300 la BD

série: Histoire (Antiquité)
dessinateur / scénariste: Miller Frank
éditeur: Rackham EO 1999
genre: Antiquité
classement: biblio616
date: 1999
format: cartonné
état: TBE
valeur: 15 €
critère: ***
remarques: album de 120 pages, cartonné à l'italienne

chapitre 1/ honneur
le bataillon de Sparte (300 hommes) commandé par
le roi Leonidas en marche pour l'honneur
et la gloire (480 BC)
>> p. 5 une marche spartiate
>> p. 8/9 l'histoire du loup et du garçon = Leonidas
(initiation) qui se répète maintenant avec Xerxès


chapitre 2/ devoir
>> p. 18/19 les éphores = oracles
contrairement à l'avis des éphores qui ne veulent
pas partir en guerre avant la fin des fêtes religieuses,
Leonidas part avec sa garde personnelle (le bataillon des 300)
tenir tête aux perses dans le défilée des Thermopyles
(= hot gates), ils y retrouvent un contingent d'Arcadiens


chapitre 3/ gloire
l'entraînement des spartiates axé sur la volonté de se battre
l'ambassadeur perse et les éclaireurs sont éliminés,
Ephialtes, le bossu difforme spartiate
(il a été caché par ses parents lors de sa naissance
pour ne pas être abandonné)
veut aussi se battre dans le bataillon de Leonidas,
mais celui-ci ne peut l'accepter de par son état, car
il ne peut physiquement pas faire partie d'une phalange


chapitre 4/ combat
>> p. 44 la phalange spartiate
n.b. les hoplites spartiates combattaient nus avec
seulement un bouclier, un casque et une lance ou sabre
le premier jour: c'est le feu de Dieu
>> p. 50/51 l'entretien de Xerxès avec Leonidas
la première nuit: la charge des Immortels
les Immortels sont repoussés, les perses sont démoralisés,
Xerxès désespère, sur mer la flotte athénienne a battu
la flotte perse, sur terre dans le camp perse,
c'est le chaos, les spartiates pensent pouvoir tenir
les Thermopyles et gagner le combat, mais l'orgueil
de Xerxès ne veut pas lâcher prise


chapitre 5/ victoire
le deuxième jour: canalisé dans l'étroit corridor,
la supériorité numéraire de l'armée perse ne compte plus
>> p. 62 Xerxès est bon pour Ephialtes qui reçoit
tout ce qu'il veut mais doit s'agenouiller devant Xerxès
(donner la terre et l'eau), c'est alors que Ephialtes
se venge de ses compatriotes en indiquant
à Xerxès un chemin pour prendre les spartiates à revers

la seconde nuit: les spartiates encerclés meurent
mais ne capitulent ni ne se retirent jamais
le sacrifice des 300 spartiates, Leonidas renvoie
toutefois le conteur Dilios à Sparte afin que celui-ci
fasse connaître le sacrifice glorieux de ses hommes

le troisième jour: devant Xerxès qui lui demande de céder,
Leonidas lui répond avec sa lance pour le faire mourir,
mais ne réussit qu'à blesser Xerxès au visage
>> p. 79 la mort des spartiates, mais ce sacrifice aura
été bénéfique aux grecs en les encourageant à rester libres
et à Platée quelques mois plus tard, 10'000 spartiates
et 30'000 grecs écraseront l'armée de Xerxès de 120'000 hommes

dernières pages de garde de l'album: le défilée des Thermopyles
et la phalange spartiation dans un dernier assaut

>> un récit au texte plutôt concis, mais clair et
un graphisme d'un genre nouveau avec de magnifiques
illustrations par l'auteur de Sin City

autres lectures conseillées:
- William Golding: the hot gates 1965
- Herodote: histoires, voir biblio 2A, history of Herodote,
volume 2, seventh book, pages 188 to 214, battle of thermopylae
- Ernle Bradford: Thermopyles, the battle for the west 1980
- Victor Hanson: the western way of war 1989

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf