


4) les amours de Monsieur Vieuxbois (46 planches)
- les aventures amoureuses de monsieur Vieuxbois
(genre de Casanova âgé à la poursuite de l'objet aimé)
- cet épisode exprime de nombreux sentiments tels que
l'espoir, le désespoir et la jalousie
>> p. 94 M. Vieuxbois feint de feindre pour mieux dissimuler
>> p. 97 M. Vieuxbois devient hermite pour se consoler, mais
se rend compte qu'un hermite ne fait pas non plus le bonheur
>> p. 103 vignette humoristique
>> p. 106 M. Vieux bois change souvent de linge

>> une assez bonne histoire rocambolesque
(quelque peu similitude avec le baron de Crac ou Münchenhausen)
où le dynamisme des images est particulièrement mis en valeur
(pages 117 à 120: épisodes avec le rival "Sancé"
- p. 97 le graphisme est aussi plus élaboré


5) Monsieur Pencil (36 planches)
- présentation de nombreux personnages destinés à se rencontrer
et qui tournent autour de M. Pencil, artiste-peintre,
aventures aussi de monsieur et madame Jolibois

>> satire sur la politique, l'économie et la science,
histoire quelque peu désordonnée sans grand intérêt


6) Docteur Festus (44 planches)
- voyages et aventures du dr. Festus avec la participation
de Milady et plusieurs autres personnages
- le pouvoir de l'habit et de l'uniforme
>> p. 184 le maire rêve à son rêve
>> p. 184 la scierie mobile
>> p. 195 l'accent suisse: le dr Festus vient tomber
droit dans le téléscope
- critique de l'armée et de la discipline
- voyage en rêve du dr Festus qui n'est surtout pas
le personnage principal de cette histoire

>> le dessin s'affine , le texte est simple mais plein de fantaisie
et on s'achemine déjà vers le récit science-fiction,
une histoire chère à Goethe
>> p. 206 erreur (?) la Rondeterre (et non l'Angleterre)


7) histoire d'Albert (20 planches)
- l'étudiant peu doué mais qui cherche à le devenir,
après nombre de déboires dans les sciences, la littérature
et la politique mais toujours sans succès; pour finir,
ce sera quand même la politique qui lui réussira le mieux
>> p. 230 santé à tout vent: à la liberté, à l'égalité,
à la haine des tyrans et aussi à Monsieur de Metternich

>> bon petit pamphlet critique sur la politique,
texte assez bien étudié avec un graphisme
toutefois un peu moins bien élaboré


8) Monsieur Cryptogame (43 planches)
- professeur d'histoire naturelle et chasseur de papillons
avec la participation d'Elvire, la jeune femme amoureuse
de Cryptogame qui est lui plus naturaliste que passionné

>> aventures amoureuse pas très claires, l'épisode avec Cryptogame
dans le ventre de la baleine étant peut'être le plus intéressant
>> ce dernier récit est le moins convaincant,
peut'être une histoire achevée en grand hâte,
un graphisme un peu bâclé (mais toujours plutôt dynamique)
et un texte constamment raccomodé


>> un livre d'archive sur le premier dessinateur moderne
de bande dessinée, c'est parfois assez intéressant,
mais c'est un début et c'est surtout une référence

n.b voir aussi dans la section livre:
autres oeuvres de Töppfer

Annexes
- 1er et 4ème plat de l'album
- un strip de Monsieur Cryptogame
- un strip de Monsieur Vieuxbois
- un strip avec Monsieur Craniose
- strip de Töppfer avec portrait
- Töppfer, gravure au trait à l'aquarelle
(collection Pictet Genève)
- 1814 genevoiseries, le syndic Joseph
d'après Töppfer
- couverture d'une édition anglaise


couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf