no 0 Pacôme, Caligula

série: Falatoff
éditeur: Loisirs et Culture
classement: carton37
année: 1971
format: broché, N&B
état: TBE
valeur: 6 €
critère: *
remarques: numéro 0 de Falatoff, mai 1971, 10 pages
fanzine de la bande dessinée,
du no 0 (mai 1971) au no 38/39 (1977)

n.b. seuls deux numéros isolés sont collectionné ici
à titre d'exemplaires représentatifs

rien encore de très intéressant dans ce no 0
à part les Trublions et quelques commentaires BD

toutefois pendant plus de 6 ans, Falatoff
fut le phare d'un certain type de fanzines,
il évolua de la forme ronéo à l'offset tandis que le fond
passait de l'interview classique au discours critique sur la BD,
l'équipe qui le dirigeait devint plus tard responsable des éditions Artefact

annexes
- couverture no 0
- couverture Falatoff no 1 (à titre d'information)

Information
de nature plutôt indépendante et contestaire,
cette revue s'est néanmoins retrouvé sous "la chappe" des cahiers de la BD,
quoique ses rédacteurs aient pu écrire,
cette influence s'est toutefois manifestée de façon paradoxale,
par une sorte de refus,
comme les "cahiers" représentaient le bon goût et la "culture",
Falatoff s'est volontairement retranché dans le camp inverse
et est devenu le défenseur de la "contre-culture"

cette stratégie éditoriale s'est manifestée
aussi bien dans le choix de la maquette
que dans le contenu de la publication,
les "cahiers" étaient un journal bien imprimé et en offset
et Falatoff est longtemps resté une revue ronéotypée,
ce qui lui donnait d'aileurs un aspect très "amateur",
Schtroumpf aérait ses analyses de nombreuses images généralement bien choisies
et Falatoff remplissait ses pages d'un texte resserré, parfois difficilement lisible,
la revue de Glénat ayant choisi de privilégier l'analyse critique,
Falatoff s'est tourné vers la publication de dessinateurs débutants
(Volny, Mako, Zorin etc...),
les "cahiers" établissaient au fil de leurs numéros
une sorte de liste de grands classiques
et Falatoff a dès lors interviewé des dessinateurs peu connus,
débutants ou underground.

relevons cependant qu'au cours des 10 premiers numéros,
Falatoff ne se démarquait pas de manière aussi nette
et s'intéressait aux grands dessinateurs contemporains,
c'est ainsi qu'ils ont interviewé Franquin, Claire Bretécher ou Jacques Martin
d'une manière souvent très intelligente,
l'agressivité vis à vis des "cahiers" n'est apparue que plus tard
et les rédacteurs n'ont alors pas hésité à brocarder
Phénix ou Schtroumpf dans leurs colonnes de "news"
couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf