Calvo, un maître de la fable

série: Bete est morte (la)
dessinateur / scénariste: Beaujean et Norot
éditeur: Festival d'Angoulême
genre: Humour/Fantasy
classement: biblio1
date: 2020
format: cartonné, grand format
état: TBE
valeur: 30 €
critère: ***
remarques: cet ouvrage a été édité dans le cadre de l'exposition
Calvo, un maître de la fable présentée au musée
de la cité internationale de la bande dessinée et de l'image
du 11 décembre 2019 au 31 mai 2020 à l'occasion
de la 47ème édition du festival international de la BD d'Angoulême,
auteurs: Stéphane Beaujean et Anne-Claire Norot,
textes de David Amram et Stéphane Beaujean

Calvo l'héritier et le rénovateur (1892-1958, d'origine italienne)

- ce ne sera qu'à 46 ans que Calvo se lance
dans l'aventure de l'illustration,
l'essentiel de ses oeuvres se produisent entre 1938 et 1957
- c'est un rénovateur du genre de la fable, de par son mode
de traitement des couleurs, de la plasticité et du dynamisme
de ses figures humaines, animales, végétales et mécaniques

- avec son expérience des deux guerres, l'humaniste Calvo
décrit la cruauté du monde,
il sera parfois surnommé le Walt Disney français,
- son graphisme est multidirectionnel,
peut'être quelque peu inspiré de Félix Lorioux
- à part la bête est morte, Calvo réalisera de nombreuses
planches pour la revue "l'armée française au combat"


1/ Calvo avant Calvo

a) le temps de la jeunesse et de la guerre
- il sera incorporé dans l'armée en 1914

b) retour à la vie civile
- en 1919, Calvo collabore au Canard Enchaîné
>> p. 11 le titre temporaire du Canard Déchaîné en 1919
à l'occasion du rétablissement de la liberté de la presse
- ses scènes anatomiques sont restées célèbres

c) peintures et sculptures

- en juin 1931, Calvo expose ses sculptures en bois
(une série d'hommes politiques) au salon des humoristes
et dessine des illustrations publicitaires


2/ la professionnalisation

- en 1938, Calvo déménage à Paris et travaille pour Fillette,
Junior, l'Epatant et le périodique l'As
- le dessinateur n'est pas encore un anatomiste, mais à l'orée de 1940,
le socle de son vocabulaire en noir et blanc est pratiquement installé

>> p. 36 la technique des hachures par Calvo
>> p. 39 extraits de la vengeance du corsaire (1938)
et du centaure Vezelay (1939) dans l'As
>> p. 42 portrait de Robin des Bois en couleur pour les éditions SPE,
avec ces illustrations, Calvo affirme son attrait pour le genre
de cape et d'épée, qu'il ne cesse de réinvestir jusqu'aux
trois mousquetaires, une aventure
de Moustache et Trottinette parue en 1958
>> p. 43 l'hommage d'Uderzo pour Calvo

>> p. 45 petit aperçu de la Société parisienne d'édition (SPE)
des frères Offenstadt qui est en 1930 en plein déclin,
leurs périodiques étant mis à mal par de nouvelles revues
telle que le Journal de Mickey, les Offenstadt réagiront
et lancent en 1936 la revue Junior grand format

- en 1909 les frères Offenstadt avait créé Fillette
pour concurrencer la semaine de Suzette, Calvo y apparaîtra
comme dessinateur phare du journal dès 1939
- Junior et Fillette s'arrêtent en juin 1940,
les frères Offenstadt d'origine juive sont dépossédés,
Fillette réapparaît sous le contrôle de l'occupant,
puis se termine à nouveau en mars 1942,
Fillette sera la première revue de la SPE à reparaître à la libération


3/ les débuts dans la bande dessinée réaliste

- avec Tom Mix, chevalier du Far West, Calvo se lance pour la première fois
dans un récit à suivre en bande dessinée publié dans Grandes Aventures,
- ce périodique des éditions Théophraste Renaudot est spécialisé
dans l'importation et le décalque de bandes dessinées d'aventure américaines
et l'une des premières bandes dessinées publiées durant l'occupation
- la rédaction a vu dans la mort subite de Tom Mix, l'acteur de western
le plus célèbre de sa génération, une opportunité
pour le faire revivre sur le papier et c'est Calvo qui le dessine
- ce sera un penchant plus personnel qui se remarque surtout
dans le portrait des méchants dont les faciès caricaturaux
contrastent avec les traits lisses des héros

- sur ce même modèle, Calvo se lance entre 1940 et 1943
dans deux nouveaux longs récits:
a) le chevalier Chanteclerc (décembre 1940 à juillet 1941)
qui deviendra par la suite le chevalier de feu
b) la croisière fantastique (1942), dans les cahiers d'Ulysse,
un récit de science-fiction qui restera une exception
dans les oeuvres de Calvo

- à partir de 1942, Calvo adopte subitement un autre registre, plus cartoon,
avec l'anthropomorphisme (tendance à attribuer aux animaux
et aux choses des réactions humaines) animalier de Croquemulot,
il s'engage dans un dessin diamétralement opposé
à celui qu'il cultivait jusqu'alors

- la richesse de son répertoire influence alors le jeune Uderzo,
futur dessinateur d'Astérix qui à cette époque
lui sert de coursier et l'observe attentivement dans son travail

>> p. 46 à 55 analyse des illustrations
de Tom Mix et chevalier Chanteclerc

un trait en quête de douceur,
une imagerie habitée par la violence

- Calvo exprime une forme de violence dans les illustrations
pour les feuilletons: Hurleloup, l'épervier des mers (1940)
et aventuriers des mers (1941)
- culs-de-jatte et jambes de bois, corps amputés, décharnés, séquestrés,
suppliciés ou soumis aux travaux forcés s'exposent toujours naturellement,
tels ceux représentés dans les anatomies atomiques

- n.b. Calvo estime le temps de travail à vingt heures par planche
pour une bande dessinée animalière comme Patamousse
et trente heures pour les bandes dessinées réalilstes


4/ la fable animalière

- avec Croquemulot (le chat et la souris) en 1942 qui marque l'avènement
du règne animal, Calvo se lance dans la bande dessiné animalière
- Croquemulot est le premier d'une longue série d'animaux
aux noms amusants et composés à partir de jeux de mots bon enfant

- quoiqu'il en soit, dans le monde de ses animaux, la violence se fait
toujours frontale mais beaucoup moins choquante que chez les humains

a) l'héritage du merveilleux
- dans son art, Calvo se consacre aussi beaucoup vers la presse pour enfants,
avec ses créatures et décors influencés par le film Blanche-Neige
et quelque peu à Félix Lorioux, Calvo commençera les séries
contes de Perrault et fables de La Fontaine

- ce qui contribue à faire de Calvo un illustrateur du merveilleux unique,
c'est le dialogue entre le décor et ses protagonistes,
la démesure de ses paysages (telles racines tentaculaires et tortueuses
de ses forêts cauchemardesques) fait par contraste apparaître
les personnages parfois minuscules
- cette imagerie du merveilleux interprétée par Calvo aura une postérité
claire dans Astérix: les plans en plongée sur le village, les grandes forêts,
les champignons, les petits pots sur les étagères
de Panoramix devront beaucoup à l'auteur de Patamousse

- en 1943, Calvo commençe à dessiner Patamousse pour la SPE
>> p. 68 scènes de banquet chez les animaux (Patamousse)
>> p. 66 à 73 planches de Patamousse
>> p. 74 à 77 planches d'un chasseur sachant chasser,
parues chez SEPIA en 1943
>> p. 78 une planche avec Tromblon le brigand
dans la série Patamousse, parue en 1946 chez la SPE

b) corps humain, mécanique, animal

>> p. 84 l'expression du désir de s'affranchir de son destin s'incarne
particulièrement dans Rosalie, la petite voiture partie en guerre,
mais aussi dans le coucou de l'horloge qui préfère essayer de voler
et de s'amuser plutôt que d'annoncer l'heure de façon régulière
- un personnage qui idéalise aussi cette idée d'émancipation
et de synthèse dans le dessin, c'est l'escargot Baveux, machine
par la cheminée qui trône sur son toit, animal par son corps gluant,
il avance à l'aide de béquilles qu'il emprunte aux hommes


5/ l'âge d'or de la couleur directe

a) la bête est morte
- en 1943, Calvo commençe à illustrer la bête est morte qui deviendra
sa grande référence, un travail plutôt dangereux durant l'occupation
- écrite par Jacques Zimmermann et Victor Dancette, cette épopée
en deux volumes: quand la bête est déchaînée (1944)
et quand la bête est terrassée (1945)
aux éditions G.P. (Générale de Publicité)
signe l'avènement d'une nouvelle esthétique en couleurs directes

aa) couleurs directes
c'est un procédé de mise en couleurs dans lequel la couleur
et les tracés de contour au noir ne sont pas séparés:
chaque planche de bande dessinée est alors un petit tableau
à part entière et il n'est pas rare que les textes
des phylactères soient, tout de même, réalisés à part
bb) aérographe
pulvérisateur à air comprimé dont on se sert
pour projeter de l'encre ou de la couleur liquide
cc) aplat = surface d'une seule couleur
dans un tableau ou planche BD


- l'ensemble du règne animal est convoqué pour réinterpréter
le conflit auquel participent de multiples nationalités
- le succès colossal de la bête est morte invite immédiatement Calvo
à l'écriture d'un nouvel ouvrage: les aventures de Rosalie,
cette fois-ci, c'est la première guerre mondiale qui en est le sujet

- cette période constitue véritablement l'âge d'or de Calvo,
son esthétique est mue par une extrême luminosité, un cerne souple
et vivant, des images toujours plus denses et lisibles
- cette figure de style qu'il adopte déjà dans Tom Mix, se développe
dans Croquemulot et Patamousse pour connaître
dans la Bête est morte son paroxysme

>> p. 91 à noter les racines tortueuses des arbres de la forêt
>> p. 99 la bête est morte est connu pour associer des espèces
animales à des peuples, en suivant des raisons très diverses

n.b. Calvo adorait les bandes dessinées du marin Vica avec qui
il avait fini par être ami et avec Marijac, c'était l'un
des rares professionnels de la bande que Calvo cotoyait
en dehors du travail, paradoxalement, cet auteur apprécié de Calvo,
se distingue pendant la seconde guerre mondiale
par la réalisation de plusieurs albums de propagande nazie

>> p. 109 une planche de la bête est morte,
au caractère macabre peut-être trop prononcé
sera censurée et non rééditée sur le 4ème plat
de la deuxième période de l'album EO 1945


b) un désir de vie dans des corps invités à la mort

- les mondes de Calvo abondent de personnages amputés
et de corps difformes ou mutilés, pour autant, ces corps mutilés
restent anormalement présents chez Calvo, où nombre de créatures
sont en convalescence ou invalides
- un exemple particulier paraît dans la 8ème aventure de Moustache et
Trottinette où un personnage est un invalide dont la tête
a été remplacée par une prothèse en bois

- toutefois par la suite, l'imagerie de Calvo ne sera plus
acceptable dans un monde aspirant à oublier les conflits du passé (?),
néanmoins ses représentions auront accouché
de sublimes illustrations et peintures

>> p. 118 les aventures de Rosalie (1946)
- il s’agit de l’héroïne du récit, une voiture, une variante roadster
de l’authentique automobile, la Rosalie, fabriquée et commercialisée
par l’entreprise française Citroën entre 1932 et 1938
- l'histoire de Rosalie déborde dès la couverture
de figures anthropomorphes
- Rosalie vit dans un garage, entourée d’autres voitures
ainsi que des nombreux outils qui peuplent le lieu,
son ancienneté est repérable par trois attributs qui ne la quittent jamais:
son bonnet à rubans orné d’un fruit, ses mitaines en résille et son parapluie,
le soir venu, elle raconte ses souvenirs de jeunesse à son auditoire

c) du noir et blanc à la couleur
- l'usage du pinceau facilite l'adoption de la couleur directe

autres ouvrages de Calvo:
- 1946 Monsieur Loyal présente (incursion dans le monde du cirque)
- 1947 grandeur et décadence du royaume des bêtes
(c'est un monde déserté par les humains et dominé par les animaux)
- 1948 Robin des Bois
- 1949 Don Quichotte


6/ le temps de la bande dessinée

- fin 1948, Calvo cesse de travailler pour Dancette, car le fondateur
des éditions G.P. aurait produit des couvertures signées Calvo
sans l'accord du dessinateur, Calvo se consacre alors pleinement
à la bande dessinée sous l'impulsion de Marijac

- Calvo, plutôt adepte des histoires en images doit désormais se
confronter aux éléments de la bande dessinée moderne comme défendue
par Marijac où les textes sont installés dans des bulles

- 1948 Calvo travaille aussi pour Fillette avec le récit
Mike (une princesse transformée en chatte blanche) et la pantoufle,
une autre histoire restée inachevée sur king kong ainsi qu'une bande
qui sera reprise plus tard dans le journal de Nano et Nanette:
Baptistou, le lièvre au coeur d'or
- en avril 1948 est lancé le bimensuel Baby journal pour les tout-petits
ainsi que la création de Cricri, souris d'appartement, et Mousseline
- le journal Cricri paraît en 1949

- pour Coq Hardi avec Marijac, Calvo dessine une bande jugée trop violente:
capitaine Pat'Folle en juin 1948, une histoire de pirates
qui s'arrêtera au bout de 17 numéros, Marijac dira de Calvo:
ce n'est plus un dessinateur, c'est devenu une tronçonneuse

- dans la revue Grandir, création en 1949 de Chienlock Holmes, détective
ainsi qu'une série de cape et d'épée: Olivier le preux
- et en 1950, parution de Coquin, le petit cocker avec le chien Minable
ainsi que Quick (le chien) et Ploum (le singe) dans la revue
les belles images de Pierrot en janvier 1952
- puis une courte histoire: mémoires d'un vélo-moteur
parue en janvier 1952 dans Coeurs Vaillants


7/ Moustache et Trottinette

- en 1952, un hebdomadaire belge à fort tirage, Femmes d'aujourd'hui,
commande à Calvo une bande dessinée enfantine, Calvo se lance alors
dans une création de longue haleine qui ne sera interrompue
que par sa mort le 11 octobre 1957
- Moustache et Trottinette présente ainsi tous les aspects de l'oeuvre
pensée comme totale ou plus précisément, pensée pour revenir
une dernière fois sur tous les motifs d'un monde intérieur

- la première série sera Moustache et Trottinette au Moyen Age
(1952-1954) avec le chevalier Coupendeux parue dans la revue belge
Femmes d'ajourd'hui en concurrence avec le Tintin de Hergé
qui avait fait barrage à l'arrivée de Calvo en Belgique

- les différentes séries (12) sur Moustache et Trottinette:
1/ au Moyen Age (1952),
avec l'illustration d'une tour du château en plongée
2/ au Far West (1953) avec en plus la peinture
d'un rodéo à la caséine sur toile
3/ l'île mystérieuse (1954), 4/ Moustache détective (1955)
5/ la véritable histoire de Barbe-Bleue (1956)
6/ le siège de Kouglofbourg (1957) = dernière série dessinée par Calvo,
>> p. 194 le souvenir des expériences de la 1ère guerre n'est jamais loin,
les images restent brutales et certains lecteurs, choqués, se plaindront
(éclaboussures de cervelle et de cheval coupé en rondelles de saucisson)

la suite sera confiée à Mat et Trubert
7/ le brigand de Mare-Moussue (1958), le renard brigand
8/ Trottinette a perdu Moustache (1960) et par la suite:
9/ le secret 10/ le vase de Soissons
11/ d'Artagnan 12/ Milady

>> p. 196/197 une lettre critique de la rédaction
de Femmes d'aujourd'hui datée du 9 avril 1957 adressée à Calvo
sur des illustrations choquantes (moignons, postérieurs trop apparents, etc)
et sur le texte (la langue verte familière peut'être aux gosses français
mais alors pas du tout aux enfants belges)


une esthétique hétérogène mais harmonieuse
- la série Moustache et Trottinette est volontairement pensée
comme un prétexte pour revenir sur tous les univers traversés
de la carrière de Calvo
- dans Moustache et Trottinette, qui se veut l'aboutissement
de cette recherche,
personnages et animaux, attitudes grotesques et réalistes se fondent
en une humanité cosmopolite et étonnamment harmonieuse


>> un album en général très intéressant avec de sublimes illustrations
mais beaucoup d'analyse sur le style des dessins de Calvo
et les dernières pages sont quelque peu moins recherchées


Annexes
- 1er plat et 2ème plat du livre illustrant une fable
de La Fontaine: le loup et l'agneau
- bandeaux du Canard Déchaîné
- une sculpture en bois par Calvo
- couverture pour Croquemulot
- Tromblon le brigand dans Patamousse
- scènes de banquet chez les animaux
- deux illustrations de la bête (qui n'est pas encore morte)
- une planche de Chienlock Holmes, détective
- une planche de Moustache et Trottinette
- cow-boy au rodéo (gouache)
- deux illustrations d'anatomies atomiques
- couverture de la croisière fantastique
- couverture de Souricette
- première illlustration du Grand Loup
- illustrations rectifiées
dans les premiers et deuxièmes fascicules
(la truffe est supprimée et le loup
se voit doter d'un museau rectangulaire)
- illustration de la tour d'un château en plongée
- illustration pour le garage de Rosalie
- illustration pour les aventuriers des mers


Information
Walt Disney menace de faire un procès pour plagiat
dans la bête est morte pour avoir reproduit le Grand Loup,
si bien que Calvo dut retoucher certains aspects de
son personnage dans les éditions postérieures,
- les différences ne sont pas très importantes,
mais doivent être effectuées (voir annexes)


couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf