album 2 (1931 - 1935)

série: Tintin, chronologie d'une oeuvre
dessinateur / scénariste: Goddin Philippe
éditeur: Moulinsart 2004 (2001)
genre: Etude
classement: biblio522
date: 2004
format: cartonné
état: TBE/N
valeur: 80 €
critère: ***
remarques: chronologie d'une oeuvre, édition originale 2001,
première réimpression 2004,
cartonné, grand format, avec jaquette

de retour d'Afrique, Tintin a un compte à régler
avec les gangsters de Chicago


1/ 1931 la dynamique du succès (suite du tome 1)

- septembre à décembre 1931, création de Tim l'écureuil,
héros du Far West, publicité pour les magazins l'Innovation
(quelque peu prélude à Popol et Virginie au pays des Lapinos)
>> p. 17 Tim l'écureuil

>> p. 15 Tintin chez les gangsters, pré-annonce du Petit XXème
pour les aventures de Tintin en Amérique
- la loi Volstead (le Volstead Act est un texte législatif
en vigueur aux États-Unis de 1919 à 1933, renforçant la loi sur la prohibition),
les bootleggers, les hi-jackers, les racketeers et les kidnappers
- à ce propos, Hergé se documente sur le Crapouillot d'octobre 1930,
sur le livre de Georges Duhamel "scènes de la vie future" ainsi que
pour les peaux-rouges le livre de René Thevenin:
"moeurs et histoires des peaux-rouges"

- en plus de cette nouvelle aventure de Tintin et des gags de Quick et Flupke,
Hergé est chargé d'effectuer chaque semaine la couverture du Petit Vingtième
- à Chicago, Al Capone (alias le balafré = scarface) prépare
le comité d'accueil pour Tintin
>> p. 35 Nono, l'exécuteur des basses oeuvres d'Al Capone

- août 1931, création de "cet aimable M. Mops" (inspiré de Charlot)
pour les magazins "Au bon Marché" (agenda 1932)
- les aventures de Tintin, reporter à Chicago sont rebaptisées
les aventures de Tintin, reporter en Amérique (Petit XXème)
- septembre 1931, vacances espagnoles et dans les Pyrénées pour Hergé


2/ 1932 l'avenir tout entier annoncé

- en 1932, même si ses récits en bandes dessinées occupent
le plus clair de son temps, Hergé renoue avec la publicité et le graphisme
- illustrations publicitaires pour les produits Habi
(produits alimentaires en conserve, idéal pour le scoutisme!)

- début février, le film "captain Craddock" retient l'attention d'Hergé
n.b. le capitaine Craddock est un film musical allemand
réalisé par Hans Schwarz et Max de Vaucorbeil, sorti en 1931,
le capitaine Craddock découvre qu'une de ses passagères, la princesse Yola,
est la souveraine de son pays, joueur invétéré et toujours sans le sou,
Craddock réussit à la séduire et à la persuader de lui confier
une importante somme d'argent qu'il s'empresse de dilapider
au Casino de Monte-Carlo lors d'une escale à Monaco,
mauvais perdant, il menace de bombarder la Principauté
si le Casino ne lui rembourse pas le montant de ses pertes,
mais la princesse l'en dissuade
et ils repartiront ensemble vers de nouveaux horizons;
selon Philippe Goddin, le personnage du capitaine Haddock
est directement inspiré de ce film par Hergé
qui vit le film avec sa fiancée Germaine Kieckens en février 1932;
dans le crabe aux pinces d'or, Haddock entonne
une des chansons du film intitulée les gars de la marine

- fin janvier, le Japon a envahi la Chine et ses troupes occupent Shanghai,
la crise économique mondiale frappe l'Europe
et Germaine se fiance avec Georges
- un peu plus tard, Hergé s'inscrit au syndicat de la Propriété Artistique
et accepte avec plaisir de travailler pour Casterman, une maison sérieuse!

>> p. 71 portrait de Pedro, le hors-la-loi mexicain
sur la couverture du Petit XXème (7.4.1932)

- Hergé est contacté par l'abbé Carlier, directeur de l'Echo Illustré,
le seul hebdomadaire catholique illustré de Suisse Romande,
pour publier les aventures de Tintin
>> p. 83 Tintin en Amérique, la course du train lancé à toute vitesse
sur Tintin (des dessins très animés!) où le dessin d'Hergé
donne l'impression d'être directement influençé par le cinéma

- la fin des aventures de Tintin en Amérique approche lentement
avec le kidnapping de Milou, recherché
par le célèbre détective Mic Macadam

>> p. 95 une publicité peu appropriée avec les cartouches Cooppal
(poudrerie royale belge)
>> p. 96 le système de classement d'Hergé pour sa documentation
>> p. 98 le 20.7.1932 mariage de Germaine et de Georges,
mariage béni par l'abbé Wallez!

- été 1932, conflit entre la Bolivie et le Paraguay
concernant le Gran Chaco, territoire contesté et occupé par la Bolivie
>> p. 104 illustration (imitation de gravure sur bois)
pour l'histoire de la guerre scolaire écrit par Léon Degrelle
tandis que Tintin est victime d'un attentat lors de la visite
des nouvelles installations des usines Slift
(référence à Swift, le roi de la viande à Chicago)

- Hergé collabore avec Raymond De Becker pour son journal
"l'esprit nouveau" et son livre y relatif "pour un ordre nouveau"
- en Suisse, l'Echo Illustré publie les aventures de Tintin chez les soviets
en condensant l'histoire de 139 planches à 64 planches,
série qui se terminera déjà le 1.8.1933
- de nouveaux jouets apparaissent tel le yo-yo d'origine japonaise
et le "klachdop", une toupie d'origine bruxelloise
- les prochains albums de Tintin et de Quick&Flupke
seront édités chez Casterman à Tournai
>> p. 108/109 le travail et le transport des nouveaux albums
(caricatures du Petit XXème 29.9.1932 et 20.10.1932)

>> p. 110 illustration en gouache de la première couverture
d'album de Tintin en Amérique
alors que Tintin triomphe à New York où il reçoit un accueil
chaleureux sous forme de "ticket tape parade" (genre de confettis)

- 27.10.1932 le Petit XXème affiche Tintin revient
et publicité pour Saint-Nicolas, le patron des enfants sages
- le 30.10.1932 lors de la pré-annonce des prochaines aventures de Tintin,
première apparition de Mickey en Europe,
- en octobre également publication du 3ème album de Tintin
avec les 1000 premiers exemplaires dédicacés par Hergé,
pour la première fois imprimés par Casterman à 5400 exemplaires
ainsi que >> p. 124 l'album
"les nouveaux exploits de Quick et Flupke, 2ème série"

>> p. 121 la publicité arche de Noé par Hergé
pour les magasins "à l'Innovation" (6.11.1932)
>> p. 125 le vilain tour que Degrelle a joué à Hergé en éditant
à son compte une contrefaçon volée à Hergé
avec l'affiche "contre l'invasion, votez pour les catholiques"
représentant une tête de mort au masque à gaz

- Petit XXème du 24.11.1932, Hergé évoque le prochain départ
de Tintin pour la Chine mais avec un itinéraire plutôt chargé!

- décembre 1932, création éphémère de Tom et Millie
(un couple d'oursons) pour la revue "vie heureuse"
>> p. 130 carte du continent asiatique pour le voyage de Tintin en Orient
(Petit XXème du 1.12.1932), premier arrêt: Port Saïd,
rencontre avec l'égyptologue distrait: Philémon Siclone
qui étudie le règne du pharaon Kih-Oskh,
apparitions aussi de Rastapopoulos
et des deux agents X33 et X33bis (qui deviendront les Dupondt)


3/ 1933, dans les règles de l'art

- parallèlement aux aventures de Tintin, le Petit XXème publie
une grande enquête titrée "le mystère Tintin"
qui fait appel à la sagacité des lecteurs

n.b. le pharaon Kih-Oskh (allusion au pharaon Toutânkhamon),
Hergé lui a créé un beau logo ou signe ou symbole,
toutefois ce pharaon est purement imaginaire
mais l'on constate que son tombeau a été sali par des trafiquants d'opium
et des cigares portent sa marque,
néanmoins, on peut noter que cet album paraît douze ans après la découverte
de la tombe royale du pharaon Toutânkhamon, et la scène de disparition
des égyptologues se rendant à la tombe de Kih-Oskh fait référence
à la prétendue "malédiction du pharaon Toutankhamon",
Hergé ne rencontre pas que la culture égyptienne historiquement,
mais aussi graphiquement,
en effet, la manière de dessiner du bédéiste (la future ligne claire)
est semblable à certains styles picturaux de l'Égypte antique,
pour l'Egypte ancienne, Hergé consulte le prof. Capart,
éminent égyptologue de la fondation égyptologique de Belgique
ainsi que de photos publiées par le National Geographic Magazine

- dans Quick et Flupke, l'agent de police
est nommé pour la première fois: l'agent 15
et sur la mer Rouge, Tintin et Milou sont pris dans une tempête
(ce qui donnera lieu à de magnifiques illustrations)

- dans son atelier de publicité,
Hergé est maintenant assisté par José De Launoit
>> p. 157 les agents X33 et X33bis à la terrasse d'un café du Caire

- rencontres de Tintin avec le contrebandier-poète, Henry de Monfreid,
de Oliveira da Figueira, le blanc-qui-vend-tout et
avec le sultan Patrash Pacha (alias Pasha Atrash)
n.b. Pasha al Atrash, surnommé le lion des Druzes,
était un important leader druze qui a conduit
la révolte syrienne de 1925 à 1927, il a lutté d'abord
contre le pouvoir ottoman, puis français
et enfin contre le gouvernement syrien de Chichakli,
c'est l'une des plus importantes figures syriennes, son rôle a été
déterminant dans l'indépendance de la Syrie vis-à-vis de la France

>> p. 159 apparition d'Hergé dans les exploits de Quick et Flupke
>> p. 161 Tintin rencontre le cinéaste Rastapopoulos qui deviendra
son plus grand ennemi et qui tourne pour le moment le film
"la fille du sheikh ou haine arabe"
(allusion au film le fils du cheikh avec Rudolf Valentino
(écrit avec un f au lieu de ph),
pour Rastapopoulos, les aventures de Tintin
sont un véritable ciné-roman!
n.b. en chinois, Tin veut dire audacieux
et Milou = celui qui a perdu son chemin

- en plus des récits de bandes dessinées, Hergé continue toujours
ses illustrations publicitaires (dont pour la firme phamaceutique Magneshal)
- selon Hergé, de tous les arts, le dernier venu, l'art publicitaire
est le plus vivant à l'heure qu'il est
(il ou elle doit pousser à l'action et créer des types)
>> p. 171 affiche publicitaire pour le champagne Sorange

- Germaine devient aussi pour Hergé un modèle d'illustration
>> p. 177 portrait de Germaine de profil
- Tintin arrive maintenant à la Mecque
>> p. 181 sur une planche de la revue militaire avec Quick et Flupke,
Hergé et Cie sont illustrés parmi la foule

- en Arabie, Tintin continue son enquête sur Kih-Oskh et s'enfuit
vers les Indes après s'être emparé d'un aéroplane

- en juin 1933, l'abbé Wallez a une grave dispute dans son propre bureau
avec un membre du gouvernement suite à des critiques et à une sévère
campagne de dénonciation contre le gouvernement publiée dans le XXème

alors que Tintin touche brutalement le sol indien,
retrouvaille avec Philémon Siclone en caleçon à pois et fixe-chaussettes
et qui se prend maintenant pour Ramsès II

>> p. 197 caricatures sur les figures politiques de l'époque
dont le bel Adolf et le glorieux Mussolini (Petit XXème du 3.8.1933)

- le 2.8.1933 démission forcée de l'abbé Wallez
du poste de directeur du XXème et Petit XXème,
Hergé reprend la gestion du compte des albums déjà publiés
(dont les exemplaires de Tintin chez les soviets
et Tintin au Congo sont déjà épuisés!)

- vacances été 1933, Hergé a une tendance plus marquée
pour la montagne que pour la mer

- rencontre de Tintin aussi avec le fakir-hypnotiseur
et première victime d'une fléchette empoisonnée au Radjaïdjah
- Tintin est toujours poursuivi par les deux agents X33 et X33bis,
il sera sauvé par le maharadjah de Rawhajpoutalah

>> p. 216 la réflexion d'humoriste par Hergé,
entre autre, le gag doit être basé sur l'effet de surprise

- finalement, Tintin découvre les comploteurs mais leur chef reste inconnu
>> p. 222 le train à vapeur volant (thème d'une planche publicitaire)
- nouvelle formule pour les albums proposée par Casterman
>> p. 230/231 le coup de force allemand (Quick et Flupke, décembre 1933)


4/ 1934, une étape capitale

- 3.1.1934 constitution officielle de l'Atelier Hergé à Bruxelles
- fin janvier, fin aussi des aventures de Tintin en Orient
qui vient de découvrir le secret des fameux "cigares du pharaon",
ce sont de faux cigares bourrés d'opium mais le chef de la bande,
lui, n'a pas encore été découvert!

- difficultées avec la nouvelle direction du XXème siècle
et Hergé se dégage progressivement du Petit Vingtième,
il continue à fournir au journal 6 planches hebdomadaires
mais Hergé s'investit de plus en plus dans les dessins publicitaires
dont p. 250-252 pour les produits Habi

- 8.2.1934 début des aventures de Popol et Virginie au Far West,
une bande qui ressemble beaucoup à celle de Tim l'écureuil
(une réaction pour rompre le réalisme qui était la marque de Tintin)
- 17.2. mort accidentelle d'Albert Ier, roi des belges

- pour la publication en album des aventures de Tintin en Orient,
Hergé lui donne un titre plus évocateur "les cigares du pharaon",
il est prévu d'imprimer 10'000 exemplaires et les droits
d'auteur se montent à fr 2.- par album
>> p. 258 premier projet de couverture pour l'album
(il y aura 3 couvertures différentes: 1934, 1942 et 1955)
>> et p. 261 la couverture de l'album pour les nouveaux exploits
de Quick et Flupke, 3ème série (5000 exemplaires),
tous deux édités maintenant par Casterman
n.b. collaboration fructueuse entre Hergé et Casterman (Charles Lesne),
celui-ci, bras droit de Louis Casterman, avait travaillé
au journal le XXème siècle où il avait repéré Georges Remi,
à cette époque Hergé a déjà publié les premières aventures de Tintin,
sous le label du petit XXème mais en réalité à compte d'auteur
avec le fameux abbé Wallez et uniquement en Belgique francophone,
Casterman lui propose d'être son premier vrai éditeur,
pour Hergé, Casterman est une maison à la page - une des rares! -
avec laquelle il y a moyen de faire du beau travail,
une maison qui va lui ouvrir le marché français et bien plus par la suite

- aux Indes, Tintin est toujours encore l'hôte
du maharadjah de Rawhajpoutalah, mais il prépare déjà
son prochain voyage vers l'Extrême-Orient
- Hergé commence à se documenter sur la Chine, il est principalement
conseillé par l'abbé Gosset, aumônier des étudiants chinois en Belgique

- mars 1934, Hergé met fin au contrat qui le liait au XXème siècle
avec un préavis de deux ans
- entretemps, l'action catholique belge s'est désolidarisée
des éditions Rex de Léon Degrelle

- début avril, Hergé accepte d'illustrer l'ouvrage
"la légende d'Albert Ier, roi des belges" par Paul Werrie
- le 1.5.1934 Germaine et Georges recoivent la visite du jeune étudiant
Tchang-Tcheng-Jen, la conversation porte autant sur le dessin et l'art
que sur la situation politique en Chine,
Tchang-Tcheng sera une précieuse source de documentation sur la Chine

>> p. 276/277 publicité pour la firme Knocke
>> p. 279 couverture pour le livre Albert Ier (1934)

- les visites de Tchang-Tcheng se succèdent
>> p. 283 feuillet de documentation "galerie de portraits de chinois"
et croquis de scène quotidienne en Chine

- les aventures de Quick et Flupke sont maintenant aussi publiées
dans Coeurs Vaillants
n.b. l'album Tintin en Amérique est vendu en France 10 francs français

- 28.6.1934, interdiction du XXème siècle en Allemagne,
peut'être à cause des caricatures sur Hitler et Mussolini
à l'occasion de l'entretien de Venise

- >> p. 294 couverture du Petit XXème du 2.8.1934,

"Tintin bientôt en Extrême-Orient",
pour Coeurs Vaillants, le titre sera intitulé:
"aventures à travers l'Orient mystérieux"

- le 6.9.1934 Tintin débarque à Shanghai,
l'Atelier Hergé déménage et reçoit
une commande importante de la Sabena
>> p. 304-307 affiches publicitaires pour Sabena

- les textes en chinois sont élaborés par Tchang-Tcheng,
pour les lecteurs, une deuxième enquête est lancée:
dans les mystères de Shanghai

>> p. 316 les coups de feu divers sont critiqués
par certains ecclésiastiques, mais d'autre part
l'oeuvre d'Hergé jouit d'une bonne réputation
(moraliste, aimable fantaisie, etc)
toutefois, plus que les coups de feu, c'est la crédibilité
du récit qui intéresse Hergé

- octobre 1934, Hergé est ré-engagé par la nouvelle direction
du XXème siècle (A. Herinckx) comme journaliste-rédacteur
et Hergé reçoit également un salaire triplé
>> p. 325 couverture pour l'oiseau de France, tome 1 l'Afrique
(voyage d'une famille française autour du globe)

- Hergé met toutefois en réserve un projet de publication
pour le journal Le Soir, concurrent du XXème siècle
>> p. 327 tirage de la Loterie Coloniale (Quick et Flupke, 8.11.1934)

- l'Echo Illustré suisse demande à publier Popol et Virginie,
alors que Tintin a fait connaissance avec la société secrète:
les fils du dragon
- Tintin se rend maintenant à la fumerie du lotus bleu
n.b. c'est d'ailleurs un lotus bleu de couleur rouge
et c'est aussi le nom d'un établissement dans le film
Shanghai Express de 1932 avec Marlène Dietrich
>> p. 338 problèmes avec la douane française


5/ 1935 brassées de fleurs

- l'art d'Hergé est très apprécié et se distingue avant tout
par sa simplicité, Hergé est souvent qualifié de grand artiste,
mais il ne s'endort pas pour autant sur ses lauriers!,
entretemps protestation de l'ambassade japonaise de Bruxelles
quant à la politique offensive du Japon en Mandchourie
>> p. 352 le gag du dessinateur puni = Hergé (28.2.1935)

- les tensions internationales persistent en Europe
suite au ré-armement de l'Allemagne
>> p. 356 travaux publicitaires pour le chocolatier belge "Côte d'Or"
et pour l'exposition universelle de Bruxelles en 1935
et >> p. 356 pour le journal Coeurs Vaillants

- le 25.4.1935 le franc belge est dévalué de 28%!
alors qu'Hergé est passé maître dans l'art de tenir le lecteur en haleine
>> p. 369/370 publicité pour la S.N.C.B. (Société Nationale
des Chemins de Fer belges)

- mai 1935, retrouvaille avec l'abbé Wallez dans sa paroisse de l'Aulne,
premier signe de dépression d'Hergé
- ce même mois, l'illustré portugais O Papagaio (le perroquet)
demande à Hergé l'autorisation de publier les aventures de Tintin
qui, lui, est au prise avec un ennemi acharné:
Mitsuhirato, agent japonais à Shanghai
- l'Echo Illustré publie les aventures de Tintin en Amérique
en tant que reporter suisse de l'Echo Illustré!

>> p. 386 la nouvelle couverture du journal le XXème siècle
>>p. 387 une planche publicitaire pour la chicorée pacha (juillet 1935)

- été 1935, création de premiers films fixes sans l'accord d'Hergé,
premières ventes d'articles Tintin et Milou (des coussins),
en juillet, Tchang-Tcheng rentre au pays et fait ses adieux aux Rémi

- août, mort accidentel de la reine Astrid à peine âgée de 30 ans
lors de vacances en Suisse, le 12.9. le supplément du XXème siècle
est tout entier consacré à cet évènement

- pour Tintin, ses aventures en Extrême-Orient se finalisent
et le chef des trafiquants est démasqué
tandis que Mitsuhirato fait hara-kiri (dieu ait son âme
mais c'était un rude coquin dira de lui Tintin)
>> p. 404 une page du journal de Shanghai confectionnée
par les linotypistes du XXème siècle est intégrée dans le Petit XXème
comme une des dernières planches des aventures de Tintin en Orient
>> p. 410 le 17.10 la couverture du Petit XXème affiche
"Tintin revient" et par la suite ce seront Quick et Flupke
qui feront la couverture du Petit XXème pour un certain temps


n.b. 1934, 4ème album de Tintin et première édition
par Casterman de 5800 exemplaires:
les aventures de Tintin, reporter en Orient, les cigares du pharaon
1936, 5ème album de Tintin, édition Casterman, 6000 exemplaires
les aventures de Tintin, reporter en Extrême-Orient, le lotus bleu
alors que les aventures de Popol et Virginie ne seront édité en album
qu'en 1952, version broché, petit format

>> un deuxième tome toujours de bon aloi
mais beaucoup empreint de publicité,
néanmoins comme d'habitude de magnifiques illustrations,
notamment les couvertures du Petit XXème

annexes
- couverture de la jaquette,
- les deux premières couvertures de Tintin en Amérique
- Tintin au lasso
- Al Capone et ses complices
- les trois couvertures d'album pour les cigares du pharaon
- la fumerie le lotus bleu
couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf