un bail avec Dieu

série: Société
dessinateur / scénariste: Eisner Will
éditeur: Autodafé EO 1982
genre: Société
classement: biblio223
date: 1982
format: broché
état: TBE
valeur: 30 €
critère: **
remarques: édition Autodafé/Humano, N&B,
en forme de livre avec 190 pages

- préface de Will Eisner (1978) sur la bande dessinée
qu'on commence dans les années 80 à considérer
comme un art (appelée auparavant l'art-déchet),
- création du Spirit et petite histoire de la BD

- les cadres normaux (ou cases) associés à l'art
séquentiel sont libres de prendre leur propre dimension,
ce livre contient trois éléments de bande dessinée:
texte, phylactère (bulles) et dessin

- dans ce récit, Eisner créé une narration
qui touche à des thèmes intimes
(4 épisodes qui se situent dans les tenements =
immeubles des quartiers populaires de New York)
- l'art séquentiel = la bande dessinée, dans l'étude
de la BD, le concept d'art séquentiel, élaboré par
Will Eisner, désigne des modes d'expression artistique
dans lesquels des images se succèdent selon un ordre
réfléchi afin d'élaborer soit une narration graphique
(c'est-à-dire une histoire racontée de manière visuelle),
soit des contenus informatifs

- description d'un tenement = habitation,
dans le Bronx des années 30, multiple et populaire
où la promiscuité était totale, un genre HLM,
l'ennemi commun étant le propriétaire et ce
monde des tenements s'appelait Dropsie Avenue,
les histoires sous-citées durant les années 30
sont partiellement authentiques

le livre est constitué de courts récits mettant
en scène des juifs pauvres qui vivent
dans un immeuble à New York, les thèmes
reflètent certains sujets favoris de l'artiste:
l'architecture de la ville, les ambiances sombres,
la judéité et la pauvreté est omniprésente
n.b. Eisner (1917-2005) est d'origine juive


1/ un bail avec dieu
le jour où le juif Frimme Hersch enterrait
sa fille Rachèle reprise par le destin (la main de dieu),
cela n'aurait pas dû arriver, car Frimme avait
fait un contrat (bail) avec Dieu, bonté contre bonheur

flash-back sur l'enfance en Russie de Hersh qui était
surnommé Frimehleh, pensant qu'il était l'élu de Dieu
de par ses bonnes actions, les habitants de Piske
offrent à Frimeleh de l'envoyer en Amérique pour
lui éviter un prochain pogrom
>> p. 30 le contrat avec Dieu signé par Hersh
sur une pierre plate

en Amérique, Hersh adopte une petite fille appelée
Rachèle qui malade décède quelques années plus tard,
Hersh dénonce alors son bail avec Dieu et devient
un spéculateur immobilier sans foi ni loi en saignant
à fond ses locataires
devenu riche et célèbre, Hersh veut revoir son contrat
avec Dieu et demande aux rabbins de la synagogue
de lui établir un nouveau contrat entre Dieu et lui,
il veut redevenir bon et charitable et espère que cette fois
Dieu ne violera pas le contrat, mais peu après la signature
du contrat, Hersh meurt d'un arrêt cardiaque

toutefois un jeune garçon juif, Shloïm Khreks,
trouvera la pierre plate sur laquelle Hersh
avait conclu le premier contrat avec Dieu et
Khreks décide de marcher sur les traces de
Frimme Hersh en apposant son nom sous celui de Hersh



>> d'après Dionnet, éditeur français de Eisner,
l'ouvrage est une fable sur un homme qui invective
Dieu: on a passé un contrat et tu ne le respectes pas ,
Eisner, qui ne croyait pas en Dieu, avait assisté
dans son enfance au rejet de ses parents à l'entrée
d'une synagogue de Brooklyn


>> une histoire originale et bien dessinée,
probablement la meilleure du livre



2/ le chanteur de rues
un ménestrel urbain dans les ruelles des taudis
de New York est remarqué et admiré par l'ancienne
diva Marta Maria qui veut en faire un chanteur
de classe en lui enseignant le chant pour qu'il
devienne un baryton à la voix d'or

en se quittant pour la première fois, la diva lui
fixe rendez-vous pour le jour prochain mais
le chanteur-poivrot Eddie, prêt à recevoir la gloire
et la richesse, se réveille au matin sans plus
se rappeler l'adresse du domicile de Marta Maria
>> p. 80 le chanteur de rue vu en plongée


3/ le gardien
description du gardien de l'immeuble Dropsie Avenue
qui s'appelle Mister Scuggs et qui n'est aimé
de personne
>> p. 110 portrait de Mr. Scuggs

il se fera piéger par une insolente petite fillette
du quartier et il finit par se suicider


4/ Cookalein
= séjour de vacances bon marché, c'est la
préoccupation majeure en été des habitants
du quartier juif du Bronx

la vie des vacanciers qui quittent leur quartier
de New York pour une période de détente durant
laquelle certaines jeunes femmes espèrent pouvoir
trouver un riche époux (cookalein = hôtel bon marché)
>> p. 156 la pension Grossmans
>> p. 189 puis l'été terminé et tels les oiseaux
migrateurs, les vacanciers regagnent leur sanctuaire,
leur immeuble où les attend la vie de tous les jours

>> 4 chapitres racontant
- Frimme Hersh qui passe un contrat avec Dieu
- Eddie le poivrot à la voix d'or qui rate
la chance de sa vie
- le gardien qui cède aux avances d'une petite fille
dangereuse
- Bennie et Goldie qui s'en vont chercher loin
de la ville le mariage et la fortune


Information
un bail avec Dieu réveille l'univers des taudis
de New York à l'apogée de la crise de 1929 où
grouille une humanité de chômeurs, trimardeurs,
chanteurs des rues, rabbins, artisans, immigrants,
ce sont les Bas-Fonds et Hester Street,
c'est Dos Passos et Kazan avec en plus la tendresse,
la violence, l'humour et la candeur dessinés par Will Eisner

pour cette oeuvre forte et personnelle, le créateur du Spirit
a inventé une forme d'expression nouvelle: le graphic novel,
un texte particulièrement intéressant entremêlé d'accents juifs
(tel "dans la rie" au lieu de "dans la rue") avec de superbes
illustrations qui confirment le talent de dessinateur de Will Eisner

couvertures:
Copyright 2008 - 2023 G. Rudolf