tome 2 Sally Forth

série: Sally Forth
dessinateur / scénariste: Wood Wallace
éditeur: Fromage EO 1978
genre: Humour/Fantasy
classement: biblio515
date: 1978
format: broché, N&B
état: TBE
valeur: 15 €
critère: *
remarques: édition du Fromage, adresse cette fois: 11, rue Portefoin, 68 pages

la suite des aventures sulfureuses et pulpeuses
de Sally Forth et de son équipe

mission par le général Torpeur contre les gorilles oraux (guérilleros)
du rebelle Bodega contre le président Peon soutenu par les USA
à Rio de Gringo, capitale d'un petit état sud-américain

arrivée à Rio de Gringo où Snorky le martien découvre déjà
que Bodega et Peon ne sont qu'une seule et même personne
>> p. 5 l'arme secrète = bombe I (aux insecticides)
imaginée par le dr Snorkenheimer au service de Peon
(allusion au dr Folamour)
>> p. 14/15 le juron: nom d'oune mamella (pour une Sally bien ficelée)

retour à Washington où Sally et son équipe
se retrouvent mêlés à la politique
et où Sally se fait initier par sa soeur Libby
>> p. 21 apparition de Pabella Poual, une grosse congressiste
qui s'éprend de Q.P.Dahl
>> p. 22 dénichons les nichons dixit le daily gazette

réapparition du capitaine Meno cette fois déguisé
en Katarina, une célèbre féministe,
Sally prend la tête du MLF et pour s'en débarrasser,
l'armée envoie Sally en orbite autour de la terre,
mais avec Snorky embarqué incognito dans la navette,
Sally est téléportée dans le passé préhistorique d'une planète lointaine,
elle est capturée par la terrible Bitarella
qui en fait son esclave et veut utiliser Sally pour charnaval,
Q.P. Dahl et son équipe partent à la rescousse de Sally
>> p. 32 et 44 Bitarella ou Bulbarella, la femme borgne à trois places
>>> voir couverture (allusion bien sûr à la Barbarella de Forest)

Sally passe à la machine à plaisir et après avoir vaincu les robots de Bulbarella,
retour sur terre où Sally est réintégrée dans l'armée
>> p. 49 le garde-à-vous de Sally
par la suite, elle sera chargée de la sécurité nationale
en collaborant avec Superbman
>> p. 68 le mot de la fin par Sally en fin d'album:
"tout finit qui commence bien"

>> les aventures de Sally s'essouflent vraiment malgré ses formes alléchantes,
texte et graphisme en régression mais le tout reste encore assez amusant

n.b. une Sally dénudée mais jamais complètement de façe,
car la censure veille!

ce sera le dernier album de la série

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf